Actu-Environnement
 
 
 
 

De nouveaux effets de la pollution atmosphérique constatés sur la santé

Air  |    |  Actu-Environnement.com

Un nouveau rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) publié jeudi 31 janvier démontre la relation de cause à effet entre l'exposition aux particules fines (PM 2,5) et des cas d'athérosclérose, de perturbations des naissances et de maladies respiratoires chez l'enfant.

Effectuées à la demande de la Commission européenne, dans le cadre du réexamen de la politique en matière de qualité de l'air (projet Revihaap), ces nouvelles études suggèrent également un lien avec le développement neurologique, la fonction cognitive et les diabètes.

De même, l'OMS avance de nouveaux éléments de preuve concernant les effets à long terme de l'exposition à l'ozone (O3) sur la mortalité due à des maladies respiratoires et sur les décès de personnes prédisposées du fait d'affections chroniques.

Une nouvelle ligne directrice sur la qualité de l'air est également recommandée pour le dioxyde d'azote (NO2), car de nouvelles études ont associé les expositions à ce polluant, à court et long terme, à des décès, des admissions hospitalières et à des symptômes respiratoires. Et, ce à des concentrations égales ou inférieures aux valeurs limites actuellement en vigueur dans l'UE.

Pour le commissaire européen chargé de l'Environnement, Janez Potočnik, ces nouvelles données confirment donc la nécessité de renforcer la politique européenne en matière de lutte contre la pollution atmosphérique. Un rapport technique complet dans le cadre du projet Revihaap sera disponible au printemps 2013. Il devrait fortement orienter la révision de la directive sur l'air.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article

1500 caractères maximum
[ Tous les champs sont obligatoires ]