En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Formations professionnelles
Fiche de l'institut « AgroParisTech »
Formation AgroParisTech

Certificat de spécialité Gestion Forestière

Formation Inter | 1 an

Objectifs pédagogiques

Placer la gestion des propriétés forestières en perspective par rapport aux demandes multiples qui leur sont adressées, et donner des outils et méthodes pour rechercher les meilleurs équilibres et synergies, tenant compte des possibilités offertes par le milieu naturel et les peuplements présents.

Compléter les connaissances scientifiques et techniques des élèves concernant les milieux forestiers méditerranéens et montagnards.

Ces deux objectifs se rejoignent, la gestion des forêts méditerranéennes et alpines devant être parfaitement multifonctionnelle pour répondre à des enjeux de production, de protection, de biodiversité, d’accueil, dans un contexte démographique où ces enjeux deviennent de plus en plus importants.

Publics concernés

Le certificat de spécialité (CS) Gestion Forestière est un certificat qui permet à des étudiants ou des stagiaires de la formation continue, cherchant un approfondissement thématique, une double compétence ou une réorientation, de suivre une dominante de 3e année du cycle d’ingénieur d’AgroParisTech.

Les certificats de spécialité sont ouverts aux étudiants dépositaires d’un niveau M2 et aux stagiaires de la formation continue : jeunes en reprise d’études, professionnel (salarié, dirigeant, profession libérale), demandeurs d’emploi.

Le CS Gestion Forestière est particulièrement indiqué pour :

• Diplômés des parcours D1-forêt et D3-Gestion des Milieux naturels et Boisés (en prenant dans ce dernier parcours des UE forestières en UE à choix et un projet à caractère forestier au 2e semestre) d’AgroParisTech.

• Titulaires d’une formation ou d’une expérience forestière significative.

Rentrée généralement en septembre. Lieu : Nancy, Grenoble, région PACA (Luberon).

Programme

Maîtriser les connaissances scientifiques et techniques dans les domaines suivants :
• fonctionnement des écosystèmes forestiers alpins et méditerranéens
• risques naturels (érosion, chutes de blocs, incendies, avalanches, …)
• restauration des terrains en montagne et sylviculture liée
• exploitation forestière en milieu difficile
• activités spécifiques : sylvo-pastoralisme, subériculture, trufficulture

Savoir utiliser les outils suivants :
• approfondissement en SIG - modélisations
• techniques innovantes pour le regroupement, l’acquisition et le traitement de données en milieu forestier

Disposer d’une maîtrise des méthodes suivantes :
• approche multicritère de la planification de la gestion forestière
• monitoring de la gestion des forêts (aménagements « glissants » et ajustements successifs)
• jeu d’acteurs, regroupement de la gestion des petites propriétés



Séquence 1 (2 sem. à Nancy), cours et TD :

• approfondissement sur SIG
• régression multiple, régression logistique, régression par arbres
• modélisations

Séquence 2 (3 sem. à Nancy, cours et TD) :

Prise en compte des risques dans la gestion forestière (petites perturbations - dépérissement diffus - et grandes perturbations – chablis -, altération de la qualité des bois,volatilité des cours du bois).

• Economie : rappel sur les méthodes de prise en compte des risques
• Statistiques (modèles de probabilité de dépérissement à partir par exemple des bases de données, probabilité d’apparition de phénomènes extrêmes)
• Méthode de Monte Carlo
• Aménagement : implication sur le terme d’exploitabilité

Technologies innovantes : l’objectif poursuivi est de diminuer les coûts liés à la connaissance du milieu au sens large et à leur valorisation.

• Organisation et gestion des données : connexions Postgres + Talend Open Sudio + QGIS + LibreOffice
• Terminaux de saisie
• Acquisition et traitement de données numériques à l’aide d’hélicoptères (300 à 500 €) ou de drones du type Gatewing X100 (10000 €)

Mise en place d’un suivi de gestion. Aménagement en continu

• Dendrométrie : rappels et approfondissement sur les différentes techniques d’inventaires
• Aménagement : Méthode du contrôle, choix d’indicateurs
• Aménagement : adaptative management

Séquence 3 (3 sem. à Grenoble, cours , TD, conférences et visites de terrain) :

• Apports théoriques sur les chutes de blocs, nivologie, érosion torrentielle ; illustrations de terrain
• Sylviculture et aménagements luttant contre les risques générés par ces aléas
• Exploitation en milieu montagnard : desserte, câbles longs et câbles mâts, franchissement des cours d’eau, gestion des impacts paysagers ; illustrations sur le terrain
• Calcul sous SIG d’indicateurs d’exploitabilité selon les modes de débardage possibles
• Restauration des terrains en montagne
• Aménagements multifonctionnels prenant en compte les risques et l’exploitabilité

Cette séquence se prolonge par 3 semaines de mini-projets par petits groupes sur les thématiques développées dans cette séquence. Ces projets sont le plus souvent réalisés dans la région de Grenoble.

Séquence 4 (1 semaine 1/2 à Nancy) : méthodes multicritères et outils d’animation du territoire

• Recherche opérationnelle
• Méthode Electre
• Systèmes multi-agents
• Outils d’animation du territoire

Séquence 5 : (2 semaines, projet autour de Nancy :

• Méthodes quantitatives de gestion des forêts de plaine et moyenne montagne, application en particulier de la séquence 2 sur les technologies innovantes et moyens de suivi des aménagements

Séquence 6 (3 semaines en région PACA, cours, TD, conférences et visites de terrain) :

• Fonctionnement des écosystèmes méditerranéens, botanique, pédologie, phytosociologie, comportement des essences
• Sylviculture appliquée à la région et aux essences méditerranéennes (marteloscope)
• Sylvo-pastoralisme (systèmes d’élevage, parcours ou parcs, valeurs fourragères selon les saisons, TD d’organisation d’un système sylvo-pastoral), liens avec les regroupements de propriétaires forestiers
• Biodiversité spécifique
• Trufficulture, subériculture, rénovation de la châtaigneraie, …
• Acteurs du territoire, liens avec les SMA vus en séquence 4, application à la forêt (LFI)
• Apports théoriques sur les feux, inflammabilité, combustibilité ; méthodes de lutte passive et active

Cette séquence se prolonge par 3 semaines de projets par groupes de 6 à 10 sur les thématiques développées dans cette séquence. Ces projets sont le plus souvent réalisés dans la région PACA.

Projets prévus dans ou autour des séquences 3 , 5 et 6 (pour 8 semaines au total). Les projets répondent à des commandes des organismes en place dans les régions ; les frais d’hébergement des élèves pendant ces phases de projet sont en général à la charge du commanditaire.

Stage de 6 mois.
Connaître les villes et dates de la formation « »

Partagez sur…