En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Librairie

AgricultureArchitecture / BâtimentEauRisques, management QHSE
Air / BruitDéchets / PropretéÉnergies / ClimatSites et sols pollués
Aménagement du territoireDéveloppement DurableMilieu naturelTransports / Mobilité
Mon compte Panier Aide
Apprendre à innover dans un monde incertain
Expédié sous 5 JOURS — Temps de traitement et de préparation de la commande
Hors acheminement —

Apprendre à innover dans un monde incertain Concevoir les futurs de l'agriculture et de l'alimentation

L’agriculture est aujourd’hui interpellée par la société, qui exige bien plus qu’une simple production alimentaire : aliments de qualité, services environnementaux, insertion de populations marginalisées, revitalisation des territoires ruraux, habitabilité des milieux urbains, développement de productions énergétiques…

Cette ouverture des futurs agricoles incite les acteurs ruraux à expérimenter de nouveaux systèmes de production et valorisation, faisant ainsi preuve de créativité et d’obstination pour exister face aux modèles de développement dominants. Parallèlement, ces modèles dominants fondés sur la production de masse à moindre coût continuent à s’étendre, avec les promesses d’un futur basé sur les technologies vertes. Ces évolutions posent des questions. Quel type de développement durable les sociétés veulent-elles ? Comment choisir les innovations qui leur permettront d’y parvenir ? Quels rôles peuvent jouer la recherche et les politiques publiques pour favoriser l’émergence de ces innovations ?

Au-delà de l’analyse des options techniques, cet ouvrage s’intéresse aux innovations sociales et institutionnelles. Il démontre que l’innovation est le résultat d’une confrontation entre des visions portées par des acteurs aux intérêts parfois divergents. Il n’y a pas de chemin unique vers un développement durable, il faut à la fois encourager l’émergence et la coexistence de différents modes d’agriculture et de systèmes alimentaires. Le succès ne dépendra pas uniquement de notre capacité à repenser les modèles existants mais également de notre volonté à nous engager dans un processus d’apprentissage dont nous sortirons forcément transformés.

Sommaire

PARTIE 1. REPENSER L’INNOVATION DANS UN MONDE INCERTAIN
1. Normes gouvernant l’innovation agricole
L. Busch
2. Systèmes d’innovation : du concept à la pratique émergente
B. Triomphe et R. Rajalahti
3. De quels types d’entrepreneurs innovants avons-nous besoin ?
A. Hall et K. Dorai

PARTIE 2. APPRENDRE À INNOVER AUJOURD’HUI
4. Innover dans les systèmes de culture et de production
J.M. Meynard
5. Innovation et insertion sociale, réduire la vulnérabilité des populations rurales
D. Requier-Desjardins
6. Innovations de marché axées sur la qualité : dimensions sociales et d’équité
E. Biénabe, C. Bramley, J. Kirsten
7. Innovations et gouvernance des territoires ruraux
A. Torre et F. Wallet

PARTIE 3. CONCEVOIR DES FUTURS POUR L’AGRICULTURE ET L’AGROALIMENTAIRE
8. L’agrobiodiversité, vers des instruments de protection innovants
J. Santilli
9. Politiques pour promouvoir l’innovation, le cas de la Méditerranée
K. Hussein et K. El Harizi
10. Rôle d’une gouvernance redynamisée de l’agriculture africaine
P.A. Seck, A. Diagne, I. Bamba

Auteur(s)

Emilie Coudel, agro-économiste au Cirad s’intéresse aux capacités des agriculteurs à participer aux processus de gouvernance territoriaux, particulièrement ceux liés à une transition environnementale au Brésil.
Hubert Devautour, directeur-adjoint du département Environnement et Sociétés du Cirad, est économiste agro-alimentaire. Il a travaillé sur la valorisation des productions de l'agriculture familiale et les processus d'innovation dans l'artisanat alimentaire en Afrique.
Christophe Toussaint-Soulard, directeur de l’UMR Innovation à Montpellier, est géographe, ingénieur de recherche à l’Inra. Il étudie les formes innovantes d’agriculture dans les territoires ruraux et périurbains en Méditerranée.
Guy Faure, directeur adjoint de l’UMR Innovation, est économiste au Cirad. Ses recherches portent sur les services de conseils et les organisations de producteurs, par la mobilisation d’approches de recherche-action en Afrique et Amérique Latine.
Bernard Hubert, directeur de recherche à l’Inra et directeur d’études à l’EHESS, s’intéresse aux sciences sociales et à leur apport épistémologique en regard des sciences du vivant. Il préside Agropolis International à Montpellier depuis avril 2009.


 
Haut de page

Déposez un avis

Note