En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le cours du baril de pétrole clôture au-dessus des 100 dollars

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le cours du baril ''light sweet crude'' pour livraison en mars, clôture le 20 février à 100,74 dollars, en hausse de 73 cents. A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril termine le même jour en baisse de 14 cents à 98,46 dollars. Les prix du baril de pétrole ont brièvement atteint un nouveau record le 21 février dans les échanges électroniques en Asie, à 101,32 dollars.

Les cours de l'or noir continuent d'augmenter en raison des spéculations concernant une éventuelle baisse de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), qui fournit 40% des approvisionnements mondiaux de brut.

Pour le député Vert de Paris Yves Cochet, nous entrons dans une nouvelle époque où la question de l'approvisionnement en énergie dominera toutes les autres.
Cela fait plus de cinq ans que les prix montent. Aveugles à ce signal clair, les dirigeants économiques et politiques du monde continuent de gouverner sans souci de la catastrophe énergétique imminente : prix croissants, pénuries, inflation, troubles sociaux, famines...., a-t-il dénoncé dans un communiqué.

Selon lui, la demande mondiale de pétrole, qu'il qualifie d'''insatisfaite'', poussera les prix vers le haut, au détriment des pays et des personnes les plus défavorisés. Les pénuries locales de pétrole et les coupures d'électricité vont se multiplier, comme cela est déjà le cas en Birmanie, en Afrique du Sud, au Pakistan, prévient-il.

Il n'y a pas de bonnes alternatives au pétrole. Dans la situation actuelle, la seule politique de paix, de solidarité et de démocratie est la réduction drastique de la consommation des pays et des personnes riches, conclut-il.

L'OPEP se réunira le 5 mars prochain.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager