En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Formation

Engie teste un nouveau format de séminaire pour faire évoluer ses pratiques managériales

Article  |  Energie  |  

La direction BtoC du groupe Engie a testé un nouveau format de séminaire fin août 2019. Au programme : art de manager, travail collectif, prise de parole en public et intelligence collective. 70 cadres se sont prêtés au jeu, pendant 3 jours.

Engie teste un nouveau format de séminaire pour faire évoluer ses pratiques managériales

Fini l'inertie. Engie veut inciter ses cadres, directeurs, managers, à innover et à prendre des initiatives. "Le marché de l'énergie pour les particuliers est de plus en plus concurrentiel", explique Marie Fresnel, directrice du plan de transformation d'une division France BtoC d'Engie. C'est la raison pour laquelle le groupe a lancé "La School", un nouveau format de séminaire ouvert aux managers de sa division BtoC.

Les cadres Engie deviennent "ambassadeurs zéro carbone"

La première édition s'est déroulée fin août 2019, sur 3 jours. Elle a réuni 70 directeurs, experts et managers, autour de 17 intervenants internes et externes. Ils ont pu assister à des "cours" sur l'art de manager (déléguer, donner du feedback) et de travailler ensemble (organisation, priorisation, relations constructives).

Des professionnels du théâtre les ont également aidé à progresser en "prise de parole en public". D'autres en marketing, en réseaux sociaux, etc. "Nous voulons être le premier producteur d'électricité verte en France, indique Marie Fresnel. Nous souhaitons, à travers ces actions, faire de nos collaborateurs des ambassadeurs zéro carbone."

Autre originalité de l'opération : des intervenants issus du monde des start-up sont venus partager leurs "routines collectives" et leurs outils collaboratifs. Objectif : rendre les méthodes de travail plus efficaces. "Nous avons décidé à l'occasion du séminaire de ne plus faire de réunions de plus de 50 minutes et de les organiser qu'en cas de nécessité avérée", précise Marie Fresnel.

Démocratiser le coaching au sein des équipes

"Ce séminaire démocratise en quelque sorte le coaching, souvent réservé à une partie des cadres", indique Marie Fresnel, à l'origine de l'initiative. "Je me suis inspirée de Lion, l'école des startuppers (The Family), mais aussi des universités d'été de My Little Paris ou encore du modèle de classe inversée très populaire aux Etats-Unis."

Le but de l'initiative, c'est de propager cette "nouvelle culture managériale de l'innovation au sein du groupe. "50 volontaires ayant participé à cette première session vont devenir formateur à leur tour et faire découvrir ce qu'ils ont appris aux autres, affirme Marie Fresnel, pour faire d'Engie une entreprise apprenante."

Le credo du nouveau management chez Engie ? "Il vaut mieux demander pardon que d'attendre la permission". Une promesse pour inciter à innover, tout en donnant envie aux talents innovants de rejoindre le groupe. Une deuxième session de "La School" est prévue pour 2020.

Elodie Buzaud.

Partager