En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Ecole spéciale d architecture

D.E.S. Mutations Urbaines :
Un 3ème cycle pour devenir Urbaniste

Le diplôme d’Urbaniste DESA est un diplôme de niveau master 2 élaboré en concertation avec l’OPQU et délivré par l’École Spéciale d’Architecture.

Enjeux de la formation

  • Face à la complexité et aux mutations rapides de la ville contemporaine et ses enjeux territoriaux, politiques et environnementaux, le D.E.S. Mutations Urbaines de l’Ecole Spéciale d’Architecture propose de penser autrement l’urbain et de remettre au centre du projet l’homme, l’espace et la ville.
  • Cette formation est ouverte aux étudiants français et étrangers de tous horizons.

Accompagner aujourd’hui les mutations urbaines de demain…

  • La croissance exponentielle des villes, en particulier dans les pays émergents d’une part, et les mutations de la nature des urbanisations et de l’espace public d’autre part, constituent un enjeu majeur pour l’urbanisme aujourd’hui.
  • L’urbanisme est donc une discipline qui doit sans cesse se redéfinir : il est nécessaire qu’elle explore de nouveaux positionnements devant la complexité et la quantité des données et des enjeux présents.

La formation d’Urbaniste à l’ESA

ville

Fidèle aux valeurs d’excellence, d’inventivité et de technicité de l’École Spéciale d’Architecture, le Diplôme d’Urbaniste Mutations Urbaines, est une formation de 3e cycle singulière :
« Le mode d’habiter, les mobilités, l’incertitude des programmes, leurs changements, les transformations de l’espace public et des modes de travail sont des éléments essentiels de l’urbain à prendre en compte et ce d’autant plus que, dans la majorité des cas, ils se situent dans des tissus de densités fortes, moyennes et diffuses. Il importe donc de considérer que les projets ont lieu dans du « déjà là » de l’urbain et du territoire ; cette constatation nous positionnant comme des sujets de la ville, (un statut que nous devons assumer) pour que la tache de l’urbaniste soit une invention qui sache s’articuler à des négociations, dans un urbanisme de situation. »

Les missions d’une formation dispensée en « mode Projet »

  • Former autour du projet
  • Inventer des spatialités paysagères et urbaines à même de révéler des programmes non prévus, de répondre à des programmes, ou d’en inventer de nouveaux, là ou les usages sont autant causes qu’effets des dispositifs proposés
  • Former à une culture spatiale des données de l’environnement, comprenant les usages et leurs interprétations, non dans un sens directement fonctionnel mais dans tous ses détournements et inventions dans la culture contemporaine.
  • Initier à la recherche dans l’espace du projet.
  • La formation se divise en trois champs thématiques : l’apprentissage des fondamentaux, l’urbanisme opérationnel, le projet.
  • Le « mode Projet » : le projet constitue un espace de dialogue permanent avec les apprentissages en cours. Le travail s’effectue en groupe sur deux projets avec des problématiques et des échelles différentes. Enfin, le projet de diplôme fait l’objet d’un travail individuel encadré par les enseignants.

Un cursus largement ouvert sur le monde…

  • Lieu de formation international par excellence, l’École Spéciale d’Architecture renforce encore l’ouverture sur le monde dans le cadre de cette formation.
  • Cette volonté se traduit notamment par la constitution de l’équipe enseignante, des intervenants et des partenariats noués avec HafenCity Universität Hamburg (HCU) et University of Cincinnati, un enseignement dispensé en français et en anglais, l’admission d’étudiants étrangers, des voyages d’études à l’étranger dans le cadre du programme de formation.

… associant management et architecture pour proposer une vision nouvelle du territoire.

  • La diversité de pensée, de position et d’action, credo de l’École Spéciale d’Architecture, prend tout son sens en matière de mutations urbaines, et constitue un atout pour produire les compétences de demain, en phase avec les enjeux de demain.
  • Pour y répondre, l’École Spéciale d’Architecture a noué un partenariat avec l’ESSEC (Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales) permettant :
    o la constitution d’une équipe pluridisciplinaire participant à l’édition 2012 des ateliers de création urbaine d’Ile de France dont l’objectif est l’anticipation et l’imagination de la ville de 2030,
    o l’ouverture de cours en mutualisation entre le D.E.S. Mutations Urbaines de l’ESA et le Master Spécialisé Management Urbain Environnement et Services de l’ESSEC.

Un diplôme accessible à divers profils et compétences

  • L’École Spéciale d’Architecture est la première école d’architecture à ouvrir son diplôme d’Urbaniste à des « non architectes ».<
    En effet, compte tenu de la transversalité de ses enseignements et de la pluralité des enjeux urbains, le D.E.S. Mutations Urbaines est ouvert à un public large : les Architectes bien sûr… mais aussi les ingénieurs et les titulaires de Master Universitaire ou de Titres et Expériences admis en équivalence dans les domaines suivants : Sciences Politiques, Géographie, Sociologie, Écoles de Commerce, Économie…
  • Totalisant 900 heures d’enseignements encadrés et 900 heures de travail personnel répartis sur 4 semestres à travers 9 unités d’enseignement, ce diplôme est accessible en formation initiale et en formation continue, le rythme mensuel de 3 jours par semaine permettant de conserver une activité professionnelle.
• Prochaine rentrée : septembre 2012
• Date limite de dépôt des dossiers : 15 juin 2012
• Accessible en formation continue
• Capacité d’accueil : 25 étudiants
• Langues : français / anglais
• Plus d’info : www.esa-paris.fr rubrique Formations
• Contact : Marie-Hélène Amiot
• Tél : + 33 (0)1 40 47 40 02
Formulaire de contact

Quels débouchés pour les diplômés ?

  • Les filières auxquelles prépare cette formation sont variées tant le spectre des métiers (conception urbaine, analyse et prospective urbaines, réhabilitation et rénovation urbaines, aménagement du territoire, gestion territoriale, programmation urbaine) et des secteurs (agence d’urbanisme, agence d’architecture, collectivités locales et territoriales, en France et à l’étranger) dédiés au développement urbain s’élargit, en France comme à l’international.
  • Cette formation s’adresse également à celles et ceux qui désirent s’initier aux questions de la recherche dans la perspective de poursuivre leurs travaux sous forme d’une thèse de doctorat.

A propos de l’École Spéciale d’Architecture

L’École Spéciale d’Architecture est née il y a plus de 140 ans et s’est depuis sans cesse régénérée dans la lutte inventive, dans sa pédagogie comme dans ses structures.

Plus ancienne école d’architecture en France, membre de la Conférence des Grandes Écoles (CGE) depuis 2010, elle est sous la double tutelle du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et celui de la Culture et de la Communication.

Renouvelant sans cesse son ancestrale promesse, être Spéciale, l’équipe pédagogique s’emploie à faire de cette école un lieu d’apprentissage et d’excellence (du 1er cycle au 3ème cycle, en passant par la formation continue, la formation permanente et la recherche), de diversité (950 étudiants dont 25% sont étrangers, 110 enseignants dont 10% d’étrangers), de créativité et d’ouverture sur le monde.





ÉCOLE SPÉCIALE D'ARCHITECTURE
254, boulevard Raspail - 75014 Paris - France
www.esa-paris.fr

Partager

Newsletter

Recevez gratuitement nos Newsletters