En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Formations professionnelles
Fiche de l'institut « AgroParisTech »
Formation AgroParisTech

Services écosystémiques : de quoi parle-t-on ?

Formation Inter / Intra / A distance | 6 heures | A partir de 580€ HT

Objectifs pédagogiques

Comprendre la notion de services écosystémiques
Rendre compte des débats sur les méthodes d'évaluation des services écosystémiques
Identifier les enjeux et difficultés de mise en oeuvre au travers des premiers retours d'expériences.

Publics concernés

Ingénieurs et cadres des DDT, DREAL, régions, départements, collectivités locales et EPCI, agences de l'eau, parcs naturels régionaux, bureaux d'études, agences d'urbanisme, organismes de recherche appliquée...

Programme

L'évaluation physique et monétaire de la biodiversité et des services écosystémiques est perçue comme un levier de sensibilisation et d'orientation de l'action prioritaire dans le contexte actuel du constat de leur raréfaction. De telles évaluations doivent permettre de guider les prises de décision individuelle et collective. Outre les enjeux liés aux questions de leur évaluation (quels objectifs, quelles méthode ?), l'émergence de la notion de services écosystémiques renouvelle également les dispositifs d'action publique, mais également privés, avec en corollaire, la création de mécanismes de paiements pour services écosystémiques.
Dans le domaine de l'agriculture d'anciens dispositifs d'action publique et privés (mesures agri-environnementales, label et certification environnementale) tendent à être requalifiés en termes de PSE.
La genèse des PSE s'inscrit également dans une dynamique de mise en « marché de la biodiversité » que le développement des politiques de compensation écologique a contribué à initier. Ces politiques de compensation d'atteintes à la biodiversité, obligatoires, introduisent le principe de la réalisation de mesures pour restaurer, créer, améliorer ou empêcher la perte ou la dégradation d'un type d'écosystème, afin de compenser les impacts résiduels des projets d'aménagement et d'infrastructure sur l'écosystème et/ou sur ses espèces associées. Elles peuvent également être volontaires, en particulier dans le champ de la lutte contre le changement climatique (fonds de compensation carbone).
Comment apprécier les « valeurs » des services rendus par un écosystème ? Quels exemples concrets de mise en oeuvre de ce concept ?
Cette formation organisée sous forme de 3 classes virtuelles de deux heures chacune donnera les repères nécessaires à la mobilisation de la notion dans l'action.
Connaître les villes et dates de la formation « »

Partagez sur…