Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Proximité et traçabilité pour la collecte et la valorisation des déchets du bâtiment

Éco-organisme agréé pour la collecte et le recyclage des mobiliers professionnels, Valdelia se positionne sur la nouvelle filière REP Bâtiment. L’éco-organisme s’appuie sur son modèle éprouvé pour offrir un service optimisé aux professionnels du bâtiment.
Arnaud Humbert-Droz Trois questions à…
Arnaud Humbert-Droz,
Président exécutif de Valdelia

Q1. Pourriez-vous nous présenter Valdelia ?

Créé il y a dix ans, Valdelia capte aujourd’hui près de 90 % des mobiliers professionnels disponibles à la collecte. L’expertise BtoB acquise est notre spécificité et notre atout. Deux idées maîtresses nous animent. 1. La conviction d’assurer aux metteurs sur le marché un service de qualité, leur donnant la possibilité d’entrer dans une logique d’économie circulaire. 2. Mettre à leur disposition un service de proximité, assuré par le déploiement de dispositifs de collecte sur les chantiers et par la gestion des points d’apport volontaires : réseaux de distribution, déchetteries professionnelles, centres de massification volontaires chez l’artisan ou en TPE/PME.

Q2. Pourquoi votre éco-organisme est-il légitime pour opérer la filière REP Bâtiment ?

La filière REP Bâtiment, c’est avant tout un sujet de gestion des déchets professionnels, et cela tombe bien puisqu’il s’agit de notre spécialité depuis notre création. Valdelia dispose d’une expertise « terrain » sur l’ensemble de la chaîne du déchet de chantier auprès de tous types d’acteurs ; 30 % de son activité provient déjà du monde de la construction. Nous pensons également que la pluralité d’éco-organismes est indispensable aux filières REP pour favoriser l’émulation et l’innovation. Il faut que les metteurs sur le marché aient accès à diverses propositions et qu’ils aient le choix, notamment en matière de recyclage et de valorisation. C’est, selon nous, une des clés de la réussite.

Q3. Sur quels canaux de collecte et de traitement Valdelia s’appuie-t-il ?

Les 3.600 déchetteries de notre pays sont saturées. C’est pourquoi, en complément de la collecte sur chantier, nous construisons un réseau de points d’apport de proximité en partenariat avec les distributeurs, le négoce ou encore les artisans. En parallèle, notre système d’information existant assurera une traçabilité complète sur le devenir des déchets, de la collecte au recyclage, en passant par le réemploi ou l’intégration de matières premières secondaires dans la fabrication de nouveaux produits. Il permettra aussi, en quelques heures, de préconiser une réponse géolocalisée à toute demande de prise en charge. L’idée est de garantir une réponse rapide et sur mesure pour faciliter « le geste de tri ».

REP : responsabilité élargie du producteur

Newsletter

Recevez gratuitement nos Newsletters