En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Librairie

AgricultureArchitecture / BâtimentEauRisques, management QHSE
Air / BruitDéchets / PropretéÉnergies / ClimatSites et sols pollués
Aménagement du territoireDéveloppement DurableMilieu naturelTransports / Mobilité
Mon compte Panier Aide
Pourrons-nous vivre sans OGM ?
Expédié sous 5 JOURS — Temps de traitement et de préparation de la commande
Hors acheminement —

Pourrons-nous vivre sans OGM ? 60 clés pour comprendre les biotechnologies végétales

19,50€ Auteurs : Yvette Dattée, Georges PelletierEditeur : QuaeDate de parution : 20 février 2014Public : Grand publicNombre de pages : 144 1 avis 0 sur 5

Des gains de productivité spectaculaires ont été obtenus en production agricole au cours des cinquante dernières années. Malgré tout, la malnutrition perdure dans le monde : un humain sur sept souffre encore de la faim et la population mondiale devrait atteindre 9 milliards d’habitants en 2050. L’agriculture devra donc produire plus, tout en préservant les milieux naturels et cultivés, tandis que les effets difficilement mesurables du changement climatique ajouteront des contraintes agronomiques et sanitaires. Autre objectif : lutter contre l’urbanisation, l’érosion et la salinisation pour sauvegarder nos surfaces cultivées.

Face à ces défis, aucun moyen ne saurait être négligé : il faut mobiliser toutes les technologies apportées par les progrès scientifiques, pour produire plus et mieux. Ainsi, comment créer rapidement de nouvelles variétés ? Les plantes génétiquement modifiées (PGM) résisteront-elles aux virus ? Pourra-t-on rendre les plantes plus tolérantes aux excès de sel ou de froid ? Les méthodes de sélection raisonnées et les biotechnologies y parviendront-elles ?

Mais, la science n’est pas seule en cause : les questions économiques, les choix sociétaux, les considérations politiques participent au débat. Comment sont produites et commercialisées les semences, notamment transgéniques ? Pourquoi et comment les PGM ont-elles été interdites en Europe ? Quelle est la position de la France dans ce domaine ?

Autant de questions pertinentes qui permettront au lecteur de mieux comprendre ce sujet d’actualité sensible.

Sommaire

L’amélioration des plantes cultivées
1. Quelles plantes ont été domestiquées, où et comment ?
2. Sélectionner pour un meilleur rendement ?
3. Comment obtient-on une nouvelle variété ?
4. Pourquoi les variétés actuelles sont-elles homogènes ?
5. Avons-nous vraiment besoin d’un grand nombre de variétés par espèce ?
6. L’amélioration génétique des plantes est-elle nécessaire à l’humanité ?

Les biotechnologies végétales
7. Comment multiplier des plantes in vitro ?
8. L’agriculture a-t-elle besoin des cultures in vitro ?
9. Comment créer rapidement de nouvelles variétés ?
10. Qu’est-ce qu’un gène ?
11. Pourquoi séquencer des génomes ?
12. Pourquoi ne pas laisser le temps aux plantes de s’améliorer toutes seules ?
13. La mutagenèse est-elle utile pour créer de nouvelles variétés ?
14. Qu’est-ce qu’un transgène ?
15. Le transgène est-il introduit au hasard dans l’ADN ?
16. Transgénèse et transfert de gènes par croisements, quelle différence ?
17. La transgénèse ne s’applique-t-elle qu’aux plantes ?
18. La nature fait-elle de la transgénèse ?

À quoi servent les biotechnologies végétales ?
19. Quelle est la plante transgénique la plus cultivée ?
20. Pourquoi la tolérance aux herbicides est-elle recherchée ?
21. Cultiver des cotonniers Bt est-il rentable ?
22. Les PGM peuvent-elles vaincre les virus ?
23. Pourra-t-on créer des plantes demandant moins de fumure azotée ?
24. Les pathogènes et les parasites peuvent-ils être vaincus ?
25. Pourra-t-on rendre les plantes plus tolérantes aux excès de froid ou de sel ?
26. Pourra-t-on créer des plantes consommant moins d’eau ?
27. Comment améliorer les végétaux pour produire des biocarburants ?
28. Les PGM pour produire des médicaments ou des vaccins ?
29. Pourrons-nous vivre sans OGM ?

PGM et effets sur l’environnement
30. Les PGM menacent-elles la diversité génétique ?
31. Y a-t-il des risques pour la biodiversité au champ ?
32. Le pollen des PGM peut-il transmettre le transgène à des plantes avoisinantes ?
33. Y a-t-il un risque pour les insectes auxiliaires ?
34. Les PGM sont-elles dangereuses pour les abeilles ?
35. Comment limiter l’apparition des résistances ?
36. Quelles sont les causes d’impuretés dans des produits de récolte ?

Transgénèse et risques sanitaires
37. Comment évaluer la toxicité potentielle des PGM ?
38. Quelle est la valeur des tests de toxicité ?
39. Les PGM peuvent-elles provoquer des allergies ?
40. Les PGM peuvent-elles fournir des produits plus sains ?
41. Les PGM permettent-elles d’améliorer la qualité des produits et de lutter contre des carences alimentaires ?
42. Quel est le devenir d’une plante génétiquement modifiée consommée par les animaux ?

Droits et devoirs des acteurs
43. L’accès aux ressources biologiques est-il libre ?
44. Les pays en développement profitent-ils des biotechnologies ?
45. Quel cadre européen pour la propriété des variétés végétales ?
46. Comment sont produites et commercialisées les semences ?
47. Qui sont les principaux acteurs de la recherche sur les PGM ?
48. Les biotechnologies favorisent-elles la concentration des entreprises de semences ?

Réglementation et développement des PGM
49. Pourquoi une évaluation spécifique des PGM ?
50. Est-il nécessaire d’expérimenter au champ ?
51. Comment les cultures commerciales de PGM non alimentaires sont-elles autorisées ?
52. Comment commercialiser une PGM ou un dérivé de PGM destiné à l’alimentation humaine ou animale ?
53. Qui supporte le coût de la réglementation ?
54. Comment assurer la traçabilité des produits issus de PGM ?

Développement des biotechnologies végétales et recherche en Europe
55. Comment a-t-on abouti au refus de la culture des PGM ?
56. Comment les PGM ont-elles été interdites en Europe ?
57. Quelle est la position de la France ?
58. Quelles sont les conséquences de la destruction des essais de culture GM ?
59. Quel est l’impact du rejet des PGM sur la recherche fondamentale ?

Auteur(s)

Yvette Dattée, docteur es Sciences, agrégée de l’université, a été enseignant-chercheur en génétique et amélioration des plantes à l’Université Pierre et Marie Curie puis directrice de recherche à l’Inra où elle a dirigé le Groupe d’étude et de contrôle des variétés et semences. Elle a présidé l’Association européenne pour l’amélioration des plantes (Eucarpia). Ses travaux ont été récompensés par le prix Dufrenoy de l’Académie de l’Agriculture dont elle est devenue membre.

Georges Pelletier, ingénieur agronome et docteur es sciences, a été chercheur à l’Inra où il a développé à partir de 1968 des recherches en biotechnologies végétales qui ont été distinguées par les lauriers d’excellence de l’Inra en 2006. Il a dirigé la station de génétique et d’amélioration des plantes de Versailles et présidé le directoire du programme national de génomique végétale Génoplante. Il est membre de l’Académie d’agriculture de France et de l’Académie des sciences


 
Haut de page

1 avis

Attention : ce livre est un playdoyer pro-OGM

Bonjour
Inf'OGM a pris le temps de lire en détail ce livre, co-rédigé avec l'Afbv, une association qui défend, promeut les OGM. Inf'OGM
considère, arguments et citations à l'appui, que ce livre manque cruellement d'objectivité. Il présente un seul aspect du débat. Dommage pour un livre vendu par les éditions de la recherche publique.

Signaler un contenu inapproprié 0 Déposé par Inf'OGM le
Note