Actu-Environnement
 
   
 

Lancement d'un concours pour valoriser la gestion durable des récifs coralliens

Sensibilisation  |    |  Actu-Environnement.com

A l'occasion de l'Année des outre-mer, l'initiative française pour les récifs coralliens (Ifrecor) a lancé le 27 juin la première édition d'un concours national en faveur de la préservation des récifs coralliens à destination des élus des collectivités françaises d'outre-mer.

Sur l'ensemble des DOM-TOM, les surfaces récifo-lagonaires couvrent environ 55.000 km2 soit 10% de la surface mondiale de récifs. La Polynésie regroupe quant à elle près de 20% des atolls coralliens du monde et la Nouvelle-Calédonie possède la seconde plus grande barrière récifale.

Mais 60% des récifs coralliens sont menacés en 2011 dans le monde par l'impact du développement économique (érosion des côtes, surpêche, sédiments liés à la déforestation, rejets d'engrais et de produits chimiques…) et du climat. Le blanchissement du corail lié au changement climatique et l'acidité des mers due à l'augmentation des émissions de CO2 sont également responsables de leur disparition.

D'ici le milieu du siècle, ''plus de trois quarts pourraient atteindre un degré de menace critique et disparaître'', prévient l'Ifrecor. Or, ''des récifs coralliens et des écosystèmes associés dégradés entraînent une perte économique et patrimoniale directe pour les habitants d'outre-mer''.

Ce concours vise à valoriser les actions réalisées par les élus durant la période 2008-2011 pour la préservation et la gestion durable des récifs coralliens et des écosystèmes associés (mangroves, herbiers). Le concours comprend deux catégories : ''protection - valorisation - restauration des récifs coralliens, mangroves et herbiers'' et ''amélioration des connaissances - éducation - sensibilisation'' . Il s'adresse aux élus de Martinique, de Guadeloupe, de La Réunion,de Mayotte, de la Nouvelle-Calédonie, de Wallis et Futuna et la Polynésie française.  Il est également ouvert aux élus des collectivités d'outre-mer Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Les dossiers de candidature disponibles en ligne sur le site de l'Ifrecor doivent être envoyés avant le 10 octobre 2011. Le lauréat remportera notamment le label ''Palme Ifrecor'' visant à promouvoir les projets durables de l'élu.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]