En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Librairie

AgricultureArchitecture / BâtimentEauRisques, management QHSE
Air / BruitDéchets / PropretéÉnergies / ClimatSites et sols pollués
Aménagement du territoireDéveloppement DurableMilieu naturelTransports / Mobilité
Mon compte Panier Aide
Vie pour les abeilles (Une)
Expédié sous 48 H — Temps de traitement et de préparation de la commande
Hors acheminement —

Vie pour les abeilles (Une)

12,00€ Auteurs : Philippe Bertrand, Henri ClémentEditeur : Rue de l'échiquierDate de parution : 24 mai 2012Public : Grand publicNombre de pages : 96 1 avis 0 sur 5

Quand l’apiculteur cévenol, charismatique porte-parole de l’Union nationale de l’apiculture française — qui a obtenu l’interdiction du gaucho et du régent — rencontre l’insatiable curieux de France Inter.

L’interviewé
Né dans les Cévennes au début des années 1960, Henri Clément choisit de devenir apiculteur professionnel alors qu’il vient d’achever ses études d’histoire et qu’une carrière de professeur s’offre à lui. Héritier d’un savoir-faire familial, amoureux de nature, il exploite près de 400 ruches entre Lozère et Aude.
Très impliqué dans le syndicalisme apicole, il fut président de 1996 à 2011 de l’Union nationale de l’apiculture française — qui compte près de 22 000 adhérents. Il est par ailleurs cofondateur de l’association Terre d’abeilles.

L’intervieweur
Philosophe de formation, Philippe Bertrand est journaliste, producteur délégué à France Inter. Il y anime « Carnets de campagne » tous les jours de la semaine, de 12 h 30 à 12 h 45. Curieux de nature, il a fait de son goût pour les rencontres un véritable métier.

Le livre
Philippe Bertrand a rencontré Henri Clément à plusieurs reprises : il l’a accompagné dans ses ruchers, et l’a écouté lui raconter sa passion pour les abeilles, leur rôle crucial dans la biodiversité, les menaces que constituent l’agriculture intensive et l’utilisation des pesticides, ainsi que son mémorable combat pour en obtenir l’interdiction ; mais également sa découverte de l’apiculture auprès de son père, dans la montagne cévenole, sa pratique quotidienne du métier et l’avenir qu’il lui prédit.


 
Haut de page

1 avis

pas top

Je ne trouve ce livre pas vraiment top. Il fait l'apologie d'une personne et flatte un ego alors qu'il y a également de supers acteurs dans la filière de protection des abeilles qui agissent en silence et sûrement plus efficacement. A mon sens ce livre ne présente aucun intérêt. Désolée

Henriette

Signaler un contenu inapproprié 0 Déposé par hariette le
Note