En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Hydrocarbures : un nouveau permis de recherche dans l'Essonne ?

Energie  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

La France a transmis à l'Union européenne une communication relative à une demande de permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux. Cette demande, déposée par la société Perf'Energy en mars dernier, porte sur le permis de Boissy et concerne une surface de 504 km2 dans le département de l'Essonne.

Conformément aux règles de concurrence, le gouvernement lance un appel aux sociétés qui pourraient être elles aussi intéressées par ce permis. Celles-ci disposent de 90 jours pour déposer une demande en concurrence. "Les décisions sur la demande initiale et les demandes en concurrence interviendront dans un délai de deux ans à compter de la date de réception de la demande initiale par les autorités françaises, soit au plus tard le 1er février 2016", précise la communication.

L'Essonne compte déjà plusieurs concessions à Itteville, Vert-le-Petit, Vert-le-Grand et au Plessis-Pâté. Celles-ci sont détenues par le groupe canadien Vermilion. Plusieurs élus et associations ont déjà fait part de leurs inquiétudes concernant ces permis de recherches. D'autant que de nombreuses voix s'élèvent pour demander des forages expérimentaux en Ile-de-France. En novembre 2013, le Conseil général de l'Essonne a d'ailleurs adopté une motion réaffirmant son opposition à l'exploration et l'exploitation des gaz et huile de schiste.

Réactions1 réaction à cet article

 

la demande de permis ne mentionne pas la recherche de gaz ou pétrole de roche-mère (= "de schiste". Comme nous avons déja en Seine Et Marne des petits gisements conventionneles il n'y aurait rien d'étonnant a ce qu'il y en ait dans l'Essonne aussi.
Quand aux hydrocarbures "de schiste" nous ne savons toujours s'il y VRAIMENT quelque chose de valable puisque nous nous sommes interdits de faire des forages. C'est juste une info, venant du service américain de géologie USGS qui emet l'hypothèse d'importantes réserves qui a lancé la polémique. Grandement aidée par des lobbys (labellisés "écolo")

9327 | 31 juillet 2014 à 15h57
 
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…