En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Librairie

AgricultureArchitecture / BâtimentEauRisques, management QHSE
Air / BruitDéchets / PropretéÉnergies / ClimatSites et sols pollués
Aménagement du territoireDéveloppement DurableMilieu naturelTransports / Mobilité
Mon compte Panier Aide
Les sols et la vie souterraine
Expédié sous 5 JOURS — Temps de traitement et de préparation de la commande
Hors acheminement —

Les sols et la vie souterraine Des enjeux majeurs en agroécologie

49,00€ Auteurs : Jean-François Briat, Dominique JobEditeur : QuaeDate de parution : 11 mai 2017Public : ProfessionnelsNombre de pages : 328 Aucun avis 0 sur 5

Cet ouvrage regroupe seize chapitres qui présentent et discutent les découvertes récentes sur les sols et les interactions entre plantes et organismes telluriques. L’étude physico-chimique des sols permet de comprendre comment certains de leurs horizons favorisent l’implantation de la faune souterraine (vers de terre, collemboles, acariens…) et, corollairement, comment celle-ci crée de nouveaux espaces, qui seront colonisés par d’autres organismes telluriques, notamment microbiens. La caractérisation des microorganismes des sols par des approches métagénomiques révèle que la présence et le type de populations microbiennes dépendent des conditions environnementales ou des types de cultures. Elle facilite la définition de bio-indicateurs, qui dans cet ouvrage sont particulièrement illustrés à l’échelle de la France. Enfin, des travaux de génétique moléculaire montrent que des exsudats de racines de plantes sont capables de sculpter le microbiote racinaire, inhibant ou activant la croissance de populations microbiennes spécifiques.
De telles avancées scientifiques ouvrent de nouvelles voies pour orienter les interactions plantes-microorganismes. Faire connaître les effets bénéfiques des microbes du sol sur les plantes permettra d’instaurer des systèmes de culture plus durables et plus économes en intrants de synthèse. Ces recherches ont donc un énorme potentiel pour le développement de l’agroécologie.
Ce livre pluridisciplinaire s’adresse aux agronomes, aux étudiants et enseignants du supérieur en agronomie, ainsi qu’à tout chercheur souhaitant accéder aux bases scientifiques d’une agriculture éco-responsable.

Sommaire

- Le sol habitat : environnement physicochimique et conditions de développement des différents organismes présents dans le sol
- Localisation des matières organiques et des activités microbiennes : conséquences pour le fonctionnement du sol
- Couplages et contrôles des cycles du carbone et de l’azote par les communautés microbiennes dans les sols cultivés
- La richesse des communautés microbiennes des sols, un trésor inestimable
- Modélisation de la croissance des cultures considérant l’hétérogénéité physique et spatiale du sol
- Impact des invertébrés sur les fonctions des sols et leurs applications dans les systèmes sol-plante
- Les relations trophiques microfaune-bactéries rhizosphériques-mycorhizes : quel rôle dans le recyclage des nutriments (N et P) ?
- Effets en surface avec impacts sous surface : réponse de la rhizosphère d’arbres forestiers à une exposition élevée à l’ozone troposphérique
- Mise en place d’outils et de bio-indicateurs pertinents de la qualité des sols
- Compréhension et valorisation des interactions entre plantes et microorganismes telluriques : des enjeux majeurs en agroécologie
- Les associations mycorhiziennes dans les sols : pour une meilleure maîtrise de la production végétale
- Mécanismes cellulaires et moléculaires et ingénierie écologique des mycorhizes à arbuscules
- Orienter les communautés et populations microbiennes telluriques via l’utilisation de plantes à exsudation modifiée
- Orienter les communautés et les populations microbiennes telluriques via l’utilisation de biostimulants perturbant la communication moléculaire bactérienne
- Défis et perspectives pour l’utilisation de la fixation biologique de l’azote en agriculture
- Communication entre les partenaires dans la symbiose mycorhizienne à arbuscules


 
Haut de page

Déposez un avis

Note