En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Librairie

AgricultureArchitecture / BâtimentEauRisques, management QHSE
Air / BruitDéchets / PropretéÉnergies / ClimatSites et sols pollués
Aménagement du territoireDéveloppement DurableMilieu naturelTransports / Mobilité
Mon compte Panier Aide
Accident de Fukushima Dai Ichi (L')
Expédié sous 5 JOURS — Temps de traitement et de préparation de la commande
Hors acheminement —

Accident de Fukushima Dai Ichi (L') Le récit du directeur de la centrale - L’anéantissement

Le 11 mars 2011, le Japon subit l’un des séismes les plus importants de l’histoire. Il est suivi d’un tsunami de grande amplitude. Ce double événement fait plus de 18 000 morts et provoque d’importants dégâts matériels. Cinq centrales nucléaires sont notamment touchées par le sinistre. L’une d’entre elles, Fukushima Dai Ichi, est confrontée à une situation d’urgence nucléaire. Trois réacteurs entrent en fusion et des explosions se produisent dans trois bâtiments réacteurs. Malgré la gravité de l’accident – rapidement comparé dans les médias à celui de Tchernobyl – le pire est pourtant évité. Evité grâce au courage et à l’action d’une poignée d’hommes restés aux commandes de la centrale. Ils sont dirigés par Masao Yoshida, le directeur de Fukushima Dai Ichi.

Cet ouvrage propose au lecteur un récit inédit. Le témoignage, traduit du japonais, de Yoshida à la commission d’enquête gouvernementale sur l’accident. Plus de 400 pages qui dévoilent une autre histoire : celle d’une équipe de travailleurs confrontés à un désastre annoncé. Une histoire qui, du reste, peut se lire comme un grand roman technique. Face à l’ampleur du chantier de traduction et d’analyse, nous avons choisi de diviser ce projet éditorial en quatre volumes.

Ce premier volume, sous-titré "L’anéantissement", aborde l’incidence de la catastrophe naturelle sur les installations et le début de l’accident nucléaire. Il expose en outre deux concepts : celui d’ingénierie de l’urgence et de situation extrême.

Sommaire

Chapitre 1 - Le temps de l’ingénierie de l’urgence
Chapitre 2 - La Commission d’enquête « Kan »
Chapitre 3 - Masao Yoshida, directeur de la centrale de Fukushima Dai Ichi
Chapitre 4 - L’accident nucléaire de Fukushima Dai Ichi : rappel des faits
Chapitre 5 - Compte-rendu de l’audition du 22 juill et 2011
Chapitre 6 - Compte-rendu de l’audition du 29 juill et 2011
Chapitre 7 - L’agir en situation extrême
Chapitre 8 - Ce n’est pas une conclusion

Auteur(s)

Franck Guarnieri est directeur de recherche, directeur du Centre de recherche sur les risques et les crises de MINES ParisTech, PSL Research University.
Sébastien Travadel est chargé de recherche au Centre de recherche sur les risques et les crises de MINES ParisTech, PSL Research University.
Christophe Martin est titulaire de la Chaire « Résilience et sécurité industrielle » du Centre de recherche sur les risques et les crises de MINES ParisTech, PSL Research University.
Aurélien Portelli est chercheur associé au Centre de recherche sur les risques et les crises de MINES ParisTech, PSL Research University et enseignant-chercheur à l’ESAIP.
Aissame Afrouss est doctorant au Centre de recherche sur les risques et les crises de MINES ParisTech, PSL Research University.
Préface de Jean-Christophe Niel, Directeur Général de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN)


 
Haut de page

Déposez un avis

Note