En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'efficacité énergétique : un marché mondial de 310 milliards de dollars

L'efficacité énergétique est un marché en pleine croissance et voué à un bel avenir selon le dernier rapport de l'AIE. Le secteur des transports est particulièrement prometteur et devrait concentrer 60% des investissements sur la prochaine décennie.

Energies  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com
Environnement & Technique N°-342 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°-342
[ Voir un extrait du numéro | Acheter le numéro]

"L'efficacité énergétique est le moteur invisible qui travaille en coulisses pour améliorer notre sécurité énergétique, réduire nos factures et atteindre nos objectifs en matière climatique", commente Maria van der Hoeven, directeur exécutif de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) à l'occasion de la publication du rapport 2014 sur le marché de l'efficacité énergétique. Ce marché, en pleine croissance, pesait entre 310 et 360 milliards de dollars en 2012 et a permis une réduction de 5% de la consommation d'énergie entre 2001 et 2011 dans les 18 pays étudiés soit l'économie d'1,7 million de tonnes équivalent pétrole (Mtep).

Les transports : un marché énorme et croissant

L'investissement dans l'efficacité énergétique est inégalement réparti entre les pays et les secteurs (bâtiments, appareils électroménagers, transports et industrie). Le transport semble très privilégié. L'AIE estime qu'au cours des dix prochaines années, ce secteur représentera 60% des investissements qui seront réalisés en matière d'efficacité énergétique.

Le premier outil mis en place reste les normes limitant la consommation de carburant : 70% des véhicules mis sur le marché mondial soit 50 millions de véhicules par an sont déjà concernés. Brésil, Canada, Chine, Union européenne, Inde, Japon, Mexique, Corée et Etats-Unis ont instauré des limites de consommation entre 3,9 litres et 6,7 litres aux 100 km. "Ces normes constituent un signal fort pour les marchés des technologies efficaces et des services", estime l'AIE. Elles conduiront à des investissements d'efficacité énergétique de 80 milliards de dollars par an d'ici 2020 et permettront d'économiser entre 40 et 190 milliards de dollars en coûts de carburant.

Le financement de l'efficacité énergétique n'est plus une niche

Le financement de l'efficacité énergétique est désormais un segment bien établi au vu de l'éventail des produits financiers existants. De nouveaux modèles et acteurs facilitent ces financements. L'AIE note une participation active des banques publiques : 16 Mds d'euros pour la banque d'investissement allemande Kfw, 2,1 Mds d'euros par la banque européenne (BEI) ou encore 453 millions d'euros de la part de la Caisse des Dépôts (CDC) en France.

L'aide au développement est également un canal de financement très utilisé pour l'efficacité énergétique. Les banques multilatérales de développement comme la Banque mondiale, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement ou encore la Banque asiatique de développement, ont par exemple financé 4,32 milliards de dollars de projet en 2013 dans le cadre des programmes d'atténuation aux changements climatiques.

La mise en place de nouveaux montages financiers attractifs pour les investisseurs privés participe également au déploiement des mesures d'efficacité énergétique. L'AIE cite par exemple l'apparition d'entités spécialisées comme les sociétés de services énergétiques "de plus en plus actives dans de nombreux pays" et la multiplication des contrats de performance énergétique.

Des marchés privilégiés dans certains pays

Le marché de l'éclairage à diode électroluminescente (LED) est en train de décoller au Japon et en Thaïlande. Les ventes ont atteint 5,2 milliards de dollars en 2013 au Japon, et représentaient plus de 30% de toutes les ampoules japonaises vendues cette année. Le marché LED thaïlandais a également connu une croissance rapide au cours des dernières années, avec des ventes atteignant près de 15 millions de dollars en 2011 et 38 millions de dollars en 2013.

Le marché de l'amélioration de l'efficacité énergétique dans le secteur du bâtiment a connu un soutien important des gouvernements dans plusieurs pays, notamment en Europe. En Irlande, les programmes Better Energy Homes offrent un soutien financier aux ménages. Ils ont permis l'investissement annuel moyen de 230 millions d'euros dans la construction liée à l'efficacité énergétique au cours des cinq dernières années (2009-2013). L'Italie a offert une déduction d'impôt de 55% pour les dépenses d'efficacité énergétique dans le secteur résidentiel. En 2012, plus de 2,8 milliards d'euros ont été investis. Les investissements dans l'isolation des bâtiments dans les Pays-Bas ont également connu une croissance rapide à un taux de 10% par an, atteignant une valeur de 680 millions d'euros en 2012.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]