En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les autobus peuvent désormais rouler au bioéthanol ED95

Transport  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Environnement & Technique N°356 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°356
[ Voir un extrait | Acheter le numéro]

Les ministères de l'Ecologie et des Finances ont publié le 4 février au Journal Officiel un arrêté qui autorise, en France, le nouveau carburant ED95 contenant 95% de bioéthanol et 5% d'additif non pétrolier.

Ce carburant est destiné à des moteurs à allumage par compression, adaptés pour les autobus et autocars ainsi que les camions de transport de marchandises. La fédération professionnelle la Collective du bioéthanol s'est félicitée de cette autorisation. L'ED95 permettrait "de réduire de plus de 50% les émissions de CO2 par rapport au gazole grâce au caractère renouvelable du bioéthanol et de plus de 70% les émissions de particules en nombre par rapport à la limite autorisée par la norme EURO 6", a indiqué la Collective du bioéthanol dans un communiqué.

Lors du Sommet des élus locaux pour le Climat, organisé par la Mairie de Paris le 5 décembre 2015, le groupe sucrier français Tereos et le constructeur de camions et de cars suédois Scania avaient affrété un "bus pour le climat", équipé d'un moteur fonctionnant à l'ED95 pour le transport des élus venus à cette occasion. "La maire de Paris a montré l'exemple pendant la COP21", a souligné la fédération.

"L'autorisation en France de l'ED95, qui existe depuis longtemps en Suède, ouvre de nouveaux débouchés pour nos productions agricoles. Nous sommes très satisfaits que l'administration française permette aux collectivités locales d'adopter des carburants issus de la biomasse que nos agriculteurs produisent en France", a déclaré Eric Lainé, président de la Confédération générale des planteurs de betteraves.

La loi de transition énergétique d'août 2015 vise 10% d'énergie produite à partir de sources renouvelables utilisée dans les transports en 2020 puis au moins 15% en 2030. Le gouvernement entend favoriser le développement de la part de bioéthanol dans les carburants. En janvier 2016, il a notamment accordé un coup de pouce fiscal sur le SP95-E10, contenant jusqu'à 10% de bioéthanol.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…