En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Feu vert pour la recherche minière dans les Côtes d'Armor

Ressources naturelles  |    |  Laurent RadissonActu-Environnement.com

La société australienne Variscan Mines vient de recevoir le feu vert du ministre de l'Economie pour explorer le sous-sol des Côtes d'Armor à la recherche de cuivre, de zinc, de plomb, d'or et de substances connexes, sur une superficie de 411 km2 pendant cinq ans.

L'arrêté accordant ce permis, dit "de Merléac", a été publié ce mercredi 5 novembre au Journal officiel. Le texte intégral ne peut toutefois être consulté qu'à la direction de l'eau du ministère de l'Ecologie à Paris-La Défense ou dans les bureaux de la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal) de Bretagne à Rennes.

Le projet de texte a fait l'objet d'une consultation publique courant juin. "Pour prendre en considération les questions et inquiétudes manifestées par le public sur les impacts de ce projet", le ministère de l'Ecologie a joint à l'arrêté une annexe instituant une commission d'information et de suivi qui pourra examiner les différentes phases de travaux et leurs impacts potentiels en amont des procédures envisagées. "Cette instance permettra, au fur et à mesure de l'avancée de la prospection, de démythifier son objet et ses possibles conséquences au travers d'échanges directs avec la population locale", précise le ministère.

La société Variscan Mines a déjà obtenu un permis de recherche dans les départements de la Sarthe et de la Mayenne en juin 2013, puis dans le Maine-et-Loire en février 2014. En novembre 2013, c'est la société Cominor qui s'était vu octroyer un tel permis dans la Creuse.

Réactions4 réactions à cet article

 

IL FAUT TOUT FAIRE , POUR QUE CE PROJET DEMENTIEL , NE PUISSE ÊTRE MIS EN PLACE , DANS CETTE REGION , QUI EST UNE REGION PRINCIPALEMENT TOURISTIQUE . LA MISE EN OEUVRE DE CE GENRE DE CHANTIER , DONT NOUS N ' AVONS AUCUN BESOIN , ET QUI N ' EST QU ' UNE HISTOIRE DE GROS SOUS , POUR UNE PETITE BANDE DE PROFITEURS , UNE FOIS DE PLUS ," POURIRAIT NOTRE ENVIRONNEMENT , NOTRE FAUNE , NOTRE FLORE , ET NOS RESSOURCES TOURISTIQUES , QUI SEULES PERMETTENT A TOUTE UN REGION DE VIVRE , SEULE SOURCE DE RENTREE D ' ARGENT , CAR IL N ' Y A PAS D ' INDUSTRIES POUR COMPENSER . CA SERAIT UN ASSASSINAT PUREMENT ET SIMPLEMENT DE NOTRE REGION !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

GOURLAY | 08 novembre 2014 à 01h31
 
 

je vois que la consultation publique a été bien faite une fois de plus!

lio | 10 novembre 2014 à 12h25
 
 

QUELLE ENQUETE PUBLIQUE ??????????????????? , AVANT DE LIRE VOTRE ARTICLE AUQUEL J ' AIE REPONDU , JE N ' AVAIS ABSOLUEMENT PAS ENTENDU PARLER D ' ELLE , ET EN TOUS LES CAS , JE N ' AIE ABSOLUEMENT JAMAIS ETE CONTACTEE , NI INTERROGEE POUR DONNER MON AVIS , PAS PLUS QUE BEAUCOUP D ' AUTRES GENS , PAS PLUS AU COURANT QUE MOI ET QUI PAS PLUS QUE MOI , N ' ONT JAMAIS PU DONNER LEUR AVIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

GOURLAY | 10 novembre 2014 à 15h04
 
 

IL FAUT TOUT FAIRE , POUR QUE CE PROJET DEMENTIEL , NE PUISSE ÊTRE MIS EN PLACE , DANS CETTE REGION , QUI EST UNE REGION PRINCIPALEMENT TOURISTIQUE .
GOURLAY

Juste une petite question de cohérence:
Si vous voulez du tourisme, il faut pouvoir s'y rendre (je ne parle pas du train car comme les bretons n'ont pas voulus de centrale électrique, il n'ont pas d'électricité pour faire circuler les trains, sauf ceux qui fonctionne avec des moteurs au fioul qui polluent), cela nécessite du cuivre, du zinc pour les alliages d'aluminium.

Mais bon, je vois bien que vous êtes un profiteur et que vous préférez que ce soit les enfants en Afrique et en Amérique du sud qui vous extrait votre cuivre.

zaravis | 13 novembre 2014 à 09h52
 
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]