Actu-Environnement
 
 
 
 

OGM : les associations dénoncent le double discours du gouvernement

Agriculture  |    |  Actu-Environnement.com

Un projet d'arrêté du ministère de l'agriculture, que l'association Inf'OGM s'est procuré la semaine dernière, organise les règles de coexistence entre cultures OGM et non OGM. Celui-ci ne tient pas compte des recommandations émises par le Haut conseil des biotechnologies (HCB) en janvier dernier et défini des distances d'isolement entre les parcelles. Or le HCB estimait dans son avis que ces conditions de culture ne garantissent pas une production végétale "sans OGM 0,1 %" mais seulement une production "sans OGM 0,9 %".

"Si ce projet était définitivement adopté, il signerait l'arrêt de mort de l'apiculture française, de l'agriculture biologique et des semences paysannes. Nous dénonçons ces mesures en faveur d'une coexistence qui signifie la fin des filières agricoles et apicoles de qualité, cohérentes avec un développement soutenable. Nous dénonçons le double-langage du gouvernement : d'un côté, il n'a de cesse de répéter qu'il adoptera un moratoire et de l'autre, il prépare en sous main la culture hégémonique du MON810", déclarent dans un communiqué de presse commun l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf), la Confédération paysanne, la Fédération nationale d'agriculture biologique (Fnab), France Nature Environnement (FNE) et les Amis de la Terre. Ces associations demandent "le retrait de ce projet de texte et l'application de la loi sur les OGM que le gouvernement a lui-même fait voter en 2008. La mise en œuvre de la loi passe par l'interdiction de la culture des OGM dans toute zone à proximité de ruchers, de cultures bios et de maïs population".

Réactions5 réactions à cet article

 

Réveillons nous?
Que font les lobbies des OGM d'après vous? si ce n'est arrosé toutes les personnes ayant un peu de responsabilité de façon à ce qu'elles parlent en leur faveur.
IL est grand temps que les anti OGM dénoncent la puissance des lobbies et surtout enquêtent sur les méthodes de ces lobbies. Il est hallucinant que des gens veulent encore des OGMs alors que personne ne veut en manger. Certains à l'évidence ont des week-ends, semaines exotiques tout frais payé et cadeaux à l'avenant, partie fine, etc.

Qu'attendons nous pour mener l'enquête des moyens utilisés par Monsanto par exemple à tous les niveaux de l'Etat français...

arthur duchemin | 07 février 2012 à 10h06
 
 

Cela devient vraiment débile de dire qu'il n'y aura plus de miel de qualité à cause des ogm
Il y en a mare d'entendre autant de betise et on à l'impression que sa vien des "tripes"comme si des trace de pollen ogm pouvaient faire quoi que se soit sur la santé .
Ca se saurait
Vous en manger tous du pollen ogm .Ce n'est scientifiquement pas possible autrement:Importation de soja et de nombreux produits ogm consommer depuis des années par tous le monde en france.Ils sont forcemment porteur de traces de pollen et le sont eux memes transgéniques.
Les OGM sont plus securiser aux niveaux de la santé que des centaines de variétés dite naturel (J e repete :aucune variété de fraise ou d'arrachide cultivée aujourd'hui ne peuvent passer les testes de securité alimentaire imposé(très justement)au OGM .
La betise de masse ne tue pas heuireusement

yanquirigole | 07 février 2012 à 14h07
 
 

Eh bien justement, le fait de ne plus avoir le choix de pouvoir consommer ou non des OGM devient insupportable, ils s'imposent partout, alors nocif ou non, ce simple élément suffit à nous encourager à réagir en leur défaveur. De plus les grands discours sur leur utilité sont faciles à démonter, ils servent surtout les actionnaires de grandes entreprises, et pas la société, alors pourquoi les protéger ?

yaplusdesaisons! | 07 février 2012 à 19h40
 
 

Yan, c'est toi qui est débile les OGM il y en a 2 sortes : soit ceux qui incorporent dans leur graines des pesticides et qui font que la plante grandit avec ces pesticides et on mange donc ces merdes OU soit les OGM qui sont fait de telle sorte qu'ils puissent résister à tel ou tel type de pesticide (donc on mange également ces merdes là).

Ce n'est pas pour rien que avant ces ogm s'appelaient "chimères" mais va un peu te cultiver avant d'écrire des sornettes ... merci

yantupleures | 08 février 2012 à 20h24
 
 

Non, des OGM, il y en a de plusieurs sortes.

Par exemple des plantes dont une voie métabolique a été inactivée comme la tomate FlavrSavr dont le mollissement était retardé (le succès commercial n'a pas été au rendez-vous) ou la pomme de terre Amflora qui produit la forme d'amidon recherchée et permet de réduire la pollution par les amidonneries.

Des plantes résistantes à des virus ou des champignons comme un papayer résistant au Ring Spot, ou la pomme de terre Fortuna, résistante au mildiou.

Des plantes aux qualités nutritives améliorées comme le riz doré. Etc.

Les plantes Bt produisent en fait une protéine. C'est essentiellement la même que celle qui est utilisée en agriculture biologique. Les maïs Bt, sensés être des « merdes », sont en fait bien plus sains du fait de la réduction des mycotoxines.

Dans le cas des plantes tolérantes à un herbicide, celui-ci se substitue en pratique à une gamme d'autres herbicides utilisés pour désherber les champs de variétés « conventionnelles ». Il se trouve que le premier (souvent du glyphosate) a un meilleur profil toxicologique et écotoxicologique que la plupart des seconds.

Wackes Seppi | 10 février 2012 à 17h49
 
 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]