Actu-Environnement
 
 
 
 

Pollution de l'air : les poids lourds de la colère !

A l'opposé de la Bretagne où s'est cristallisée la grogne anti-écotaxe, la Haute-Savoie se mobilise contre les camions polluants et appelle à privilégier le rail et les transports en commun, une solution payante adoptée par des communes de la région.

Reportage vidéo  |  Air  |    |  Actu-Environnement.com
Pollution de l'air : les poids lourds de la colère !

Alors que la mise en place de l'écotaxe poids lourds a été suspendue suite à la grogne de plusieurs secteurs dépendants du transport routier, la population exposée à la pollution de l'air se mobilise. En Haute-Savoie, dans la vallée de l'Arve, une manifestation a regroupé des habitants, des élus ou encore des médecins autour d'une demande simple : interdire l'accès du tunnel du Mont-Blanc aux poids-lourds de norme Euro III pour les réorienter vers l'autoroute ferroviaire.

A l'heure actuelle les camions neufs mis sur le marché doivent répondre à la norme Euro VI en vigueur depuis le 1er décembre 2012. Une norme plus exigeante que les précédentes : réduction de 80% des émissions d'oxydes d'azote (0,4 g/kWh) et de 66% des émissions de particules (0,01 g/kWh) par rapport à la norme euro V. Selon les manifestants, l'interdiction des poids-lourds euro III, qui représentent 20% du trafic de l'autoroute qui traverse la vallée en direction de l'Italie, aurait un impact direct et bénéfique sur l'état de la qualité de l'air de la vallée. Une qualité de l'air qui ne répond pas aux normes européennes depuis plusieurs années et ce malgré la mise en place d'un plan de protection de l'atmosphère (PPA). Depuis janvier 2013, la vallée compte déjà 37 jours de dépassements de normes pour les particules fines contre 35 autorisés par an.

En vigueur depuis deux ans ce PPA est axé sur la maîtrise des émissions de particules provenant des installations de chauffage et, selon ses détracteurs, ne se penche pas sur la question des émissions du trafic et des industries de la région. Pourtant, les communes qui ont pris en main cette question obtiennent des résultats satisfaisants. Ainsi la communauté de commune de Chamonix, qui présente la particularité de voir sa population multipliée par 10 en période hivernale (stations de ski), a mis en place un réseau de transport en commun (bus et train) totalement gratuit pour les résidents et les vacanciers afin de décourager l'usage de la voiture. Financé par la collectivité et les sociétés gestionnaires des remontées mécaniques des stations, ce système témoigne de sa réussite : 50% des déplacements se font sans voiture. Un taux non négligeable pour une région de montagne où la voiture reste privilégiée. Et ça s'en ressent sur la qualité de l'air puisque la vallée ne dépasse plus désormais les normes européennes.

Réactions4 réactions à cet article

 

On a ici la preuve vécue que les Bretons défendent une mauvaise cause.
Car aux alpins il faut ajouter les alsaciens ,eux aussi victimes des
P-L.avec beaucoup d'autres
Les "bonnets" rouges n'agissent que pour leurs intérêts .

sirius | 30 novembre 2013 à 18h36
 
 

C'est incroyable qu'une autoroute ferroviaire qui fonctionne soit en test depuis 13 ans ... A quand la lutte efficace contre le lobby routier.

Terra | 03 décembre 2013 à 09h48
 
 

Pour une fois, entièrement d'accord avec vous, Terra !

Tireman | 04 décembre 2013 à 18h52
 
 

En résumé il faut intercepter TOUS les camions pour vérifier leur norme Euro. Si l'autoroute ferroviaire peine a concurrencer le transport routier il faut peut-être se poser quelques questions: Combien elle coute, combien de temps fait-elle perdre (ou gagner????).
Les Suisses ont trouvé une solution radicale (en plus de la vignette obligatoire), c'est d'interdire le transit des camions de plus de 26tonnes; ce qui reviendrait a transborder la marchandise d'un gros porteur vers plusieurs petits. Autrement dit personne ne le fait.
Notons que s'ils ont pu le faire c'est que le passage par la France offrait une solution de rechange aux transporteurs.
Il y aurait une certaine logique a imposer le ferroutage pour tous les transports internationnaux, mais entre une solution logique et une solution applicable il y a une différence certaine!

ami9327 | 05 décembre 2013 à 17h56
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]