En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Avec le Pôle Eco-industries, les entreprises de la Nouvelle Aquitaine développent leurs projets d’économie circulaire

Plusieurs entreprises de Nouvelle Aquitaine ont choisi de s'appuyer sur l'expertise du Pôle Eco-industries pour amorcer ou renforcer l'éco-conception de leurs produits. Une réussite complète, et au final, de nouvelles parts de marché.

Christelle LHOTE Trois questions à...
Damien Deletraz,
responsable éco-conception
au Pôle Eco-industries

Plusieurs entreprises ont bénéficié de votre démarche BECOME. Quels bénéfices en ont-elles tirés ?

La démarche BECOME encourage les entreprises à revoir leur positionnement sous l'angle de l'éco-innovation. L'objectif est de développer de nouveaux produits plus respectueux de l'environnement avec l’appui financier de la Région Nouvelle-Aquitaine et de l’ADEME. Cet accompagnement technico-économique permet de tout passer au crible, de la fabrication du produit à sa commercialisation, en passant par son design et son marketing.

Trois entreprises ont déjà finalisé leur projet et trois autres sont en cours de réalisation. La Camif, par exemple, spécialisée dans la vente de meubles par correspondance, a choisi de concevoir de nouveaux produits. Avec l'appui du Pôle Eco-Industries, elle a mis au point un cahier des charges ambitieux qui va être diffusé prochainement à ses fournisseurs. Origine des matériaux, suppression des solvants, réparabilité... les critères sont exigeants et impliquent les fournisseurs positivement.

Concevoir de nouveaux produits est souvent plus simple que de modifier des produits existants. Comment le Pôle Eco-industries accompagne-t-il les entreprises sur cette question ?

Un produit, même éco-conçu, doit répondre à une demande, être en phase avec son marché. La réalité économique du projet de l'entreprise est donc un point majeur de nos réflexions. Nous travaillons autant l'impact écologique du produit que son design ou sa commercialisation.

Nous avons par exemple accompagné la société CITF, qui a mis au point une machine capable de séparer finement le cuivre et le plastique des câbles électriques de DEEE pour mieux les recycler. Afin d'optimiser ses performances commerciales, nous avons fait évoluer le discours marketing du constructeur. En mettant en avant les bénéfices environnementaux de l'équipement, son chiffre d'affaires a été multiplié par trois sur cette activité de développement de projets d’économie circulaire.

Les entreprises que vous accompagnez ont des activités très variées. La démarche BECOME est-elle ouverte à tous ?

Toutes les PME de Nouvelle-Aquitaine sont concernées. La démarche BECOME a été construite autour d'ateliers collectifs, complétés par une réflexion individuelle. Les projets portés sont très variés mais ils ont tous le même but : faire de la transition écologique et de l’économie circulaire un relai de croissance.

J'invite d'ailleurs tous les entrepreneurs intéressés à venir nous rencontrer et discuter avec les entreprises qui ont sauté le pas. Plusieurs projets accompagnés par le Pôle Eco-industries et soutenus par la Région Nouvelle-Aquitaine et l’ADEME seront présentés le 6 juillet prochain à La Rochelle. Les témoignages vous convaincront !

Partagez sur…

Recevez gratuitement nos Newsletters

Modifier son abonnement