En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

KIOWATT construit une usine HIGH TECH de trigénération biomasse

Juillet 2013, une nouvelle usine de valorisation de la biomasse entrera en fonction au Luxembourg. Avec, à la clef, la production d’électricité, de froid, de chaleur et de pellets… et une contribution aux objectifs de réduction de CO2 du Luxembourg.

Kiowatt est spécialisée dans la réalisation d'unités de trigénération à biomasse de grande capacité, permettant, en plus, la production de pellets de bois. L’entreprise est née en 2008, de la volonté de WoodEnergy (Groupe François) (www.gf-groupe.com) et de son partenaire LuxEnergie (www.luxenergie.lu) de renforcer leur activité dans la biomasse. La centrale de trigénération de Roost au Luxembourg est la première réalisation de Kiowatt… un projet exemplaire à plus d’un titre.

Une unité de trigénération de 17MW

La centrale de Roost est une unité de trigénération utilisant du bois de rebut d’une puissance thermique de 17 MW brut. Elle générera une puissance électrique de 2,7 MW et une puissance thermique de 11,5 MW dont 5MW frigorique. À plein régime, la production annuelle d’électricité renouvelable est estimée à quelque 21 GWh et celle de la chaleur renouvelable à 93 GWh/a.

Usine trigénération Kiowatt

Valoriser le bois de rebut

L’installation permettra de valoriser annuellement quelque 35 000 t de biomasse sous forme de bois de rebut d’origine luxembourgeoise et conduira à une réduction des émissions de dioxyde de carbone (CO2) de 55 300 tonnes par an à plein régime.

Le bois de rebut est actuellement exporté et non comptabilisé comme énergie produite à partir de sources d’énergies renouvelables pour le Luxembourg.

Réduire les émissions de CO2 du Luxembourg

L’électricité produite sera injectée dans le réseau électrique tandis que la chaleur du processus de trigénération sera utilisée pour :
• la production de froid pour la réfrigération du nouveau centre de données de LuxConnect à Roost qui sera le premier «green datacenter» du Luxembourg
• le séchage de bois frais pour la production annuelle de 50 000 t de granulés de bois : BADGER Pellets CO2 réducteurs destinés au marché domestique et aux fournisseurs de chaleur (www.badgerpellets.com)
• l’alimentation d’un futur réseau de chaleur dans la zone d’activités «Klengbousbierg» à Bissen (Luxembourg). Cette possibilité d’utilisation de la chaleur est actuellement à l’étude

Le projet Kiowatt, à lui seul, permettra de réaliser environ 14% du total des réductions d’émissions de CO2 envisagées auxquelles le pays s’est engagé à l’horizon 2020.

Partagez sur…

Recevez gratuitement nos Newsletters

Modifier son abonnement