En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Librairie

AgricultureArchitecture / BâtimentEauRisques, management QHSE
Air / BruitDéchets / PropretéÉnergies / ClimatSites et sols pollués
Aménagement du territoireDéveloppement DurableMilieu naturelTransports / Mobilité
Mon compte Panier Aide
De l'eau potable à un prix abordable
Expédié sous 8 jours — Temps de traitement et de préparation de la commande
Hors acheminement —

De l'eau potable à un prix abordable

42,00€ Auteur : Henri SmetsEditeur : JohanetDate de parution : 13 mai 2009Public : Grand publicNombre de pages : 288 Aucun avis 0 sur 5

L’accessibilité économique, ou abordabilité de l’eau potable de réseau, peut être caractérisée d’un point de vue statistique par un indice comparant la facture d’eau potable et d’assainissement d’un ménage au revenu disponible de ce ménage. Dans les pays industrialisés, les ménages sous le seuil de pauvreté de 50 % du revenu disponible médian dépensent en général environ 2,5 % de leurs revenus pour l’eau et l’assainissement.

Dans les pays en transition et les pays en développement, les dépenses des ménages démunis sont généralement beaucoup plus élevées.

Dans de très nombreux pays, les pouvoirs publics ont pris des mesures pour aider les ménages pauvres à payer leurs factures d’eau ou pour alléger ces factures par des tarifications ciblées. L’effet de ces mesures, pour le cas d’eau distribuée par réseau, est généralement de ramener les factures d’eau des ménages pauvres en dessous de 2,5 % du revenu disponible du ménage dans les pays industrialisés et de 6 % dans les autres pays.

La convergence entre les comportements des pouvoirs publics de nombreux pays concernant le niveau maximal des dépenses d’eau des ménages pourrait donner une base objective pour quantifier la notion d’inabordabilité (caractère inabordable) de l’eau.

En revanche, on observe de nombreux cas où les ménages démunis doivent consacrer plus de 7 % de leurs revenus à l’eau, ce qui montre que certains pays acceptent que les ménages pauvres soient tenus de supporter des dépenses élevées pour acquérir leur eau.

Il n’existe donc pas de consensus au plan mondial pour définir un seuil d’inabordabilité mais seulement des pratiques nationales variables.

Sommaire

Première partie : PRIX DE L’EAU POTABLE

1. L’eau chère
1.1 Critères de prix
1.2 L’eau, un bien essentiel de plus en plus coûteux

2. Dépenses d’eau des ménages branchés à un réseau en Europe
2.1 Consommation d’eau potable
2.2 Prix de l’eau potable

3. Incidences de la facture d’eau sur les budgets des ménages en Europe
3.1 Le prix de l’eau et les ménages médians
3.2 Le prix de l’eau et les ménages pauvres

4. Les indices d’abordabilité (inaccessibilité économique)
4.1 L’indice d’abordabilité pour un ménage médian
4.2 L’indice d’abordabilité pour un ménage pauvre
4.3 Variation de l’indice d’abordabilité au sein du premier décile de revenu
4.4 L’indice d’abordabilité des ménages pauvres comme valeur de référence
4.5 Le seuil d’inabordabilité et la population au-delà du seuil

5. Comparaison des indices d’abordabilité des pays
5.1 Pays industrialisés
5.1.1 Ménages médians
5.1.2 Ménages pauvres
5.2 Pays en transition
5.2.1 Ménages médians
5.2.2. Ménages pauvres
5.3 Pays en développement
5.3.1 Ménages médians en Amérique latine
5.3.2 Ménages médians en Afrique
5.3.3 Ménages médians au Moyen Orient - Afrique du Nord
5.3.4 Ménages pauvres en Amérique latine
5.3.5 Ménages pauvres en Afrique
5.3.6 Remarques

Deuxième partie : LA PRATIQUE DES ÉTATS POUR UNE EAU PLUS ABORDABLE

6. L’abordabilité de l’eau potable dans les politiques des États
6.1 Principes pour la mise en œuvre
6.2 L’abordabilité de l’eau potable en France
6.3 L’abordabilité de l’eau potable au Royaume-Uni

7. Les mesures prises par les États pour une eau potable plus abordable
7.1 Pays de l’OCDE et Europe
7.2 Amérique latine
7.3 Afrique
7.4 Asie
7.5 Conclusions sur les mesures de lutte contre l’inabordabilité de l’eau dans le monde

8. Conjuguer efficacité économique et abordabilité dans la tarification de l’eau potable

9. Conclusions : Mettre en œuvre une politique de prix abordable de l’eau

10. Recommandations

Annexe 1. La notion de prix abordable en droit positif
Annexe 2. Le prix abordable pour la réalisation du droit à l’eau potable et à l’assainissement
Annexe 3. Le CEDE soutient le principe du prix abordable de l’eau pour tous
Annexe 4. Les seuils d’inabordabilité proposés par les organisations internationales
Annexe 5. Le prix abordable de l’eau en France
Annexe 6. Les subventions du prix de l’eau. Le cas de l’Algérie
Annexe 7. Le prix de l’eau potable en situation de pénurie


 
Haut de page

Déposez un avis

Note