En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Librairie

AgricultureArchitecture / BâtimentEauRisques, management QHSE
Air / BruitDéchets / PropretéÉnergies / ClimatSites et sols pollués
Aménagement du territoireDéveloppement DurableMilieu naturelTransports / Mobilité
Mon compte Panier Aide
Biomarqueurs dans l'évaluation de l'état écologique des milieux aquatiques (Les)
Expédié sous 4 jours — Temps de traitement et de préparation de la commande
Hors acheminement —

Biomarqueurs dans l'évaluation de l'état écologique des milieux aquatiques (Les)

62,00€49,60€ Auteurs : Jean-Claude Amiard, Claude Amiard-TriquetEditeur : LavoisierDate de parution : 01 janvier 2008Public : ProfessionnelsNombre de pages : 372 Aucun avis 0 sur 5

Destockage : 20% de remise !

Offre réservée aux livraisons en France métropolitaine

Les biomarqueurs, définis comme des changements observables et/ou mesurables au niveau moléculaire, biochimique, cellulaire, physiologique ou comportemental, révélant l’exposition présente ou passée d’un individu à au moins une substance chimique à caractère polluant, sont réputés comme des indicateurs précoces et sensibles de la dégradation de la santé des organismes.
Les réglementations environnementales les plus récentes négligent pourtant ces outils biologiques, utilisés en écotoxicologie depuis le début des années 1990. L’une des critiques traditionnellement formulées à leur encontre est en effet le faible pouvoir prédictif de ces changements individuels ou infra-individuels pour des niveaux d’organisation supérieurs (population, communauté, écosystème).

Au cours des dix dernières années, les recherches écotoxicologiques sur la valeur écologique des biomarqueurs ont considérablement progressé, permettant de synthétiser les réponses biologiques les plus pertinentes pour diagnostiquer une dégradation de l’état de santé des milieux naturels. Les biomarqueurs dans l’évaluation de l’état écologique des milieux aquatiques met en lumière des biomarqueurs à vocation écologique permettant des changements d’échelle, donc la prévision d’effets populationnels : perturbations du métabolisme énergétique ou du comportement, atteintes du génome ou de la reproduction.

Cet ouvrage démontre que la pertinence écologique de la démarche peut être accrue en déterminant les biomarqueurs chez des espèces ou des stades de vie sensibles, ou chez des espèces clés dans la structure et le fonctionnement des écosystèmes.

Sommaire

• Les biomarqueurs de défense, la tolérance et ses conséquences écologiques.
• Les biomarqueurs de dommages.
• Les espèces sentinelles.
• Altérations des fonctions endocrines : causes et conséquences.
• Les perturbateurs endocriniens : études de cas.
• L’écotoxicologie du comportement.
• Origine des perturbations du métabolisme énergétique.
• Conséquences des perturbations du métabolisme énergétique.
• Marqueurs de génotoxicité et effets in situ, individuels et populationnels.
• Modifications de la variabilité génétique et de l’expression des gènes.
• Conclusions - Les biomarqueurs dans l’évaluation de l’état écologique des milieux aquatiques.


 
Haut de page

Déposez un avis

Note