Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Formation

« Nous voulons former des jeunes à un arsenal énergétique sans idéologie technologique »

Interview vidéo  |  Energie  |  

Un nombre grandissant de formations en hydrogène émerge en Bretagne. Philippe Mandin, professeur à l'université Bretagne-Sud, nous a raconté ce bourgeonnement à l'occasion du salon Hyvolution 2022.

L'université Bretagne-Sud surfe sur le développement de l'hydrogène décarboné. Depuis septembre 2021, elle compte deux formations en la matière et compte introduire, dans les années à venir, des compétences nécessaires à la gestion de ce vecteur énergétique dans une poignée de BUT (ex-DUT) et de licences professionnelles.

« Les compétences en formation sur l'hydrogène et l'électrochimie sont rares et nos entreprises partenaires étaient pressées que nous les intégrions, pour satisfaire leurs besoins en recrutement », atteste Philippe Mandin, professeur en énergétique et en électrochimie à l'université Bretagne-Sud (Voir la vidéo). Cette dernière sensibilise de jeunes ingénieurs à l'hydrogène à travers deux formations : une licence professionnelle « Maîtrise de l'énergie, de l'électricité et du développement durable » (ou ME2D2) au sein de l'IUT de Lorient (dont un tiers des cours est consacré à l'hydrogène) et un diplôme d'ingénieur en mécatronique par alternance dans son école d'ingénieurs, l'ENSIBS.

Cela étant, l'université Bretagne-Sud n'a toujours pas l'intention de créer de formation préparant uniquement à la maîtrise de l'hydrogène. « Nous formons d'abord à l'énergie, et seulement ensuite à l'hydrogène en particulier », confie Philippe Mandin. Autrement dit, l'objectif n'est pas de spécialiser les étudiants en hydrogène, mais de leur donner les compétences pour relever les nouveaux défis énergétiques, notamment celui du développement de l'hydrogène décarboné. « Ce que nous voulons à l'université Bretagne-Sud, c'est éduquer des jeunes sans idéologie technologique et les former à un arsenal énergétique, explique l'ancien responsable pédagogique de la licence professionnelle ME2D2. L'hydrogène n'est qu'une voie d'application pour le stockage d'électricité et la décarbonation. »

Partager