Actu-Environnement
 
 
 
 

La construction paille arrive à maturité

Longtemps cantonnée à l'auto-construction, la construction paille semble enfin sortir de l'ombre, notamment grâce à la commande publique. Après des tests concluants de résistance au feu, les projets d'établissement recevant du public (ERP) en paille se multiplient.

Reportage vidéo  |  Energies  |    |  Actu-Environnement.com
La construction paille arrive à maturité

Isolant bon marché et disponible en abondance, le plus souvent localement, la paille ne manque pas d'attrait et assure un niveau d'isolation compatible avec la RT 2012 voire au-delà.

Multiplicité des techniques mises en œuvre

Coffrée dans des murs préfabriqués en atelier ou montée sur place sur chantier, la paille peut-être utilisée de nombreuses manières différentes. Pour autant le professionnalisme est désormais de rigueur à l'instar de la formation professionnelle qui émerge et surtout de l'établissement de règles professionnelles validées par l'Agence Qualité Construction (AQC) et qui ouvrent enfin la porte des assurances et garanties décennales aux constructeurs de maisons paille.

La paille investit les bâtiments publics

Désormais la paille ne se cantonne plus aux maisons individuelles à l'instar du groupe scolaire d'Issy les Moulineaux (92) actuellement en chantier. Cet établissement recevant du public (ERP) en ossature bois isolé par de la paille en coffrage est le premier du genre en France… mais pas le dernier. Après des tests de résistance incendie passés avec succès (les ERP doivent disposer de structures résistant aux flammes pendant au minimum 30 minutes avant de s'effondrer) les initiatives du même type se multiplient enfin dans l'hexagone.

Musique : http://www.style-loops.com

Réactions8 réactions à cet article

 

Très intéressant. Et les insectes?

leriz | 10 janvier 2013 à 00h43
 
 

Il était temps que la France rehabilite les vertus de la paille en construction. C'est un super isolant bon marché.
Comme d'habitude, nous sommes très en retard par rapport aux nordiques...
La video parle de paille de blé. Mais à ma connaissance, la plus résistante et imputrescible est la paille de seigle.

chris | 10 janvier 2013 à 01h07
 
 

Bonjour Chris

Le réseau français de la construction Paille (les compaillons) on publié les règles professionnel validée en janvier 2012, on l'on indique l'utilisation de la paille de blés. Les autres pailles sont en essaie afin de validé leur propriété face au différentes réglementation .

Au niveau des insecte il n'y a aucun problèmes constaté car la paille doit être « caissonner » ( comme tout matériaux isolant à ce jour afin de respecter l'étanchéité à l'eau à l'air ....) Il y a un même un PV Vérification de l'appétence vis-à-vis des termites.

Eddy de bois et paille

Eddy | 10 janvier 2013 à 10h53
 
 

Comme je connais plutôt bien le projet, je me permets de porter à votre attention qu'il existe un autre chantier de Pôle Scolaire (& Médical) en Sud Aquitaine (1000 m²) — plus en avance que celui d'Issy les Moulineaux, livraison imminente — qui a été distingué par un appel à projet PREBAT. Grâce à la paille et quelques autres spécificités, on obtient une consommation conventionnelle très inférieure à la RT2012, sans parler de l'économie d'énergie grise !

EnercoConseils | 10 janvier 2013 à 10h56
 
 

Contrairement à ce que l'on pense l''a France est loin d'etre en retard par rapport à la construction paille, la filière ce structure enormement (la preuve en est des différent ERP déjà construire et en cour de constrution) et de plus :

La plus ancienne maison en ossature bois / remplissage paille du monde (Maison Feuillette) est en vente, et le RFCP a décidé de tout mettre en œuvre pour la sauvegarder et en faire un lieu de vie, d'information et de recherche sur la construction en paille.

Cette maison datant de 1921 est une preuve plus que parlante de la durabilité et de la qualité de la construction en paille.

Paillement votre

Eddy de Bois et Paille

Eddy | 10 janvier 2013 à 11h00
 
 

Juste pour répondre à la question sur les insectes :

Il n'existe qu'un seul être vivant au monde capable de digérer la paille (la lignine, pour être plus précis) : les champignons. Mais eux attaquent tout, y compris le polystyrène, pour peu qu'ils aient de l'eau.

Les insectes raffolent de TOUS les isolants, dès lors qu'ils peuvent y accéder : c'est chaud, facile à creuser et à nidifier. Mais çà ne nourrit pas son insecte, la paille pas plus que la laine de verre.

Comme pour tout isolant, l'eau est l'ennemi, pas les insectes.

Armand | 11 janvier 2013 à 21h21
 
 

Ca fait du bien de voir cette belle vidéo représentant bien le secteur de la construction en bois-paille! Cette vidéo vient compléter mon mémoire sur la crédibilité de la construction en paille. Je remercie l'entreprise Bati Nature ou j'ai réalisé un stage de fin d'étude. Continuez sur votre lancée. Cette vidéo est une belle vitrine !

Xavier, le belge | 26 janvier 2013 à 19h09
 
 

Bonjour
La paille dans des combles perdues serait 'elle aussi une solution ? et de quelle manière l'encaissonnage étant difficile voire impossible
Question pour les spécialistes
Merci

afai17 | 08 février 2014 à 15h38
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]