Actu-Environnement
 
 
 
 

Plein soleil sur la première course de véhicules solaires homologuée en France

A l'occasion du 4ème Solar Event, s'est tenue la première course de véhicules solaires homologuée par la FFSA. Avec des pointes parfois jusqu'à 100 km/h, les Sunracers, prototypes, et autres vélos surmontés de panneaux photovoltaïques confirment le potentiel de l'énergie solaire.

Reportage vidéo  |  Energies  |    |  Actu-Environnement.com
Plein soleil sur la première course de véhicules solaires homologuée en France

Le Savoie Technolac, berceau du solaire en France autour notamment de l'INES, l'Institut National de l'Energie Solaire, a organisé la 4ème édition du Solar Event. Cet événement qui vise à sensibiliser le public aux enjeux des nouvelles énergies appliquées à la mobilité, a accueilli sa traditionnelle course de véhicules électriques. Mais cette année, la compétition se professionnalise et devient la première course d'endurance de véhicules solaires homologuée par la Fédération Française de Sport Automobile. Pour compléter l'événement, une quarantaine de modèles réduits solaires télécommandés ont évalué leurs performances sur un mini-circuit spécialement tracé pour l'occasion.

 
Le prototype gagnant Conçu par les étudiants et professeurs de Polytech Clermont, le sunracer équipé de 5m2 de panneau solaire avec un rendement de 21 %, pèse 185 kilos à vide dont 21 environ pour la batterie Lithium / polymère destinée à assurer le relais de puissance dans les zones ombragées.
 
Jusqu'à 100 km/h en pointe en plein soleil

Sur la piste fermée de 2,4 km autour du Technolac, plus d'une quinzaine de véhicules solaires conçus essentiellement par des étudiants de lycées techniques, universités ou écoles d'ingénieurs, se sont affrontés durant deux jours. Sunracers, prototypes solaires, tricycles solaires, d'aspect futuriste mais non moins silencieux, ont pu atteindre jusqu'à 100 km/h en pointe en plein soleil ! Au final, c'est le véhicule favori de l'équipe de Polytech Clermont qui a remporté l'épreuve avec 283 kilomètres parcourus sur 9 heures cumulées de course.

Réactions1 réaction à cet article

 

Récemment le groupe allemand SolarWorld, en coopération avec la Faculté des Sciences Appliquées de Bochum, a voulu démontrer qu’une voiture solaire courante n’était pas du domaine de l’impossible ni d’un futur lointain mais très proche, en développant la SolarWorld GT. Les concepteurs ont tenu à ce qu’elle ait les dimensions d’une voiture actuelle de taille moyenne, avec une surface solaire également aux standards des véhicules du marché, pouvant accueillir 2 places ou +, un espace coffre normal, une vitesse raisonnable. Le résultat est probant : monocoque 2 portes de 260 kg utilisant les fibres de carbone, sa source d’énergie est 100% solaire, sa vitesse de pointe de 100 km/h, son coefficient de traînée de seulement 0,14, son autonomie de 275 km (ou illimitée à 50 km/h de jour selon les conditions), contre 160-180 km comparativement par exemple pour la Renault Fluence ZE. Et une accélération digne des véhicules électriques, c’est-à-dire supérieure à bien des véhicules thermiques (0 à 100 en 6 secondes). Elle dispose d’une surface solaire de seulement 3m², d’efficacité 29,2%, de 823 Watts crête et elle est propulsée par 2 moteurs-roues électriques de 1,4 kW de puissance unitaire. Sa consommation est d’1,8 kWh aux 100 km (équivalent à 0,2 litres d'essence aux 100 km). Elle est équipée d’une batterie lithium-ion de 4.9 kWh (contre 24 kWh pour la Renault Fluence ZE

Verorang | 28 juin 2012 à 04h03
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]