En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Triple vitrage : des performances thermiques inégalées mais aussi des contraintes

Le double vitrage cédera-t-il la place au triple vitrage ? Pas sûr en France, si l'on en croit les experts du CSTB et l'étude comparative réalisée par les BET Pouget Consultants pour le SNFA, le Syndicat National de la construction des fenêtres !

Energie  |    |  Françoise AscherActu-Environnement.com
Le nombre de sollicitations pour le triple vitrage ne cesse de croître, a annoncé Hubert Lagier, division Baies et Vitrages du CSTB, présentant les dernières innovations en terme d'efficacité énergétique dans la perspective du salon Batimat. Et les premières certifications ne vont pas tarder à voir le jour ! Principal avantage : une performance thermique exprimée par un coefficient de transmission thermique (U) égale à 0,8 W/m2.K avec deux couches faiblement émissives performantes et des lames d'argon entre les vitres, voire de 0,6 W/m2.K si l'on utilise le krypton. Rappelons que les meilleurs doubles vitrages à isolation renforcée (VIR) offrent pour leur part, un coefficient de transmission thermique U de l'ordre de 1,2 à 1,1 W/m2K avec une lame d'argon entre les 2 vitres et une couche basse émissivité déposée sur la face intérieure du vitrage extérieur.

Mais force est de constater que si la valeur de transmission thermique U des triples vitrages est améliorée, le facteur solaire g (voisin de 0,50 contre 0,65) est modifié, et le coefficient de transmission lumineuse Tl (voisin de 0,7 au lieu de 0,8) est détérioré par rapport aux caractéristiques des doubles vitrages, ont révélé les résultats de simulations présentés par le SNFA !

En outre, le triple vitrage possède d'autres inconvénients, notamment sa masse, a poursuivi l'ingénieur du CSTB. Et la masse impose des contraintes mécaniques importantes sur les cadres de fenêtres ! Pour une épaisseur 4/12/4/12/4 de 36mm (ou plus s'il s'agit de vitrages de sécurité ou acoustiques), le poids s'élève en effet à 30 kg/m2. Alors que celui d'un double vitrage est limité à 20 kg/m2 pour une épaisseur 4/16/4 de 24mm (ou plus si vitrages spécifiques). C'est pourquoi certains fabricants européens, notamment belges, suisses et allemands, ont résolu ce problème en remplaçant le verre intermédiaire du triple vitrage par un film plastique, plus léger et n'altérant pas les performances initiales de la fenêtre. Mais en l'état actuel, ces productions restent marginales.

Dans sa performance comparée des doubles et triples vitrages, le SNFA va plus loin en s'intéressant aux caractéristiques des fenêtres équipées de ces vitrages et à leurs contributions à la consommation des bâtiments. À cet effet, des simulations ont été réalisées pour observer la consommation totale d'énergie (selon la réglementation thermique RT 2005) d'une maison individuelle équipée à la fois, de fenêtres aluminium à rupture de pont thermique à ouvrant caché avec double vitrage VIR et de fenêtres PVC avec triple vitrage. Chaque fenêtre est dotée d'un volet isolant. À noter que les simulations ont été effectuées pour une surface de fenêtres égale à 17 % de la surface habitable (115 m2) en référence à la RT 2005 et pour 2 orientations. La première correspondant à l'orientation de référence RT 2005 (40% sud 20% est, ouest, nord) ; et la deuxième plus “bioclimatique” (60% sud 15% est et ouest, 10% nord).

Alors que la valeur U est abaissée de plus de 50 % avec la fenêtre triple vitrage, l'analyse des résultats a montré que les gains de consommation sont de faibles à très faibles, voire même négatifs ! La forte dégradation du facteur solaire g du vitrage et l'augmentation des profilés des fenêtres triple vitrage pénalisent les apports solaires d'hiver qui constituent la partie positive de la contribution de la fenêtre, conclut l'étude de Pouget Consultants.

Pour une analyse objective de ces deux types de produits en terme de développement durable, il faut également s'intéresser aux différences de coûts et aux matières consommées
Si l'on considère les conditions météorologiques des 8 zones climatiques utilisées pour les calculs de consommation par la RT 2005 - qui ne sont pas comparables avec celles des Etats du nord de l'Europe - on s'aperçoit que les gains en consommation d'énergie (3% en zone H1b, soit 421,5 KWh/an, et 20 €/an pour la maison étudiée) sont disproportionnés au regard de l'augmentation des coûts et des surconsommations de matières premières, souligne l'étude.

Toujours selon le SNFA, la fabrication d'un triple vitrage requiert + 50 % de float, + 100 % de barrière d'étanchéité et + 100 % de couche basse émissivité. D'où les contraintes d'intégration pour les fenêtres, impliquant l'augmentation de l'épaisseur du dormant et de l'ouvrant d'au moins 20mm. Soit plus de 20 à 25 % de la matière première nécessaire !

Cette augmentation du poids des vitrages est contradictoire avec la diminution des efforts de manoeuvre et les positions de poignées exigées pour améliorer l'accessibilité des bâtiments, a estimé le SNFA. Elle nécessite une vérification des essais de fonctionnement en endurance et pour les forces de manœuvre ! Autre questionnement : compte tenu de ses 2 couches basse émissivité, le vitrage situé au milieu va être soumis à des échauffements très importants. Autrement dit, avec les 2 barrières d'étanchéité, le triple vitrage multiplie les risques par 2 pour un même vitrage. Ne faut-il pas le tremper ? Faut-il mettre en relation les 2 lames d'air par des trous ? Quel sera le comportement des 2 barrières d'étanchéité dans le temps ? Faut-il reconsidérer les règles relatives à la hauteur des feuillures ?

À ses débuts, le double vitrage a connu de nombreux problèmes liés à la barrière d'étanchéité entre les 2 vitrages et à l'embuage des vitrages, a avoué le SNFA. Et les problèmes ont été résolus par des essais d'étanchéité sévères à la vapeur d'eau, la mise en place de la certification CEKAL, et l'écriture de règle de l'art de mise en oeuvre dans les fenêtres, afin de permettre la garantie décennale des ouvrages.

Ces enseignements et réserves vis-à-vis du triple vitrage s'appliquent non seulement au neuf mais aussi à la rénovation où l'on ne peut généralement jouer ni sur la surface ni sur l'orientation pour améliorer le facteur solaire. Alors faut-il parler de mode, lobbying efficace ou réalité, lorsque l'intégration d'un triple vitrage dans une fenêtre est présentée comme la seule amélioration possible de sa performance énergétique ? Nul doute que les ''grands verriers'' ont déjà pris en compte ces contraintes et qu'ils jouent sur les dernières évolutions technologiques des verres et couches pour les pallier…

Réactions65 réactions à cet article

 
le triple vitrage oui pour certaines orientations

Aux vues de ces etudes il en ressort simplement que pour les orientations Ouest , Est,Nord est , Nord et Nord Ouest le triple vitrage semble plus adapté mais pas pour le Sud SO et SE par ordre de préférence car pour le SE je reste mitigé car le matin on a souvent des brumes donc moins d'ensoleillement que pour son cousin SO......

En effet l'hivers les orientations de l'ouest à l'est en passant par le nord ne bénéficient pas d'ensoleillement suffisant pour dire de mettre en avant le principe de reccuperation des apports solaires supèrieures avec du double vitrage classique par contre au sud cela semble plus adapte de mettre justement et simplement du double vitrage.. comme ca tous le monde est content..... et on retrouve le meme raisonnement l'ete mais la c'est juste moins de reccuperation de soleil et ca marche aussi......ils n' ont pas pensé à cela au CSTB?????

En résumé: il faut adaper le vitrages à son orientation....

vivreautrement | 18 octobre 2007 à 17h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Survitrage

Que pensez de la solution double vitrage + survitrage à l'extérieur mis en oeuvre par Velux ?

Lotec | 18 octobre 2007 à 17h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
solution adapte

La determination de la technologie appropriee depend de l orientation et la situation geographique. On ne peut affirmer qu une technologie est meilleur que l autre d une maniere generale mais elle doivent etre etudier et adapter au cas par cas.

cedric | 20 octobre 2007 à 13h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Michaël

Je viens de lire votre article sur le triple vitrage, et je ne suis pas entierement convaincus de son efficacté. Je pense que la veritable question a se poser est la suivante : "Quel est la rentabilité du triple vitrage, au niveau des économies d'energies, et donc environnementale, par rapport à un double vitrage ?"
En effet un double vitrage, 4/16(air)/4, sgg Climaplus 4S integrant le sgg Swisspacer à un coéfficient Ug=1.1W/(m².K), et apporte un confort en été comme en hiver, contre Ug=0.8W/(m².K) pour un triple vitrage.
Ensuite on pourrait se demander : "Quel est son rapport qualité/prix ?"
Vous en parler justement dans votre rapport, la fabrication d'un triple vitrage implique une consommation supplementaire de matières premières (plus de verre, de revêtement peu émissif ...).
En conclusion, je dirais que le triple vitrage n'est, pour le moment, une solution de dévelloppement durable du fait de la surcosommation energétique pour fabriquer un tel vitrage au regard des faible économies qu'il permetrait de réaliser en matière de chauffage.

Michaël allo MNC 24 | 21 octobre 2007 à 16h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
les étrangers sont nuls en calculs !

Je suis assez effaré de voir comment les triples vitrages se font descendre alors que cette solution n'est même pas utilisée en France, ou si peu ... et que la désintégration de ce vitrage se fait par des calculs, la France n'a décidément pas changé d'air, le bioclimatisme n'est pas pour demain dans nos contrées !
Messieurs du CSTB, savez vous que chaque façade d'une maison peut être optimisée pour tirer parti des contraintes climatiques ?

stephg | 22 octobre 2007 à 11h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
répétition.

J'imagine assez bien qu'en d'autres temps on ait pu lire exactement le même discours ... et les mêmes commentaires sur les inconvénients du double vitrage par rapport au simple vitrage et encore plus avant, sur les inconvénients du vitrage simple par rapport au bon papier huilé !
Sans commentaire.

suzzarini jf | 22 octobre 2007 à 14h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
lobbying.. mais de qui ?

Intervenant dans la construction bioclimatique, constatant l'incapacite des fabricant francais de menuiseries a repondre a nos besoins nous avons du nous retourner vers ceux qui avancent dans une de developpement durable. Dans ces fenetres, contrairement a ce qui est etudie dans le rapport, il faut prendre en compte le facteur performance du cadre et il est "hilarant" de constater que les solutions envisagees sont le PVC et l'ALU ! pas serieux pour un rapport qui pretend donner des lecons de developpement durable ! ses auteurs ne doivent ignorer l'energie grise du metal et son mauvais resultat thermique. Il est reconnu par tous les pratiquants serieux que la meilleure solution est le bois, si possible sandwich (lamelle colle contenant du polyurethane). Je ne rentrerai pas dans les details sur les resultats en terme de U selon la nature et l'epaisseur des differents elements, trop long ici. mais simplement en resultat thermique les menuiseries triple vitrage, selon le cadre bois utilise, ont une incidence sur la consommation enegetique annuelle comprise entre 0.10 et 0.16 kWh m² an.
lobbying du SNFA sans doute pour masquer son incapacite a etre reactif. Alors IMPORTONS nous n'avons pas le choix, nos industriels sont trop mauvais !
ML

CEBC | 25 octobre 2007 à 10h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:lobbying.. mais de qui ?

Votre message de réaction me parait à la fois juste et inexact dans son analyse.
Sans doute l'aluminium peut et doit être considéré comme conducteur thermique, donc de déperdition potentielle d'énergie mais :
- d'une part, au moins un industriel français (disposant d'un petit réseau de franchisés) fabrique et propose des fenêtres mixtes (alu à l'extérieur, bois à l'intérieur), ce qui me semble être une meilleure solution, répondant à votre critique,
- d'autre part, le PVC est, à ma connaissance, recyclable et nettement moins polluant que le polyuréthane contenu dans les fenêtres en lamellé collé, que vous évoquez.

Il faudrait juger autant de l'impact sur l'environnement de la technique de fabrication que des matériaux utilisés.
Quels sont les fabricants allemands (ou d'ailleurs) d'huisseries que vous importez ? Je suis curieux de comparer leur qualité et performance.

PS59 | 25 octobre 2007 à 11h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
eric

je suis super critique sur cette etude du SNFA, le lobby des fenetres acier:

1-Le triple V en acier ca na pas d'interet (ca existe d'ailleurs ) ...
2-ils ont pas pris du bon TV (g=0.47 au lieu 0.51, Uw=0.8 au lieu de 0.7 par ex chez bieber-bois.com).
3-ils comparent des consos calculées avec le moteur du CSTB (statique) qui est vraiment pourri.
4-il mettent du TV sur une maison RT2005 (donc assez peu isolé). Pour moi leTV c'est pour faire du passif. Dans ce cas le surinvestissement des fenetres est compensé par le non achat d'un systeme de chauffage. Mais sinon c'est c'est sur que c'est pas indispensable ni rentable

Anonyme | 25 octobre 2007 à 13h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Effet de paroi froide

Le remplacement de menuiseries simples vitrages par des menuiseries doubles vitrages permet de réduire les déperditions thermiques du fait de la diminution du coefficient de transmission surfacique. Ces économies directes sont hélas faibles eu égard aux investissements consentis. Cependant la pose de doubles vitrages conduit à réduire l'effet de paroi froide (température de surface intérieure du vitrage plus élevée) et ainsi, à confort égal, de réduire la température ambiante de 1°C voire de 2°C et, par conséquence, d'obtenir des économies d'énergie sur le chauffage de l'ordre de 7 à 14%, bien supérieures aux économies directes (cf exemple en fin d'article).
Qu'en est-il pour le triple vitrage? sans doute la température de surface est encore plus élevée et devrait donc permettre, toujours à confort égal, d'abaisser davantage la température ambiante. Dans quelle mesure?
A titre d'exemple vécu : dans un bâtiment de bureaux comprenant deux ailes dont les caractéristiques constructives et d'exposition étaient identiques mais dont l'une était équipée de simples vitrages et l'autre de doubles vitrages, les personnels situés dans l'aile en S.V. travaillaient en veste et pull et se plaignaient du froid alors que la température ambiante était de 20°C, et ceux de l'aile en D.V. travaillaient en bras de chemise dans une ambiance à 18°C.

AJIC | 25 octobre 2007 à 13h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
LES COMPETENCES DE LA DISTRIBUTION EN FRANCE

La technique du triple vitage c'est très bien.

Mais, esayez donc de trouver conseils et produits utilisants des verres aux caractéristiques de facteur solaire différent des uniques modèles distribués...

C'est quasiemnt impossible. Les fabricants tels Pilkington, St Gobain, Interpane, ne distribuant apparemment , ces différents verres que dans le secteur TERTIAIRE ou INDUSTRIEL.

Cela est tout à fait anormal et pénalisant dans la construction de maisons bio climatiques car, lorsque l'ion fait des études et simulations thermiques on constate rapidement que dans bien des cas on a intérêt à sur dimensionner les surfaces de vitrages ( avec volets pilotés ) afin de capter le maximum de chaleur en hiver et s'en protéger en été ( volets fermés comme le faisaient nos anciens soit tonnelles soit avancées de toit prévues d'office ).

IL serait urgent que les fabricants se réveillent...

J'ai consulté les distributeurs de vitrages et autres portes et fenêtres que sont TRYBA, ARTS et FENETRES et WEKA : Même réponse : Nous ne savons pas ce qu'est un facteur solaire... Nous installons les verres que les fabricants nous proposent et nous n'avons aucun poids pour les convaincre!

Batimenteconome | 25 octobre 2007 à 15h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Pauvres Allemands !

Hélas, les pauvres Allemands et Autrichiens et Suisses et autres peuplades retardées n'ont pas de chance : ils n'ont pas pu bénéficier des études d'organismes compétents et se sont donc fourvoyés dans la production et l'installation massives de triples vitrages totalement inutiles, voire pénalisants pour l'environnement.
Heureusement que nous, en France, on est plus intelligents : on va pouvoir rester bien tranquillement au summum de la technologie verte avec nos fenêtres en double vitrage. En plus, on en a déjà beaucoup d'installées : ça de moins à faire pour limiter les consommations d'énergie de nos bâtiments !
Quand je pense à tout l'argent que les pauvres autres ont investi dans le triple vitrage, tout ça pour rien... Ils auraient mieux fait d'attendre le résultat de nos études !
(Tiens, au fait, eux, ils n'en ont pas fait, des études ? elles ne sont sans doute pas traduites... ou alors elles sont nulles, sans doute...)

Nathalie | 25 octobre 2007 à 16h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Michaël

Il serait intéressant de faire un calcul de rentabilité tant sur le plan financier que sur le plan des économies d'énergie en incluant le surcout du triple vitrage , (matière, énergie, etc. . .) sur une période de 20 à 30 ans et en le comparant à l'augmentation actuemlle et à venir du baril de pétrole (la référence).
E 2 ans, ce baril est passé de 60 dollars à 70 puis 80 et maintenant 90. . . .il est prévu à 150 dans moin de 10 ans et entre 280 et 300 dollars dans moins de 20 ans.

Nous avons donc tout intérêt à privilégier les économies d'énergie au maximum. Et dans ce cas les énergies renouvelables deviendront très intéressantes.

Jef | 25 octobre 2007 à 16h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pauvres Allemands ! Pauvres amerloques !!

Idem pour nos cousins d'outre atlantique (US et canadiens qui n'ont rien compris en mettant desormais d'office du triple vitrage!!! et qui construisent des maisons ossature bois (une hérésie en France!!) qui durent facilement 70-90 ans, en étant très confortables et facile d'entretien. Je le sais , j'ai vécu dedans durant 1 an.

Guillaume | 26 octobre 2007 à 08h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
l'acheteur veut - cher et - d'entretien

je vends des fenêtres toute la journée, et je peux vous dire que la grande majorité des clients n'est pas prête à investir plus pour des menuiserires performantes. Les critères revenant invariablement sont : pas d'entretien ( exit le bois si écolo et performant) et pas trop cher; alors si plus performant pour le même prix ok, sinon...
Dans cette clientèle, il y a beaucoup d'artisans, qui veulent le moins cher, et de particuliers qui louent leurs biens et rénovent, au moins cher aussi, car ils se moquent des économies d'energie dont profitera le loueur, et la planète...
Un changement de mentalités s'impose, mais qui ne se fera pas sur la base du volontariat mais par contrainte de normes imposées.
Un autre frein est que la forme traditionnelle d'une fenêtre, en France, est plus haute que large, ce qui profite à des ouvertures battantes plus que coulissantes.Des triples vitrages plus lourds s'adapteraient mieux sur du coulissant
Mais les permis de construire ou de rénover, par la modification de façade qu'elle suppose, en mettant des fenêtres plus larges, se heurtent parfois au refus des mairies, et des architectes des bâtiments de France, soucieux de préserver l'aspect traditionnel de nos habitats; sans parler d'installer sur nos toits tous ces panneaux de chauffage solaire, à l'esthétique rédhibitoire à leurs yeux ( louable intention, mais l'urgence de la survie planètaire est-il encore compatible avec pareilles frilosités? Encadrer, certes, pour éviter l'anarchie...).De leur côté s'impose donc également un changement de mentalités; appuyé par des décrets gouvernementaux ?

jm | 05 novembre 2007 à 09h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pauvres Allemands !

pour le triple vitragel'isolation du bruit ,savoir si c'est valable.merci

pie-re | 22 novembre 2007 à 10h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Regarder par la fenêtre..

Je n'ai pas en regard d'expert et j’avoue m’y perdre un peu. Je vais donc résonner selon un principe simple. Le triple vitrage à l’avantage de réduire les pertes caloriques et donc contribuer à réduire les besoins de chauffage dans la maison tout en profitant d’un éclairage naturel. Il me semble que l’objectif recherché est de réduire les consommations des foyers et non d’augmenter la part d'apports gratuits (pour le moment). Nous avons dans la maison une multitude de source d’énergie indirecte (plaque de cuisson, chaleur des individus, moteurs de M Laver, etc.), maîtriser les déperditions reste aujourd’hui plus accessible, l’exemple des maisons passive en est la démonstration. De plus réduire l’effet paroi froide contribue à améliorer le confort (sensations corporelles). Lire le commentaire Effet de paroi froide.

Je rêve du jour ou nous aurons des vitres « intelligentes » qui remplaceront nos murs. Elles contrôlerons les apports d’énergies, l’hygrométrie, permettrons de voir sans être vues, remplacerons nos écrans de téle à l’intérieur et la projetteront des décors choisis sur les faces extérieures. Alors au boulot les experts, faites danser vos formules et faites nous rêver.
Cdt

fkl | 28 novembre 2007 à 09h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
tripe vitrage, enfin pas vraiment

Dans les pays nordiques , j'ai vu un vitrage facile à mettre en oeuvre: double vitrage combiné avec une vitre simple supplémentaire! un système de fixation permet d'ouvrir les 2 à la fois. l'isolation phonique est ainsi idéale, et ce n'est pas très épais!

JPPP | 08 décembre 2007 à 14h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Pauvres Allemands !

le double vitrage est deja un bon isolant sonore donc je ne pense pas que se soit le principale objectif du triple vitrage

lodzy | 18 décembre 2007 à 10h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Michaël

la solution d'economie d'energie ne se trouve peut etre pas seulement dans les fenetres.il me semble qu'il faut revoir les habitat entierement (pour du neuf).l'isolation dans les combles par exemple: la laine de verre ou la ,laine de roche devrait etre interdite et remplacees par des matieres naturellement isolantes,et on devrait se poser la meme qustion pour tous les autres materiaux:

lodzy | 18 décembre 2007 à 10h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:les étrangers sont nuls en calculs !

Je trouve également bizarre ces calculs... décidements tous nuls ces autres! encore plus bizarre, en France nous continuons à promouvoir le PVC... quoi de plus écologique... il est vrai que concernant le traitement des déchets, nous y réfléchirons et calculerons en temps et en heure ce qu'il convient de faire...

gmat | 12 janvier 2008 à 20h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
choisir le vitrage en fonction de l'orientation ?

Les conclusions de l'étude me laissent penser que les fabricants français craignent de se faire déborder par l'offre étrangère.
Dommage que ses auteurs n'aient pas pensé à calculer ce que nos amis Allemands, Suisses et Autrichiens préconisent parfois, à savoir favoriser les apports solaires des fenêtres sud avec du double vitrage performant (U1.1 g65%) et traiter les autres fenêtres en triple vitrage (U0.8 g52%). Dans cette configuration, le triple vitrage a toute sa pertinence.
A noter que le meilleur vitrage du monde placé dans un mauvais chassis qui occupe 30% de la surface totale de la fenêtre elle même posée sans qu'on ait traîté l'étanchéité à l'air du pourtour, donnera de mauvais résultats.
Rémy

rémy | 22 janvier 2008 à 09h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Pauvres Allemands ! Pauvres amerloques !!

Bonjour,

Vos messages me poussent à préciser certains points.
Je travaille dans un bureau d'études thermique et nous nous interrogeons sur le triple vitrage. En effet, les conditions climatiques dans le nord de l'Europe et de l'Amérique sont beaucoup plus sévère et surtout l'ensoleillement est moindre. Par conséquent, la diminution des apports solaires gratuits en hiver à cause du triple vitrage n'est pas un problème pour eux, vu qu'il y a très peu de soleil. Je précise que j'ai passé un hiver au Danemark (Copenhague) et que je peux vous assurer qu'il y a effectivement très peu de soleil. Alors qu'en France, même en montagne ou il fait très froid, les hivers sont ensoleillés.
Il faut construire bioclimatique, mais la solution bioclimatique finlandaise est différente de celle espagnole. La France doit trouver sa construction bioclimatique à mi chemin avec des solutions qui seront différentes à Marseille, Strasbourg ou Brest.

ameline | 22 février 2008 à 18h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 
ARGON Versus CO2 et Triple vitrage

Question : Pourquoi n'utilise-t-on pas le CO2 à la place de l'argon dont la conduction thermique est plus faible. De plus, Le CO2 est en bien plus grande quantité que l'argon qui coûte cher en énergie à produire
Votre article sur le triple vitrage est assez négatif et pas très probant : la durée d'ensoleillement est faible en hiver et dans bien des endroits nulles certains jours. L'important est bien la déperdition et non l'apport de l'extérieur. Venez chez moi, vous verrez.
Faire des trous sur le vitrage central serait stupide car alors la convection deviendrait prépondérante et le système reviendrait à un double vitrage bas de gamme car trop épais.

picopsy | 18 mars 2008 à 08h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Pauvres Allemands ! Pauvres amerloques !!

bonjour,

pourquoi toujours tout faire dans une seule technologie dès qu'elle apparait ?
En France, il semble que le n'importe quoi soit toujours de rigueur surtout dans le bâtiment. c'est bien pour ça qu'on a au moins 30 ans de retard sur nos voisins germains et du nord.
la simple logique préconise le triple vitrage au nord où il n'y a pas de soleil et le double ailleurs, selon l'emplacement de la maison. Comme ça, avec un peu d'intelligence on utilise les caractéristiques des différents vitrages à meilleur escient.
je fais une maison bioclimatique et mes vitrages seront comme ça et ma maison sera presque passive.

kaizer_t | 05 avril 2008 à 22h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Pauvres Allemands ! Pauvres amerloques !!

Bonjour, je travaille également dans un bureau d'étude fluide où je fais des calculs réglementaires RT 2005 et de la modélisation dynamique.
Si j'ai bien compris, l'étude a été basée sur des résultats issus d'un logiciel de calculs réglementaires (type Pérenoud ou ClimaWin). Il me semble qu'il serait plus pertinent d'utiliser un logiciel de modélisation dynamique avec un pas de temps de 1 heure pour obtenir des résultats plus réalistes.

Violaine

violaine | 22 avril 2008 à 13h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:les étrangers sont nuls en calculs !

Attention ! oui vous faites bien de vous méfiez des calculs, mais attention au ffeeling. Pour faire un bilan énergétique complet d'un vitrage (déperdition + apports solaire, avec bilan sur l'année) le feeling est peu efficace.
L'article est intéressant et montre justement que le bilan n'est pas si formidable, cela vient seulement du fait que le facteur de transmission du triple vitrage étant plus faible on perd en apport solaire. Et apparemment on perd quasiment voire plus en apport solaire que ce que l'on gagne grâce à la meilleure performance isolante du triple vitrage.

Nico | 28 mai 2008 à 16h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Le poids ???

Je ne vois pas en quoi le poids est génant. Si l'on prends un vitrage accoustique soit un 10/10/4 c'est plus lourd qu'un triple vitrage. En ce qui concerne la perte de lumière, difficile de faire la différence à moins de cligner des yeux, je fais tous les jours la démonstration avec d'un côté un double vitrage un triple, mes clients ne voient pas la différence.

titounet | 12 juin 2008 à 00h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
ambitieux

Je touve votre article tres interressant, mais attention il n est pas possible d avoir des fenetres en triple vitrage en pvc car on se retrouve avec une contrainte technique dû a la souplesse du p.v.c et on ne peut pas mettre des renforts en acier car ils suprimeraient les gains thermiques.
La solution serait peut etre de faire comme nos voisins allemand sait a dire en carbone, car on connais tres bien ca résistance méchanique (bateaux , avion de tourisme ,f1 ...)et en plus nous aurions moins d epaisseur de batit .

maradone | 03 juillet 2008 à 21h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
D:-/ Qui séme le doute récolte ........ du temps

Je pense moi aussi comme beaucoup d'entre nous que ces études prétendument scientifiques (commandée d'ailleurs par le SNFA..... Cui bono ?) mettent en exergues des problèmes que nos voisins ont eux résolus depuis longtemps.
Quel meilleur moyen pour gagner du temps (et donc éviter de perdre de l'argent) que de mettre le doute dans la tête des acheteurs potentiels (et trop pressés)...

Je prend le pari que d'ici un an ou deux ces mêmes experts (avec force équations et études de toutes sortes nous démontrerons le contraire de ce qu'il affirment aujourd'hui.

Ôyez! Ôyez bonne gens! achetez quelque chose qui nous laisse une marge confortable, ne prenez pas de risques avec une technologie nouvelle qui nous oblige à revoir tout notre process de fabrication, nous vous ferons signe des que nous serons prêt à lancer le triple vitrage en fabrication de masse.

C'est en tous les cas le message que j'entends moi, mais: cela n'engage que moi :-

Marcus | 05 août 2008 à 15h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Michaël

Oui oui, c'est vrai, on devrait interdire la laine de roche qui est un matériaux naturel, certes couteux à produire en terme de "Bilan Carbone" (c'est très "in" et à la mode de parler bilan carbone aujourd'hui).

Mais au fait: nos anciens, ils en avaient de la paille, du chanvre, de la laine naturelle, etc, etc.... et toutes ces choses que l'on semble découvrir aujourd'hui.

Oh oui...., mais, suis je donc bête, ils ne savaient pas que tout cela était isolant, c'est pour ça qu'il ne l'utilisaient pas, ou alors seulement au dessus des étables, pour nourrir et tenir les bêtes au chaud l'hiver.

Ah ils n'étaient pas très malins nos ancêtres dans nos campagnes, ou alors peut être qu'il avaient remarqué que ce qui est à la mode n'est pas forcément durable, (tient...., ça aussi c'est un mot à la mode tout de suite).......

Marcus | 05 août 2008 à 16h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
comparatif velux double et triple vitrage

J'essaie de faire un choix entre un Velux double vitrage et un triple vitrage et je constate que, contrairement à ce qu'on peut lire dans cet article, le DV laisse passer moins de lumière que le TV ; pour les spécialistes, s'ils peuvent confirmer et expliquer :
Facteur solaire vitrage(g):
-DV :27%
-TV :45%

Facteur solaire fenêtre nue Sw :
-DV : 23%
-TV : 29 à 32% (été)

Transmission lumineuse :
-DV : 42%
-TV : 67%

Si qqu'un peut m'aider à faire mon choix ???
La différence de prix d'achat entre les deux est considérable, ce qui n'est pas justifié, Velux veut surfer sur la vague des maisons passives. Lapeyre fait actuellement une promo de -25% sur les Velux mais malheureusement pas sur le modèle TV.

Pour info, j'ai acheté des fenêtres bois/alu autrichiennes équipées de triple vitrage pour un surcoût de 30€/m2 donc insignifiant (ils font même une promo TV sans +value actuellement); ces fenêtres sont exposées S-O mais ne reçoivent pas les rayons solaires hivernaux à cause des toits voisins.

bruno | 28 septembre 2008 à 12h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:comparatif velux double et triple vitrage

Salut Bruno
Je ne suis pas spécialiste, mais: pour ce qui est des chiffres, prends les avec précaution, car actuellement il se dit tout et n'importe quoi sur le TV.

Moi pour ma part, j'ai demandé à trois fournisseurs différents les avantages et les inconvénients du TV, mais comme aucun d'entre eux n'étaient en mesure (ou intéressé) pour me vendre autre chose que du double, ils m'ont tous donnés des arguments négatifs à propos du TV, (manque de bol aucun d'entre eux n'y voyaient les mêmes défauts rédhibitoires........ ).

Je crois qu'il faut être logique, ce n'est pas la différence de lumière extérieure transmise au travers de deux ou trois épaisseurs de verre clair qui peut créer une différence significative.

Par contre une couche d'air supplémentaire ne peut qu'isoler davantage, j'ai fait le même choix que toi, et je ne le regrette absolument pas.

Marcus | 28 septembre 2008 à 18h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:comparatif velux double et triple vitrage

Merci Marcus pour ton témoignage. Je confirme que les commerciaux ont une connaissance très approximative de la technique et que, manifestement, ça ne les intéresse pas, peut-être parce qu'ils n'ont pas besoin de ça pour vendre à des clients moins curieux que nous.

Concernant ta remarque sur la différence de lumière extérieure transmise, je ne suis pas aussi catégorique que toi ; si les données techniques indiquées par Velux sont réelles, ça veut dire qu'avec le DV, la transmission de chaleur vers les combles sera moins élevée en été qu'avec le TV, ce qui est important en matière d'isolation d'estivale, surtout pour une fenêtre de toit ; bon, on peut s'en protéger par un store extérieur.
A contrario, le fait que le TV soit plus lumineux entraîne un éclairage naturel des combles plus important (de quel ordre ? en lumens par ex. ?) et un facteur solaire plus faible lui permet de laisser passer plus d'énergie solaire en période hivernale, cad quand les rayons solaires sont à peu près perpendiculaires à la fenêtre (toit à 45°) ; en résumé avantage en été pour le DV, avantage en hiver pour le TV.
Côté prix net avantage pour le DV.

bruno | 28 septembre 2008 à 19h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:comparatif velux double et triple vitrage

je comprends pas comment un TV peux donner plus de luminosité à l'interieur des combles, à mon humble avis les chiffre doivent se lire à l'envers, car il filtrerait bien plus la lumiere passant au travers des velux et fenetre ....à suivre !!

sebastien73 | 02 octobre 2008 à 17h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:comparatif velux double et triple vitr

Eh oui moi aussi ça m'a surpris, j'ai donc envoyé un mail à Velux et ils m'ont confirmé ; voilà leur réponse :

"Nous faisons suite à votre mail du 18.4.08, et vous apportons les éléments souhaités.
Le triple vitrage Velux laisse effectivement donc passer plus de lumière et plus de chaleur en été. Il est aussi moins isolant phoniquement que le double vitrage tout confort.

Seule la fenêtre Tout Confort bénéficie du système "anti-bruit de pluie". Les mesures n'ont pas étré faites sur la GGL3065.
La garantie sur le triple vtrage est de 10 ans.
La fenêtre GGL3065 dispose effectivement d'une ventilation sous la barre de manoeuvre.

En résumé, la fenêtre GGL3065 a été particulièrement étudiée pour répondre à une exigence très particulière d'isolation thermique hivernale, telle qu'elle est pour les maisons dites "passives". Son utilisation est justifiée dans la mesure uniquement où l'ensemble de l'habitation répond aux mêmes exigences, donc au même niveau d'isolation.

Pour une offre d'avantages plus large, la version tout confort est effectivement plus avantageuse. Elle se décline aussi en plusieurs modèles (GGL, GHL, GGU, GHU) , et dans une gamme de dimensions plus complète."

A vous de juger ! je suppose que pour la luminosité, le double vitrage doit être muni d'une couche basse émissivité plus "opaque".

bruno | 02 octobre 2008 à 19h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:LES COMPETENCES DE LA DISTRIBUTION EN FRANCE

Et oui, pour des raisons de standardisation, les assembleurs proposent peu de choix en ce qui concerne le facteur solaire, cependant on trouve tout ce qu'on veut pour les meunuiseries aluminium mais bon l'alu et l'isolation thermique, pas terrible même avec une gamme chaude.

fh2004 | 22 octobre 2008 à 01h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Regarder par la fenêtre..

Bonjour à tous!!
Moi je travail dans le domaine de la fenêtre et un autre paramètre me semble important à souligner dans une démarche écologique, c le surpoid occasioné.En effet certain transporteurs tiennent un disour qui peu venir se joindre à la "mêlée" à savoir:le rajout de poids provoque une surconsommation de carburant dont il faut tenir compte.celle ci ajoutée à l'augmentation de la matiere 1ère qui rentre dans le cadre de la fabrication des menuiseries peu à mon avis être plus nuisible que l'effet recherché.
Il faut donc je pense bien analyser tous les paramètres afin trouver un juste équilibre, et un peu oublier le côté marketing de certain pour mettre en avant une logique certe commercialemais surtout économique et écologique.
Voila mon petit grain de sel à ce débat fort intéressant

dom | 24 octobre 2008 à 15h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Le poids ???

En effet bcp de bruit autour du triple vitrage en France tt simplement car les assembleurs français utilisent des profils bcp trop légers ...le probleme du poid n existe pas, en revanche l'epaisseur et la rigidité de ces profils est insuffisantes ... difficile de mettre un moteur ferrari ds une voiture sans permis ... ainsi donc bcp de pseudos spécialistes sous la pression de ces industriels dénigre le triple vitrage ... VIVE LE TRIPLE !!!

Yann | 26 octobre 2008 à 19h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:D:-/ Qui séme le doute récolte ........ du temp

Celà fait plus de 4 ans que je vends du triple ... sans aucun retour ...

Yann | 26 octobre 2008 à 19h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:D:-/ Qui séme le doute récolte ........ du t

Cela prouve bien que les arguments tel que l'augmentation du poids, je cite:
"Et la masse imposant des contraintes mécaniques importantes sur les cadres de fenêtres", est un argument complètement tendancieux.

Marcus | 26 octobre 2008 à 23h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:le triple vitrage oui pour certaines orientatio

Bravo,,Très bonne conclusion,c'est exactement ce qu'il faut faire...

GéGé | 03 novembre 2008 à 15h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:comparatif velux double et triple vitrage

bonjour, vos "velux" autrichien tv vous les avez trouvé où ?
Merci, de votre aide.
Yves.

Anonyme | 09 novembre 2008 à 13h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:comparatif velux double et triple vitrage

Il y a incompréhension, je n'ai pas de fenêtres de toit autrichiennes mais des fenêtres classiques bois/alu avec TV de marque autrichienne Internorm. Par contre pour le toit, le choix des fenêtres se fait entre Velux, Roto et Fakro.

jensjag12 | 09 novembre 2008 à 14h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
le poids des lobbies :

Le SNFA, commanditaire de "l'étude" de Pouget n'est autre que le syndicat des fabricants de menuiseries aluminium PRODUIT INCOMPATIBLE avec la fabrication de menuiseries haute performance (label Passivhaus) .. A qui profite le "crime" ?
Meme TECHNIC'BAIE, la revue de la branche fabricants de menuiseries de la FFB présente l'etude de Pouget avec des réserves !
Cette études, comme toutes les études, y compris celles réalisées avec le moteur RT2005, ne prend pas en compte l'économie du au facteur "confort" qui se situe entre 20 et 30% !
Les allemands, autrichiens et autres européens du nord et du centre ont compris depuis longtemps que le triple vitrage est un facteur majeur de la realisation de batiments d'habitation performants.
Il faut etre en france pour assister a de tels combats d'arriere garde.
Michel LARONCHE

cebc | 08 janvier 2009 à 14h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:D:-/ Qui séme le doute récolte ........ du temp

bonjour,
je suis patron d'une petite entreprise de fermetures et je dois te dire que tu as tout à fait raison. les suisses les allemands et beaucoup d'autres pay ont adopté le triple vitrage, et je ne crois pas qu'ils ai des bureau d'étude moins bon ou que leurs calculettes soit différentes. ce dont je suis sur c'est que nos fabricants se gave et ammortisse leur machine, alors que la bas ils évoluent.

alenic | 09 janvier 2009 à 21h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:comparatif velux double et triple vitrage

Bonjour,

actuellement les industriels français développent le triple vitrage mais ont une expérience encore assez limitée sur ces produits.
Les données correspondent à des standarts de normalisation avec des propriétés pour des incidences normales.
La question se pose effectivement entre double et triple vitrage mais vous pouvez également envisagez de mettre un double vitrage traité pour avoir des fonctions d'isolation supplémentaire. (verre isolant)
Ce qu'il faut savoir également c'est que la luminosité d'un vitrage vient de la transmission des rayons solaires dans le visible alors que la surchauffe est liée à la transmission des Infra rouge. Les traitements pour l'isolation peuvent traiter les pb de thermique sans altérer les propriétés optiques.

Je ne connais pas les conséquences au niveau des coûts mais les doubles vitrages traités s'intallent comme un double vitrage sans problème de chassis et votre installateur sera peut etre plus ouvert à ces systèmes.

Anonyme | 14 janvier 2009 à 12h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:le triple vitrage oui pour certaines orientatio

Reflexion très intéressante.
Je suis en train de faire des recherches et devis pour la rénovation des fenêtres d'une maison.
L'orientation étant est-sud-ouest, avec soleil toute la journée. Si je comprends bien, je devrais plutôt opter pour du double vitrage ? Les différents devis ne me proposent que du triple vitrage ! La différence de coût est-elle vraiment importante ?
Doit-on panacher pour les fenêtres donnant sur versant nord ?
J'ai lu que le coeff g était péjoré par du triple vitrage, Vrai ?
D'avance, merci pour vos conseils.
Chrislrie.

Anonyme | 03 mars 2009 à 12h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Le poids ???

Bonjour,
je suis personnellement intéressé par le triple vitrage. Les divers devis concernent cette solution. Mais alors comment savoir si les profils proposés sont suffisament costauds ?
Merci pour vos conseils.
Chrislrie.

chrislrie | 03 mars 2009 à 12h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Le poids ???

Par expérience, il y a des fabricants qui proposent des fenêtres de grande qualité : nous avons choisis un fabricant autrichien, bien distribué en France, il y a 4 ans (en rénovation), avec un vitrage phonique (donc lourd), et il n'y a aucun problème.
Et dans le cadre d'un projet de construction, nous allons reprendre ce même fournisseur qui nous propose maintenant un triple vitrage.

Anonyme | 23 mai 2009 à 09h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:les étrangers sont nuls en calculs !

je pose seulement les seules questions qui n'ont pas été posées.
le triple vitrage est il vraiment nécéssaire dans nos régions tempéré?
et pour tous ceux qui s inquiète de l'écologie ,la production de matière supplémentaire pour produire ces fenètres n'engendre t-elle pas plus de pollution quelle contribue a la diminuer?
Et enfin et pour terminer, a quand la fin de l'escalade dans les épaisseures de vitrage ? NOUS NE VIVONS PAS EN NORVEGE
ET CE QUI EST VALABLE POUR LES ALLEMANDS NE LES PAS FORCEMENT POUR NOUS

bruno robic | 26 mai 2009 à 16h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:le poids des lobbies :

Bonjour,
Pourquoi la menuiserie aluminium est incompatible avec la fabrication de menuiseries haute performance? En est-il de même pour les menuiseries Alu/bois?
Merci

jeannelemenn | 09 juin 2009 à 09h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Le CSTB au srvice du lobbiy des aluminiers ?

Dans cet article il est fait référence à une étude commandée par le syndicat des fabricants de menuiseries aluminium qui panique face aux futures exigences concernant les menuiseries. En effet leurs produits sont incompatibles avec les labels "passifs" européens. peut-être qu'à force de lobbying ils parviendront, alliés au "gang des grilles pain", à obtenir une réglementation thermique 2012 qui sera nettement moins exigeante.. (C'est à craindre) ce qui leur permettrait de continuer à produire des menuiseries non performantes, fabriquées avec un produit non renouvelable, et contenant beaucoup d'énergie grise !
Ce qui est grave c'est que le CSTB, au lieu de défendre la "juste cause de l'environnement" fait siens les arguments du SNFA

CEBC | 09 juin 2009 à 16h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
vivien

J'ai trouvé ton article très complet et il répondait bien aux questions que me posais sur ce sujet. merci

Anonyme | 10 décembre 2009 à 00h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Pauvres Allemands !

le triple vitrage au niveau sonore c'est très impressionnant surtout si une des 3 vitres n'a pas la même épaisseur (et donc ne vibre pas à la m^me fréquence que les autres .
au niveau thermique...aussi
par exemple on n'entend quasiment plus la pluie.

j'ai changé un vélux contre un roto 7/11 849n , et j'ai supprimé le radiateur électrique de la pièce!
sans commentaires

jrbjrb | 23 décembre 2009 à 12h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
écologie ???

Triple vitrage + menuiseries bois en 72 mm = davantage d'exploitation de carrières, de transports, d'énergies pour fabriquer les vitrages, encore plus de camions pour les transporter, davantage d'énergie pour fabriquer les fenêtres, davantage de déforestation, davantage de bateaux, de plus en plus de mécanisation, davantage de machines et de robotisations plus puissantes, davantage de paumelles,d'intercalaires dans les vitrages, davantage d'acieries... etc, etc, etc ...
Est-on sûr de vouloir préserver la planête ?

rémi fassolle | 30 décembre 2009 à 22h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Qui du bilan écologique du TV ????

Encore une fois, il ne faut pas oublier que dans un réel soucis d'écologie, il faut prendre en compte le bilan énergétique global. Si le triple vitrage coûte beaucoup plus cher, c'est également parce que sa production est beaucoup plus gourmande en énergie et en matière première. Le surcoût pour le consommateur par rapport à un DV n'est pas nécessairement justifié par les économies d'énergie qui seront réalisées... De même, le passage généralisé du DV au TV n'est pas forcément positif écologiquement.

N'oubliez pas que l'écologie est devenu un business comme un autre. Le CSTB travail à la conception de solution écologique d'avenir, applicable à l'ensemble de la société (ex : les normes des futures hlm, etc.). L'habitat passif, tout comme les éoliennes individuelles ou les plaques solaires individuelles relèvent plus du produit de consommation gadget destiné à une clientèle aisée qu'à des solutions écologique d'avenir.

Si vous voulez vraiment adopter une attitude écologique, laissez tomber vos maisons indivuelles passives à TV et aller vivre dans des habitats collectifs en DV... En HLM par exemple

creatherm.fr | 27 mai 2010 à 09h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:comparatif velux double et triple vitrage

Je réponds avec 2 ans de retard, mais c'est aujourd'hui que je te lis:
Le gars de Velux à donné la réponse de façon à ce que seul les initiés comprennent: le double vitrage est anti-bruit (de pluie), ce qui veut dire que le verre extérieur est de 10 mm au lieu de 4 mm.
Donc DV = 10+4 = 14 mm supérieur à TV = 4+3+4 = 11 mm.
Le résultat aurait été différent avec un DV normal 4+4.
J'ai longtemps dormi dans une chambre à velux. C'est un peu moins facile de s'endormir avec la pluie.
Pour ce qui est de la performance anti-bruit du triple vitrage: elle n'est peut être pas plus mauvaise car il y a un double espace d'air. Cependant elle est plus cher par-ce qu'il y a un double problème d'étenchéité pour ne pas avoir de condensation entre les vitres. D'où le prix.

Montluceon | 18 septembre 2010 à 22h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:choisir le vitrage en fonction de l'orientatio.

tu a tout compri; domage que les professionnelles n'aient pas tes compétences.
enfin pour le moment je n'en aie jamai rencontré un qui savai ce q'est un facteur solaire!
si tu a un bon plan rappot prix/qualité/performance/modularité (vitrage et bati) cela m'intéresse.

guignol | 30 septembre 2010 à 22h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 
et poutant

le pire c'est qu'il y a des ensègnes de fenètrié qui ont les bons produits, mais ils sont tellement peu compétent qu'ils ne le savent meme pas.
ex: le distributeur"BELISOL"qui a un produit de base avec un facteur solaire de 62 avec un R de 1.1
et un vitrage en option de facteur de 40 avec R de 1.1 avec des dormant de en bois de 17Cm ;dommage car moi je ne les referait jamai travaillé car leur bos est un gros "con" et il soutaite la pose a des gros nase

guinol | 30 septembre 2010 à 22h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Comment est-il possible qu'un texte qui était une ineptie il y a 5 ans soit encore en ligne !
Dans quel sens va Actu-environnement ? Dans le même que le syndicat des métalliers et autres fabricants de menuiseries français et leurs valets le CSTB et Pouget ? S'il était présenté de façon critique ce serait acceptable mais cet article laisse croire qu'il est possible d'atteindre la haute performance thermique et le confort avec du double vitrage ! Il est urgent d'expliquer partout que les menuiseries sont les points faibles en ce qui concerne les pertes thermiques, même pour les bâtiments très performants.. Il faut bien sûre prendre en compte le bilan apports/pertes mais aussi les incidences de l'inconfort résultant des courants de convection.
On ne construira pas performant et confortable sans menuiseries triple vitrage et VMC double flux.
Il appartient à chaque professionnel de bien maîtriser ce sujet et de l'expliquer autant de fois qu'il le faudra au risque de perdre des ventes / marché !

ECOBIOCLIMATIQUE | 12 juillet 2012 à 10h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Salut qui écouter à la fin ecobio qui n'a l'air de jurer que par le triple vitrage ou l'article qui date de 2007? Ne serait il pas possible de mettre a jour tout ça parce qu'aujourd'hui on est en 2012 dans 2 mois c'est la RT2012 qui entre en vigueur et non plus la RT2005 et que depuis 2007 les performances du triple vitrage on du changer. Si des gens on des informations sur le triple vitrage (des infos pas de l intox et commercial s'abstenir merci)

MOBHL | 05 octobre 2012 à 09h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

le triple sa existe je sui posseur de fenetre 4/10/4/10/4 contre 4/16/4 pour le double et je ne parle meme ^pas du 35db

miktas | 06 décembre 2012 à 21h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

bravo vivreautrement tu a tout dit, mai au lieu du triple vitrage ;ci c'est possible ,il est possible de poser un double chassi fixe en double vitrage, a calculer!, c'est pas plus chère? et plus éfficasse.
cela suprime les imperfection des chassis
voire en intégrant un store entre les deux chassis, c'est trop la classe.

guignol | 04 janvier 2013 à 20h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Allez donc voir les fabricants français de fenêtres autrichiennes Optiwin comme les menuiseries Tillieux Roubaix et il y en a d'autres, qui font de la fenêtre splendide bois-alu avec un Uw = 0,7 en triple vitrage. Au lieu de 11°C au plus froid sur la vitre intérieure, vous aurez 17 à 19°C, voilà messieurs du CSTB et d'ailleurs, la différence et le confort pas cher, je l'ai fait dans une maison à objectif passif, et je ne m'en plaindrai pas !!!!!! Et tout le monde devra être passif en 2018, alors commencez dès maintenant !
Bon courage et n'écoutez pas les lobbies, ils vous feront crever !!!!!

jpch | 25 août 2014 à 10h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…