Changé (Mayenne)
L’installation de 22 MW, inaugurée fin 2017, alimente le réseau de chaleur de Laval et l’unité de déshydratation de fourrages de la coopérative agricole Déshyouest. Elle a bénéficié d’une aide de 6,1 millions d'euros, via le fonds chaleur. [ plus d'info ]
Retiers (Ille-et-Vilaine)
Le comité stratégique n’évoque qu’un projet de substitution de charbon par du CSR dans une chaufferie industrielle existante. Il s’agit très probablement du projet sur lequel travaille le groupe Lactalis pour remplacer la consommation de charbon (de l’ordre de 180 GWh par an) de son pôle laitier.
Saint-Michel (Charente)
Le projet Papyrus doit alimenter en chaleur une papeterie de l’entreprise Thiollet. La chaudière aura une puissance de 14,7 MW pour une consommation de 29 000 tonnes de CSR par an.
Carhaix (Finistère)
La chaudière de 30 MW de BioSynErgy Breizh doit alimenter une future unité de production de lait à Carhaix (Finistère). Ce projet est en cours de renégociation, les partenaires industriels ayant changé depuis 2016 (la coopérative Sodiaal a repris l’usine inaugurée en 2016 par le groupe chinois Synutra).
Paris
L’unité, d’une puissance de 120 MW, doit alimenter le réseau de chaleur de la Compagnie parisienne de chauffage urbain (CPCU). Elle consommera 144 000 tonnes de CSR par an. Son emplacement exacte n’a semble-t-il pas encore été fixé. Elle pourrait être implantée dans l’est parisien pour équilibrer cette portion du réseau.
Sarcelle (Val-d'Oise)
Le Syndicat mixte pour la gestion et l’incinération des déchets urbains de la région de sarcelles (Sigidurs), Veolia et Dalkia, proposent d’installer une chaufferie à Sarcelles pour brûler des CSR produits au Plessis-Gassot à partir de déchets d’activités économique (DAE). La chaleur alimentera deux réseaux de chaleur urbains.
Aire-sur-l'Adour (Landes)
L’entreprise Labat, spécialiste du traitement des déchets de vidange et des déchets organiques, propose de construire une unité de combustion des refus venant d'une unité de déconditionnement. La chaleur sera utilisée par l’unité de méthanisation du site.
Montpellier (Hérault)
Le projet, porté par le groupe Nicolin, est constitué d’une unité de production de CSR à partir de déchets d’activités économiques et de refus de tri, d'une chaufferie et d’un réseau de chaleur.
Île de La Réunion L'installation de 60 MW proposée par le Syndicat mixte de traitement des déchets des microrégions sud et ouest de la Réunion (Ileva) est essentiellement dédiée à la production d'électricité. Problème : il n’a pas l'assurance de pouvoir vendre l'électricité produite à un tarif garanti, ce qui remet en cause le modèle économique.
Hénin-Beaumont
(Pas-de-Calais)

Optyma propose un projet de valorisation des CSR produits par l’unité de tri sur ordures ménagères résiduelles (OMR) du Symevad située à Hénin Beaumont et inaugurée fin 2016. La chaleur est destinée au centre logistique Delta 3 et à un digesteur. [ en savoir + ]
Amiens (Picardie)
Engie Cofely compte créer un réseau de vapeur pour alimenter les entreprises de l’Espace industriel Nord à Amiens (270 entreprises - essentiellement industrielle - réparties sur 500 ha).
Troyes (Aube)
Paprec porte un projet de chaufferie CSR destinée à assurer la fourniture en chaleur d'une nouvelle usine. Les CSR seront produits à partir de refus de tri de déchets d’activités économiques (DAE).
Dombasle (Meurthe-et- Moselle)
Veolia et Solvay compte construire une chaufferie industrielle CSR afin de produire en continu de la vapeur et de l’électricité en remplacement du charbon sur le site du chimiste. Le projet pourrait utiliser 200 000 tonnes de CSR par an.
Laneuville-devant-Nancy (Meurthe-et-Moselle)
Engie Cofely porte un projet de chaudière CSR en substitution de la chaudière au charbon sur le site de Novacarb (producteur de carbonate et bicarbonate de soude). Quelque 120 000 tonnes de déchets bois, constitués pour un tiers de traverses SNCF, doivent alimenter l’unité de 58 MW.
Strasbourg (Bas-Rhin)
L’unité, d’une puissance de 22 MW, alimente en vapeur la papeterie Blue Paper. Ce projet, dont la mise en service était prévue pour le deuxième trimestre 2018, devrait être inauguré en octobre 2018.
Région Hauts-de-France
La start-up Mini Green Power propose la mise en place d’une unité de valorisation de CCSR en Hauts-de-France. Aucune précision n’est donnée. Mini Green Power est une entreprise varoise spécialisée dans la valorisation énergétique des déchets verts et bois de classe B.
Région Hauts-de-France
Suez a un projet de construction d'une centrale CSR 100 % chaleur pour remplacer des chaudières gaz naturel sur un site industriel. Aucune précision n’est donnée
Saint-Vulbas (Ain)
Le groupe Séché compte développer une unité de valorisation des CSR et un réseau multi-clients et multi-usages dans une zone industrielle.
Région Occitanie
Suez envisage la construction d'une centrale CSR 100 % chaleur sur un site industriel, afin de substituer les chaudières gaz. Le centre de tri Suez de Narbonne (Aude) produit déjà des CSR. Aucune précision n’est donnée.
Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur
Derichebourg compte développer une installation de gazéification en lien avec des industriels consommateurs d’énergie. Aucune précision n’est donnée.