En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le biométhane s’installe positivement dans les territoires

Avec des retombées locales importantes, le biométhane intéresse la ruralité comme les métropoles. La filière est dynamique et met en application le concept d’économie circulaire.

Xavier Passemard Trois questions à…
Xavier Passemard,
Directeur Biométhane chez GRDF

Pourriez-vous définir ce qu'est le biométhane ?

Il s’agit d’un biogaz épuré, 100% renouvelable, produit localement notamment à partir de résidus agricoles, d’effluents d’élevage et de déchets fermentescibles.

Grâce à l’épuration, le biométhane atteint le même niveau de qualité que le gaz naturel et peut être injecté dans les réseaux gaziers. Véritable gaz vert, il sert à chauffer, cuisiner et peut également être utilisé comme carburant.

Quelles sont les perspectives de la filière biométhane ?

La filière biométhane a connu en moins de 10 ans un essor remarquable. L’an dernier, la capacité d’injection de biométhane a quasiment doublé.

Aujourd’hui, le volume de gaz vert injecté via plus de 100 sites de méthanisation sur le territoire est équivalent à la consommation annuelle de 220 000 logements neufs ou de 5 500 bus roulant au BioGNV. Plus de 1 000 projets à l’étude, dont plus de 300 enregistrés en 2019, illustrent cette croissance rapide.

Le dynamisme de la filière biométhane s’explique par ses nombreux bénéfices : emploi local, revenus pour les agriculteurs, valorisation des déchets de l’agro-alimentaire et des collectivités locales, ancrage de l’économie circulaire dans les territoires… La filière est un élément incontournable de la transition énergétique, avec les territoires en chef de file.

En quoi le biométhane est-t-il un atout pour les collectivités ?

Le biométhane ne se limite pas à la production d’énergie renouvelable, il est à la croisée des enjeux énergétiques, écologiques et économiques de notre pays.

Pour la ruralité, c’est une énergie souhaitée par les agriculteurs qui leur permet de diversifier leurs revenus et de valoriser leur exploitation. Le biométhane est également souhaité par les territoires et les élus, désireux de dynamiser l’économie locale et de répondre aux enjeux de leur politique énergétique. Chaque région intègre une part significative de biométhane dans son Schéma régional d’aménagement.

Pour les métropoles, c’est aussi une technologie qui permet de gérer les déchets, de produire une source locale d’énergie renouvelable et de disposer d’un carburant favorable à la qualité de l’air. Notamment grâce à l’installation de stations BioGNV. Le GNV et sa version renouvelable, le BioGNV, répondent à la fois aux enjeux de santé publique et de lutte contre le changement climatique.

Partager

Newsletter

Recevez gratuitement nos Newsletters