Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Le chiffre du 6 décembre 2010
15.000euros
C'est la somme que doit encore verser l'Etat à l'association Eau et Rivières de Bretagne, après avoir été condamné le 1er décembre 2009 pour la prolifération des algues vertes en Bretagne.
Un an après le jugement rendu, trois autres associations constituées parties civiles n'ont toujours pas été indemnisées par l'Etat qui doit verser 3.000 euros à "Halte aux marées vertes", "Sauvegarde du Tregor" et "De la source à la mer".
Les quatre associations "vont déposer un recours contre l'Etat pour demander à être indemnisées dans les plus brefs délais", a annoncé le 3 décembre, Michel Guillemot, président de "Halte aux marées vertes" à  l'AFP.

Newsletter

Recevez gratuitement nos Newsletters