Retour sur Actu-Environnement.com

flèche ver la droite

L’économie circulaire et le renouveau industriel au cœur du modèle économique de demain

Malgré une prise en compte croissante par les décideurs politiques des défis industriels à relever pour une transition vers une économie verte, les acteurs industriels engagés pour développer l’économie circulaire ne sont pas suffisamment soutenus.

Publié le 17/11/2020

Notre société est marquée par une prise de conscience écologique majeure. La transition vers un mode de vie plus durable est engagée, elle ne fait que commencer. Dans ce contexte, la crise sanitaire du Covid-19 nous offre l’opportunité de repenser notre modèle pour envisager le « monde d’après ». Face à la prise de conscience croissante des enjeux écologiques, le modèle de l’économie circulaire doit être un axe essentiel de la politique de relance économique de la France. La situation de confinement inédite que nous avons connue nous fait prendre conscience qu’un renouveau industriel est indispensable pour assurer l’indépendance de la France, en matière sanitaire et en matière économique. Malgré une prise en compte croissante par les décideurs politiques des défis industriels à relever pour une transition vers une économie verte, les acteurs industriels engagés pour développer l’économie circulaire ne sont pas suffisamment soutenus.

L’économie circulaire émerge comme une réponse à l’urgence écologique

Les sujets environnementaux sont une des préoccupations majeures des Français. L’économie circulaire émerge comme un modèle particulièrement pertinent pour penser notre reconstruction économique. L’économie circulaire a pour objectif de produire des biens et des services de manière durable, en limitant consommation, gaspillage de ressources et production de déchets. Ce modèle vient renforcer l’objectif de renouveau industriel que nos décideurs politiques appellent de leurs vœux : la réintroduction des matériaux usagés et des déchets dans le cycle de valeur industriel contribue à l’indépendance de notre industrie. Le modèle de l’économie circulaire est en parfait accord avec le renouveau de la production locale que la crise remet sur le devant de la scène. Elle nous projette vers un avenir durable et respectueux de l’environnement. 

A titre d’exemple, l’entreprise Skytech, spécialisée dans la production de plastiques techniques recyclés, s’inscrit pleinement dans ce modèle. Notre processus industriel de recyclage des plastiques crée de la valeur et des matériaux performants à partir de déchets. Nous nous sommes donnés pour ambition de produire dans un premier temps en France, 50 000 tonnes de résines recyclées par an avec des débouchés locaux. Il est primordial d’approvisionner les plasturgistes en matières premières recyclées produites sur le territoire national et de réduire la dépendance à l’importation et à l’utilisation de matières fossiles non renouvelables.

La crise sanitaire a mis en avant le caractère indispensable du secteur industriel

La crise du Covid-19 a démontré la volonté du secteur industriel français de se mettre au service de notre indépendance économique et sanitaire. Tous les corps de métiers ont participé à l’effort collectif pour faire face à la crise sanitaire. Les échanges entre les pays ont été affectés, et la mobilisation des acteurs industriels de proximité a été cruciale pour fournir les produits essentiels au pays. Dans le contexte de crise économique qui succède aujourd’hui à l’urgence de la crise sanitaire, il est clair que notre pays a besoin de rebâtir un secteur industriel fort, au service de notre indépendance, et de créer les emplois et les richesses indispensables à nos territoires.

Chez Skytech, nous nous inscrivons pleinement dans cette relance industrielle. Dès 2019, en engageant des investissements importants et en faisant confiance à des talents locaux, notre société a démarré son activité industrielle et lancé deux premières chaines de production. Aujourd’hui, grâce aux partenaires financiers qui nous soutiennent, notamment, l’ADEME, les Banques et les Fonds de capital investissement Xerys, nous employons plus de 20 salariés et avons la volonté de continuer à grandir et à investir dans notre outil industriel. Le renouveau industriel français doit se faire au service de nos territoires et de notre indépendance.

Les pouvoirs publics doivent soutenir les acteurs émergents de l’économie verte

La crise sanitaire nous a permis de tirer au moins deux leçons relatives à notre modèle de développement : la première est que les productions industrielles locales ont été des moteurs pour soutenir le pays, la seconde est que « l’économie verte » est incontournable pour repenser notre économie de demain. Malgré des progrès significatifs au service du développement d’une industrie locale et respectueuse de l’environnement, des efforts importants restent à faire pour encourager les acteurs économiques à suivre cette voie. Dans la période de crise économique qui s’ouvre, le soutien des pouvoirs publics sera décisif pour nombre de petites et moyennes entreprises.

La loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire ainsi que le plan de relance récemment présenté peuvent être salués : ils soutiennent l’incorporation de matières recyclées dans les matériaux produits et donnent ainsi un coup d’accélérateur à l’industrie du recyclage en France. Au-delà de ces initiatives, la commande publique, qui représente plus de 10 % du PIB français, est un levier efficace dans les mains des pouvoirs publics. Nos décideurs politiques doivent participer efficacement au soutien des acteurs de l’économie circulaire, avec une commande publique plus exigeante et plus verte. Exiger que les achats publics soient éco-responsables est primordial. La commande publique est un levier considérable pour développer la filière du recyclage et plus particulièrement celle du recyclage des plastiques. Se focaliser sur l’emballage et les plastiques à usage unique ne suffit pas pour supprimer la pollution liée aux plastiques. Il faut agir plus largement en incluant tous les plastiques et notamment ceux utilisés dans l’automobile, les équipements électroniques, l’électroménager, la construction. 

La crise sanitaire laisse place à une période d’incertitude économique. C’est grâce au secteur industriel, dans un objectif de transition verte, que la France saura réinventer son modèle économique au service des territoires et de l’emploi. Il est de la responsabilité des pouvoirs publics de soutenir les entreprises qui conduiront cet effort.

Les Blogs sont un espace de libre expression des abonnés d'Actu-Environnement.

Leurs contenus n'engagent pas la rédaction d'Actu-Environnement.

Commentez ou posez une question à Ophélie Godde

Les commentaires aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Mot de passe oublié