En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Librairie

AgricultureArchitecture / BâtimentEauRisques, management QHSE
Air / BruitDéchets / PropretéÉnergies / ClimatSites et sols pollués
Aménagement du territoireDéveloppement DurableMilieu naturelTransports / Mobilité
Mon compte Panier Aide
Pouvoir de la pédale (Le)
Expédié sous 48 H — Temps de traitement et de préparation de la commande
Hors acheminement —

Pouvoir de la pédale (Le) Comment le vélo transforme nos sociétés cabossées

15,00€ Auteur : Olivier RazemonEditeur : Rue de l'échiquierDate de parution : 27 mars 2014Public : Grand publicNombre de pages : 192 Aucun avis 0 sur 5

Le vélo est un moyen de transport rapide, fiable, bon marché, sain, peu consommateur d’espace, économe en énergie et non polluant. Pour les distances comprises entre 500 mètres et 10 kilomètres, il constitue sans doute le mode de déplacement le plus efficace, le plus bénéfique pour l’économie locale et aussi le plus agréable. De nombreux usagers, ainsi que certains décideurs, semblent avoir pris conscience de ces atouts innombrables.

Mais lorsqu’on présente la bicyclette comme un moyen de transport amené à se développer, on assiste à une levée de boucliers : le vélo devient soudain « véhicule du pauvre », « instrument difficile à manier » ou « talisman écologique pour bourgeois rêveur ».

Après une brève histoire de l’objet, Olivier Razemon fait le récit de l’expansion contrastée du vélo à travers le monde, et bat en brèche quelques tenaces idées reçues (« le vélo, c’est pour les bobos », « le vélo, c’est dangereux », etc.). Il met ensuite en évidence les nombreux bénéfices que chacun peut tirer de sa pratique : fluidité des déplacements au quotidien, gain de pouvoir d’achat, meilleure santé, etc. Puis il démontre l’extraordinaire potentiel économique du vélo : outre les ventes liées à l’objet lui-même, la pratique de la bicyclette favorise la relocalisation des activités sur un territoire, l’émergence de services liés (courses de toutes sortes, cyclotourisme, etc.) et peut même constituer un levier efficace pour les finances publiques, en réduisant les investissements nécessaires à une mobilité durable.
L’auteur achève son ouvrage par un vibrant plaidoyer en faveur d’une « transition cyclable ».

Auteur(s)

Olivier Razemon, journaliste indépendant, travaille pour Le Monde et le magazine Géomètre. Voyageur, reporter et observateur du monde d’aujourd’hui, il écrit de nombreux articles sur les transports, l’urbanisme et les modes de vie. Il est aussi coauteur des livres La tentation du bitume (janvier 2012) et Les transports, la planète et le citoyen (février 2010) aux éditions Rue de l’échiquier, qui se sont vendus chacun à plus de 4 000 exemplaires. Il est désormais considéré comme l’un des meilleurs experts français sur le sujet de la mobilité.


 
Haut de page

Déposez un avis

Note