En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Librairie

AgricultureArchitecture / BâtimentEauRisques, management QHSE
Air / BruitDéchets / PropretéÉnergies / ClimatSites et sols pollués
Aménagement du territoireDéveloppement DurableMilieu naturelTransports / Mobilité
Mon compte Panier Aide
Finance verte
Expédié sous 5 JOURS — Temps de traitement et de préparation de la commande
Hors acheminement —

Finance verte Marketing ou révolution ?

24,00€ Auteur : Beat BürgenmeierEditeur : PPURDate de parution : 27 août 2015Public : ProfessionnelsNombre de pages : 370 Aucun avis 0 sur 5

La crise financière a conduit les banques à brader une valeur essentielle à leur bon fonctionnement, et dont elles s’étaient jusqu’alors prévalues : la confiance. En développant les investissements socialement responsables au-delà de tout marketing bancaire, celle-ci peut être regagnée. A condition toutefois d’infléchir nombre de pratiques actuellement en vigueur.

Pour évaluer une entreprise, l’analyse financière doit se référer au concept de "juste prix", lequel traverse comme un fil rouge toute l’évolution de la pensée économique moderne. Mais le prix estimé n’est "juste" que s’il considère aussi les atteintes à l’environnement et à la cohésion sociale portées par l’entreprise. L’évaluation des risques et des incertitudes ne peut être laissée aux seuls acteurs financiers.

A long terme, cette évaluation engage la société civile, et c’est pourquoi une finance partenariale doit être développée. Le renforcement des réformes liées au développement durable est tout aussi impératif que la réduction des risques dus au système financier.

Dans cet essai clair et argumenté, Beat Bürgenmeier analyse les différents instruments à disposition pour provoquer un changement de comportements, essentiel et inéluctable, tant il est vrai que la responsabilité de la finance envers les générations futures est pleinement engagée.

Sommaire

• Evolution du "juste prix" dans la pensée économique
• Remplacement du "juste prix" par la "juste valeur"
• Affaiblissement de l’actionnaire
• Réforme des normes comptables
• Influence croissante des intermédiaires financiers
• Renaissance des approches participatives
• Rendements croissants et limitations de concurrence
• Limites des approches partenariales
• Responsabilité sociale de la finance
• Evaluation financière de l'environnement
• Nouvelles normes, nouveaux standards
• Politiques environnementales de la finance

Auteur(s)

Auteur de plusieurs publications dans le domaine de la socio-économie du développement durable, Beat Bürgenmeier est professeur d'économie politique à l'Université de Genève.


 
Haut de page

Déposez un avis

Note