En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Librairie

AgricultureArchitecture / BâtimentEauRisques, management QHSE
Air / BruitDéchets / PropretéÉnergies / ClimatSites et sols pollués
Aménagement du territoireDéveloppement DurableMilieu naturelTransports / Mobilité
Mon compte Panier Aide
Droit à l'eau : une urgence humanitaire (2e éd.)
Expédié sous 8 jours — Temps de traitement et de préparation de la commande
Hors acheminement —

Droit à l'eau : une urgence humanitaire (2e éd.)

24,00€ Auteur : Bernard DrobenkoEditeur : JohanetDate de parution : 10 juin 2012Public : ProfessionnelsNombre de pages : 288 Aucun avis 0 sur 5

Au moment de la conférence de Rio (Rio+20 en juin 2012) et sur le fondement des résolutions des Nations Unies (juillet et septembre 2010) il appartient aux Chefs d’État et de gouvernement de reconnaître formellement, tant au niveau régional qu’étatique, le droit à l’eau, tout en précisant les modalités de sa mise en oeuvre.

Dans l’ouvrage « Le Droit à l’eau : une urgence humanitaire », Bernard Drobenko analyse la nécessité de répondre à un besoin humain fondamental. Le droit à l’eau doit être compris comme la nécessité de disposer de suffisamment d’eau potable pour répondre aux besoins fondamentaux et d’un équipement garantissant la dignité, l’intimité et l’hygiène pour chaque personne.

Sur la planète, tous les jours meurent des milliers de personnes qui ne disposent pas d’eau potable pour survivre et qui subissent les effets de l’absence d’équipements d’assainissement.

L’ouvrage permet de situer d’abord le contexte planétaire et régional, mais aussi local qui conduit à cette situation dramatique. Alors que l’Assemblée Générale des Nations Unies a adopté en juillet 2010 une résolution reconnaissant formellement le droit à l’eau, l’intérêt de cet ouvrage est multiple :
– il étudie les obstacles à la réalisation de ce droit et identifie les divers enjeux préalables à sa mise en oeuvre ;
– il décrit l’émergence de ce droit, son affirmation progressive et les modalités de sa reconnaissance ;
– il identifie les conditions, y compris matérielles, permettant de fournir à chaque être humain le minimum d’eau nécessaire à la satisfaction de ses besoins fondamentaux et de disposer d’un équipement pour récupérer les eaux usées domestiques.

En se fondant sur une exigence de volonté et de courage, tout en dégageant rapidement les moyens disponibles, l’auteur fait le pari que l’intelligence humaine est en capacité de générer une solidarité effective, un vecteur pour la paix.

Auteur(s)

Professeur des Universités ; Pôle universitaire Lille-Nord de France ; Université du littoral Côte d’Opale ; Membre associé du CRIDEAU Limoges ; Membre du Centre International de Droit Comparé de l’Environnement ; Membre de l’Académie de l’eau ; Bernard Drobenko est enseignant-chercheur en droit public, juriste de droit public, auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles dans le domaine des droits de l’eau, de l’urbanisme et de l’environnement.


 
Haut de page

Extraits

Droit à l'eau : une urgence humanitaireDroit à l'eau : une urgence humanitaire
Haut de page

Déposez un avis

Note