En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Formation

Dans un contexte de crise sanitaire, la formation continue se réinvente !

Article  |  QHSE  |  

Avec l'annonce du confinement, les organismes de formation n'ont plus été autorisés à recevoir du public. Cette mesure a impliqué l'annulation de toutes les sessions en présentiel, et encouragé l'enseignement à distance.

Dans un contexte de crise sanitaire, la formation continue se réinvente !

Pour poursuivre leur activité dans un contexte de confinement Covid-19, les organismes de formation ont été amenés à confirmer un virage stratégique : celui du e-learning et des classes virtuelles. Avec quelques questions essentielles : Comment accélérer la transition ? Tout le catalogue est-il adaptable ? Comment vont réagir les auditeurs et les intervenants ?

S'appuyer sur les formations en ligne déjà existantes

Premier réflexe, nombre d'organismes ont su proposer à leurs auditeurs des formations déjà disponibles en e-learning (apprentissage en ligne autonome) ou en classes virtuelles (dispensées en ligne avec un professeur et d'autres auditeurs). "Nous avons évité des reports de formation, tout en veillant à garder la même valeur pédagogique qu'en présentiel", explique Denis Goudard, responsable Marketing Opérationnel chez AFNOR Compétences. C'est également le cas au CSTB qui a misé dans un premier temps sur ses classes formations e-learning, et sur la réouverture de ses MOOC.

Le CNPP, connu pour ses infrastructures de mise en conditions réelles d'activité, a opéré une diversification digitale début 2019. "Cet enrichissement nous a permis de présenter sans attendre un panel de formations digitalisées, tant en management qu'au niveau opérationnel. Ce qui représente aujourd'hui 20% de notre catalogue disponible" indique Karim Hilaly, directeur de la formation continue du CNPP.

Sonder les premiers retours des auditeurs

Les organismes ont pu recueillir les premiers retours des auditeurs sur ce passage au digital. "Malgré quelques appréhensions au départ, les auditeurs semblent satisfaits, indique Denis Goudard, car les cours virtuels permettent des interactions avec le formateur et entre stagiaires. Nous nous appuyons sur la plateforme Zoom pour cela."

Les cours sont également adaptés pour garantir une attention optimale des auditeurs. "Nous avons prévu des classes virtuelles de 2 heures maximum par jour, explique Emilie Suire, responsable Division Ingénierie et Services de Formation du CSTB, et nos outils interactifs via la plateforme "GotoWebinar" nous permettent de sonder régulièrement les stagiaires quant à leur satisfaction."

Seuls, quelques cours très opérationnels (ATEX, sécurité incendie...), nécessitant un matériel de démonstration particulier, ont été reportés, expliquent le CNPP et le CSTB. Tout comme certaines classes où les intervenants ne se sentaient pas totalement confortables avec le système de classes virtuelles.

Impliquer et former les équipes au virage digital

Dans ce contexte d'adaptation à marche forcée, les organismes veillent à accompagner leurs équipes enseignantes. Le CSTB forme les intervenants qui le souhaitent à l'appropriation des nouveaux outils et formats via GotoWebinar. Même stratégie pour le CNPP, qui a profité du contexte pour former ses équipes en interne, grâce à un pôle digital composé de concepteurs/rédacteurs de contenus pédagogiques.

"Notre pôle dédié a pu impliquer les responsables pédagogiques dans la transposition de leurs contenus vers le digital, ainsi que les équipes plus opérationnelles habituées à la formation terrain. Par exemple, pour les aider à prendre en main une nouvelle application pour créer du rapid-learning, petite pastille de formation d'environ 5 à 10 min", précise Karim Hilaly du CNPP. Cette application de conception rapide donne notamment la possibilité de transposer un powerpoint en visuel interactif, tout en posant une voix off explicative sur le contenu. La capsule peut ensuite être intégrée dans un cours en e-learning ou en classe virtuelle.

Transposer les contenus selon les besoins des auditeurs

Il semble évident que les organismes les plus avancés en matière de contenus digitaux ont su réagir rapidement à Covid-19. "Nous sommes en train de transposer une trentaine de cours en classes virtuelles et en blended learning, intégrant des cours virtuels et des exercices autonomes en ligne", précise Denis Goudard d'AFNOR Compétences. Et ce, sur les thématiques les plus généralement demandées : qualité, audit et évaluation, intégration de systèmes QSE, efficacité énergétique… Ils seront lancés courant mai.

Pour sa part, le CNPP a su s'adapter en accélérant son process de transformation digitale sur les thématiques managériales les plus pertinentes : HSE, cybersécurité, SST... "Nous travaillons actuellement à la mise en place de cours opérationnels à distance intégrant la réalité virtuelle", précise Karim Hilaly, directeur de la formation continue du CNPP. Ils seront disponibles en septembre 2020. Le CSTB a également opté pour une transposition progressive de ses formations. Une vingtaine de formations à distance ouvriront entre mai et juin 2020 : 17 classes virtuelles et 4 formations e-learning notamment.

L'organisation des cours post confinement

Passé la période de confinement, les organismes de formation s'appuieront sur leur offre digitale et reverront le planning des cours en fonction des disponibilités des auditeurs. "Nous allons accompagner leur retour en entreprise, indique Emilie Suire du CSTB, et leur permettre une articulation plus facile entre travail et formation." Le CNPP souhaite également continuer sur sa lancée avec pour objectif de proposer au moins 50% de son catalogue en version digitalisée.

À nouveau possible depuis le 11 mai, le retour des stagiaires dans les centres de formation impose des aménagements réglementaires : port de masque, distanciation, nombre de stagiaires limité selon la surface. Les organismes déploient la logistique nécessaire pour recevoir leurs stagiaires dans les conditions optimales.

Lorine Toumia

Partager