Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Décret Tertiaire : comment financer sa rénovation énergétique ?

Sobriété et efficacité énergétique sont au cœur du décret Tertiaire, imposant aux acteurs privés et publics d’engager des programmes de rénovation des bâtiments. De sa place de délégataire CEE, Hellio constate une mobilisation croissante sur le terrain.
Augustin Bouet Trois questions à…
Augustin Bouet,
directeur des solutions Hellio pour les Grands Comptes

Q1. Quels sont les enjeux du décret Tertiaire pour le secteur du bâtiment ?

L’ampleur est de taille pour le parc tertiaire : réduire les consommations d’énergie finale d’au moins 40% d’ici à 2030, 50% d’ici à 2040 et 60% d’ici à 2050, par rapport à la consommation d’une année de référence. L’impact du décret, à la fois en termes sociaux, économiques et environnementaux, sera ressenti sur le secteur tertiaire pendant les prochaines années.

Les enjeux de la transition énergétique dans le tertiaire sont nombreux et depuis la mise en place du décret, l’engouement est au rendez-vous. La rénovation, qui était synonyme de coût, est aujourd’hui synonyme d’économies ! En tant que société de services en efficacité énergétique, Hellio le constate au quotidien. Nous sommes sollicités aussi bien sur la partie études avec notre bureau d’études thermiques, que sur les travaux que nous mettons en place et finançons.

Q2. De quelles aides financières les acteurs du tertiaire peuvent-ils bénéficier ?

Hellio mobilise le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie pour financer les travaux de rénovation du parc immobilier tertiaire. Nous accompagnons également nos clients dans le montage des aides France Relance. Nous avons la compétence pour maximiser les financements obtenus sur les travaux et aller chercher les solutions de performance énergétique les plus optimisées.

Q3. Sur quels volets Hellio peut-il accompagner la rénovation des bâtiments tertiaires ?

Il faut actionner tous les leviers possibles ! Le décret oblige les acteurs à transmettre leurs données énergétiques tous les ans sur la plateforme OPERAT : une façon de mettre en place des dispositifs de suivi pour détecter des difficultés sur les bâtiments et d’enclencher une dynamique au sein du secteur. Avec notre bureau d’études, nous les accompagnons dans le suivi des consommations énergétiques en analysant factures et données issues des compteurs de télérelève et mobilisons notre logiciel Delta Conso Expert, leader dans les outils numériques de gestion énergétique.

Enfin, dans le cas des passoires thermiques, nous cherchons à promouvoir la rénovation globale. Sur des bâtiments plus récents, nous incitons à un travail plus fin de pilotage des consommations, de régulation des organes de chauffage ou de climatisation, de mise aux normes de l’isolation : il y a toujours de la marge pour consommer moins d’énergie.

Newsletter

Recevez gratuitement nos Newsletters