En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Formation

Former l'ensemble des agents publics pour répondre au défi climatique

Info flash  |  QHSE  |  
Former l'ensemble des agents publics pour répondre au défi climatique

En mars dernier, le Shift Project soulignait la nécessité de définir une stratégie nationale de l'enseignement supérieur pour le climat. Il poursuit son action en publiant une note qui pointe désormais l'urgence de former les fonctionnaires sur les enjeux énergie-climat à toutes les étapes de leur carrière.

La question climatique couvre un large spectre d'enjeux allant de la préservation de la biodiversité à la finitude des ressources naturelles. Dans ce contexte d'urgence, la responsabilité des pouvoirs publics, et notamment de l'Etat, est d'anticiper les crises potentielles liées à ces enjeux, par l'adaptation des politiques publiques impactées.

Adapter les politiques publiques aux défis climatiques

La résilience de notre civilisation dépend en effet de la capacité de nos politiques publiques à adapter la société au changement climatique et atténuer ce dernier, tout en préservant la biodiversité. Selon le Shift Project il faudrait repenser l'ensemble des politiques publiques dans ce sens, au delà des strictes politiques écologiques.

Les enjeux climatiques ont en effet un impact systémique sur notre environnement : montée du niveau des mers, submersion côtière, augmentation de l'intensité et de la fréquence des évènements météorologiques extrêmes (canicules, sécheresses, inondations, incendie...), accroissement des risques sanitaires (qualité de l'air, maladies tropicales...).

Tous ces effets ont des implications sur la santé, l'agriculture, le tourisme, la justice. La conception, la mise en oeuvre, et l'évaluation des politiques publiques doivent s'adapter en conséquence.

La formation continue comme levier d'action utile

Pour ce faire, le Shift Project propose que l'ensemble des agents de la fonction publique - État, territoriaux, hospitaliers… -, se forment aux enjeux énergie-climat, et ce tout au long de leur carrière, via des formations issues de l'ENA notamment.

Dans sa note, le think-tank émet le souhait de réformer l'école afin que les sujets sur les enjeux climatiques et de biodiversité y soient davantage poussés dans ses enseignements. Tant au titre de la formation continue qu'au titre de la formation initiale.

Les auteurs de la note affirment que la formation continue sur les enjeux environnementaux, constitue un levier d'action majeur pour la fonction publique. Elle serait ainsi plus à même d'administrer un pays confronté au réchauffement climatique et à la perte de la biodiversité.

Lorine Toumia

Partager