En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Centrale de Landivisiau : l'Ae a étudié le dossier de la canalisation de gaz

Energie  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

Le 14 mai, l'Autorité environnementale (Ae) a rendu un avis délibéré sur le projet de canalisation de gaz "Bretagne Sud". Cette canalisation doit notamment alimenter en gaz la future centrale à cycle combiné gaz (CCG) de Landivisiau.

L'Ae recommande notamment au maître d'ouvrage, GRT Gaz, "de compléter, dans le dossier, la présentation de l'insertion du projet dans le pacte électrique breton et de ses liens avec le projet de centrale de Landivisiau et d'apprécier les impacts cumulés du projet et de la centrale, notamment sa canalisation d'alimentation en gaz".

Vers l'ouverture de l'enquête publique ?

"Sans la construction de la centrale de Landivisiau, l'opportunité de construire une nouvelle canalisation ne serait pas avérée ; un renforcement du réseau pour répondre aux besoins identifiés hors ceux de la centrale de Landivisiau aurait pu être envisagé à partir des installations existantes", souligne l'Ae, insistant sur le fait qu'"aucun engagement de réalisation ne serait pris pour le projet avant autorisation de la CCG de Landivisiau".

En septembre 2013, Xavier Caïtucoli, le président directeur général de Direct Energie, avait annoncé un report de l'enquête publique relative à la future centrale électrique de Landivisiau. Suivant les recommandations du Commissariat général au développement durable (CGDD), l'entreprise souhaitait présenter une étude d'impact unique, combinant les éléments des études d'impact des raccordements aux réseaux électrique et gazier. A l'origine, les travaux devaient commencer début 2014.

Le projet de Landivisiau fait suite à un appel d'offres lancé en juin 2011 afin de sécuriser l'approvisionnement électrique de la Bretagne, notamment en hiver. En février 2012, Direct Energie et Siemens ont été retenus pour ce projet qui s'inscrit dans le cadre du Pacte électrique breton. Mais, en 2013, RTE avait pointé la rentabilité précaire des projets de centrales à cycle combiné gaz, laissant planer un doute sur la réalisation de deux projet en cours, dont celui de Landivisiau.

Réactions2 réactions à cet article

 

Voilà un projet qui fera plaisir à bon nombre de compatriote.
Il y avait un domaine où nous n'étions pas assez mauvais c'est le rejet de CO2 par habitant. Comme il est impératif que nous soyons mauvais partout, c'est notre coté maso, autocritique, il est urgent de rétablir un ordre plus proche de l'exemple allemand, et rejeter presqu'autant de CO2 qu'eux.
La crise ukrainienne nous fortifie dans cette approche, de même que la mise à l'arret des centrales dernier cri allemandes. Comme la "transition énergétique" nous y incite, cela devient une priorité absolue.

VD69 | 21 mai 2014 à 13h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ce projet de canalisation suscite les interrogations et les réserves de l’Autorité qui demande, à plusieurs reprises, que la justification du projet de CCCG soit mieux explicitée. Elle rejoint en cela le Collectif GASPARE qui dénonce, depuis près de quatre ans, l’opacité de la décision du projet de CCCG et les dysfonctionnements démocratiques constatés. GASPARE attend les avis que l’Autorité doit rendre dans quelques semaines sur les trois autres dossiers en lien avec le projet de Landivisiau : implantation, raccordements électrique et gazier. Il y a fort à parier qu’ils seront tout aussi critiques, voire plus !

Dans son Scénario alternatif électrique breton, GASPARE démontre l’inutilité de la CCCG, et donc de tous les travaux qui lui sont liés, et réclame la mise à jour du Pacte électrique breton. Plusieurs CCCG se trouvent dans l’obligation de fermer, comme celle de Toul (54), inaugurée en 2012, qui sert de vitrine à Direct Energie, opérateur retenu pour la CCCG de Landivisiau, auprès des élu-e-s. Il est inconcevable que ce projet, qui bénéficierait de subventions publiques, perdure pour, à terme, rester à l’arrêt parce qu’inutile !

Le Collectif GASPARE

GASPARE | 22 mai 2014 à 15h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…