En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Le chiffre du 23 Février 2016
3.000
C’est le nombre de barils de pétrole qui se seraient déversés dans le nord-est du Pérou, polluant plusieurs rivières, selon l’agence de presse Reuters.

En cause la compagnie Petroperú dont l’oléoduc Norperuano aurait été endommagé en janvier dernier par un glissement de terrain, selon l’entreprise. Cette dernière s’est engagée à nettoyer et à réparer les dommages causés à l'environnement ainsi qu’à fournir de l’eau et de la nourriture aux communautés touchées.

Petroperú nie toutefois l’existence d’un autre déversement près de la ville de Pucara (Cajamarca). Selon elle, ce dernier serait le résultat d’une "maintenance corrective prévue à l'avance".

En septembre dernier, l'Agence pour l'évaluation et le contrôle de l'environnement (OEFA) avait déjà mise en cause la responsabilité de Petroperú pour une fuite de pétrole en juin 2014 concernant le même oléoduc.

Recevez gratuitement nos Newsletters

Modifier son abonnement