En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Dans l'actu

Pesticides : le glyphosate, dossier houleux qui divise l'Europe

Les études scientifiques contradictoires sur le rôle de la substance herbicide glyphosate dans l'apparition de cancers, divisent l'Union européenne depuis deux ans. L'herbicide, dont la ré-autorisation est contestée dans l'UE, ne doit pas être classé comme cancérogène, selon les conclusions de l'Agence européenne des produits chimiques (Echa) en mars 2017. L'Agence européenne de sécurité des aliments (Efsa) avait déjà conclu, en novembre 2015, que le glyphosate ne présenterait pas de risque cancérogène pour l'Homme. En mars 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) avait pourtant classé cette substance comme probablement cancérogène pour l'Homme. Après le feu vert de l'Efsa puis de l'Echa, la Commission européenne a proposé, le 16 mai 2017, de renouveler l'autorisation de mise sur le marché de l'herbicide pour dix ans supplémentaires. Les eurodéputés et les citoyens européens, réclamant son interdiction, veulent peser dans le débat. D'autant que de nouveaux travaux menés par un toxicologue américain, en mai 2017, puis son homologue allemand, ce 24 août, contestent l'évaluation des agences européennes. Les députés européens écologistes ont également saisi en juin la Cour de justice de l'Union européenne pour accéder aux études, transmises par les industriels, à l'Efsa. La France a confirmé qu'elle votera contre, le 25 octobre 2017, la ré-autorisation de l'herbicide pour dix ans.Le Premier ministre a annoncé le 25 septembre 2017 un plan de sortie de l'herbicide glyphosate, conditionné aux alternatives trouvées pour les agriculteurs, sans donner de date butoir.

Partagez sur…