En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Librairie

AgricultureArchitecture / BâtimentEauRisques, management QHSE
Air / BruitDéchets / PropretéÉnergies / ClimatSites et sols pollués
Aménagement du territoireDéveloppement DurableMilieu naturelTransports / Mobilité
Mon compte Panier Aide
Travailler pour s’inclure
Expédié sous 48 H — Temps de traitement et de préparation de la commande
Hors acheminement —

Travailler pour s’inclure L’expérience d’ADC propreté

Travailler pour s’inclure se construit en quatre parties distinctes :
- Un reportage au coeur de l’entreprise, qui permet de visualiser concrètement son activité – le nettoyage de locaux – et d’en décrire le projet social.
- L’histoire de l’insertion par l’activité économique, depuis ses origines « post-révolutionnaires » jusqu’à aujourd’hui, afin de replacer l’expérience d’ADC Propreté dans un contexte national, sur les plans politique et réglementaire.
- Le regard du sociologue sur les différentes dimensions de l’insertion au sein d’ADC Propreté : gestion des ressources humaines, stratégie et réglementation.
- Le regard de l’économiste sur le modèle d’ADC Propreté : externalités positives, gouvernance patrimoniale et conditions de la pérennité.

« Considérant que l’activité du travail procure un revenu, mais également un statut social et des droits, et que la privation d’emploi est un facteur essentiel d’exclusion, l’objectif premier énoncé par ADC Propreté est de “fournir les conditions d’un travail et d’une identité retrouvée”. Accédant à un emploi, chacun peut devenir acteur de son quotidien, accéder à un sentiment d’utilité et d’appartenance à un collectif. » (Extrait de la charte de l’entreprise ADC Propreté)

Auteur(s)

Christian Chauvigné est psychosociologue, responsable du centre d’appui à l’amélioration continue de la qualité à l’école des hautes études en santé publique de Rennes (EHSP). Philippe Lerouvillois est économiste, consultant en économie durable, professeur des universités associé à l’Institut polytechnique de Lorraine. Jean-Luc Souchet est ingénieur de formation, chargé de mission auprès du CNAM Pays de la Loire.


 
Haut de page

Déposez un avis

Note