En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Comment préserver la population des poissons migrateurs sur le bassin Adour-Garonne ?

Biodiversité  |    |  Déborah PaquetActu-Environnement.com

L'agence de l'eau Adour-Garonne publie la synthèse du colloque organisé en décembre dernier sur la préservation des poissons migrateurs des fleuves et rivières français, et plus particulièrement sur le bassin de l'agence. Cette dernière a investi 11 millions d'euros dans des actions de soutien aux populations de poissons migrateurs sur les dernières années. Car pour l'agence, la présence de ces espèces dans le territoire a des enjeux économiques (pêche professionnelle, tourisme) et patrimoniaux (identité de territoire…). C'est également un indicateur de résultat des politiques publiques de gestion quantitative et qualitative de l'eau.

Quels sont les poissons migrateurs ciblés ? Il s'agit de la lamproie de rivière, l'alose feinte, l'anguille européenne, la grande alose, le saumon atlantique, la truite de mer, la lamproie marine et l'esturgeon européen.

Parmi les intervenants du colloque, on trouve des membres de la Dreal Aquitaine, du CNRS, de l'Onema, du conseil général des Pyrénées-Atlantiques, de l'Irstea, du comité des pêches maritimes Poitou-Charentes, de l'association Migado, d'EDF

La document de 24 pages se divisent en trois grands thèmes : enjeux de la préservation des poissons migrateurs, état des connaissances et actions à mettre en œuvre.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Déborah Paquet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…