Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Se diversifier dans le solaire pour répondre aux enjeux de la transition énergétique

VDN GROUP lance sa filiale photovoltaïque en développant des projets sur le territoire. Les équipements couplés à des productions d’hydrogène et l'agrivoltaïsme font partie des pistes de travail avec les acteurs de la chaîne de valeur.
Philippe Maroselli Trois questions à…
Philippe Maroselli,
Directeur Développement France VDN Solaire

Q1. VDN GROUP débute sa diversification dans le secteur du solaire. Pourquoi ?

Depuis fin 2020, VDN GROUP structure sa filiale solaire pour répondre à l’objectif de la France : 44,5 GW de puissance installée en solaire photovoltaïque d’ici 2028. Après avoir travaillé pour Solaire Direct - ENGIE Solutions à des fonctions stratégiques et opérationnelles, je mets mon expertise au service d’une société innovante à dimension humaine, reconnue pour son savoir-faire depuis plus de 15 ans dans le domaine des énergies renouvelables, notamment dans l’éolien.

Nous avons déjà en projet 45 MW d’installations solaires photovoltaïques sur tout le territoire. Nous en assurons la réalisation clé en main, de la prospection de sites jusqu’à la gestion du chantier, infrastructures comprises.

Q2. Les projets solaires couplés à la production d’hydrogène sont-ils l’une des pistes de travail du groupe ?

VDN GROUP est un pionnier dans la production d’hydrogène vert et s’est vu remettre par l’Ademe le prix du stockage et de la valorisation des énergies renouvelables, en 2019, lors des « Hydrogénies » – les trophées de l’hydrogène –, pour le projet de Tupigny (Aisne). Nous travaillons sur des solutions « power-to-gas » afin que l’électricité produite par nos installations solaires puisse être transformée en hydrogène via l’électrolyse.

Faciliter la création de tendances vertueuses dans le domaine de la mobilité, de l’alimentation de bâtiments du secteur tertiaire et industriel nous paraît essentiel. L’enjeu est aujourd’hui de faire baisser les coûts finaux de l’hydrogène pour que cette énergie profite à tous.

Q3. L’agrivoltaïsme est-elle l’une des solutions pour répondre aux objectifs de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie ?

Oui, nous en sommes convaincus. L’agrivoltaïsme bénéficie d’un potentiel fantastique. Si 0,5% des terres cultivées en France étaient dotées d’une structure agrivoltaïque, nous aurions l’équivalent en puissance installée du parc nucléaire français actuel !

Cette pratique permet également de protéger les cultures des aléas climatiques et de les optimiser, tout en produisant de l’énergie renouvelable. Ce peut être un véritable outil au service des plantes. C’est une solution où tout le monde y gagne.

Aujourd’hui, nous échangeons avec la profession agricole afin de trouver, en concertation, les bons équilibres. Nous voulons les accompagner vers des solutions techniques pertinentes. C’est encourageant.

Newsletter

Recevez gratuitement nos Newsletters