En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les Step, pénalisées par la baisse du prix de gros de l'électricité

Stockage d'électricité : un développement sous contraintes Actu-Environnement.com - Publié le 03/11/2014

Les stations de transfert d'énergie par pompage ont fait leurs preuves depuis plusieurs décennies. Mais la chute des prix de l'électricité sur les marchés de gros a coupé les ailes de nombreux projets envisagés au début des années 2000.

Stockage d'électricité : un...  |    |  Chapitre 4 / 6
Environnement & Technique N°341 Ce dossier a été publié dans la revue Environnement & Technique n°341
[ Acheter le numéro | S’abonner ]

Le réseau de transport, c'est-à-dire l'ossature du réseau électrique constituée des lignes à haute et très haute tension, a aussi un rôle à jouer en terme de stockage. Des infrastructures spécifiques à son échelle doivent être construites pour stocker de très grandes quantités sur parfois de longues périodes. Cependant, alors que le stockage est souvent associé à la recherche et au développement, le réseau de transport a la particularité d'être équipé depuis plusieurs décennies d'un système de stockage efficace. En l'occurrence, des stations de transfert d'énergie par pompage (Step) ont été construites en nombre entre 1970 et 1990 pour accompagner le déploiement du parc nucléaire. Elles stockent la production nocturne qui ne trouve pas preneur et répondent à la consommation de pointe que le nucléaire ne peut assurer. Elles présentent l'avantage de stocker de très grandes quantités et d'apporter au réseau une puissance importante en quelques minutes.

Les Step françaises se situent essentiellement dans les Alpes, le Massif central et les Ardennes. La Step du Lac Noir dans les Vosges, aménagée entre 1928 et 1934, est la plus ancienne de France, mais aussi d'Europe. Celle de Grand'Maison, inaugurée en 1987 dans les Alpes, est la plus importante d'Europe avec une puissance de 1.790 MW en pompage et de 1.160 MW en turbinage. Globalement, la trentaine de Step françaises totalisent une puissance installée d'environ 5 GW, pour quelques 7 TWh stockés chaque année. A noter que les six plus importantes totalisent 90% de la puissance installée en France.

La France est déjà équipée

Si la technologie est maitrisée, elle fait cependant face à deux difficultés. Tout d'abord, il n'existe quasiment plus de sites disponibles en France pour installer de nouvelles Step. Le déploiement de nouvelles unités est donc surtout lié à l'équipement de certains barrages hydrauliques existants. Le renouvellement des concessions, aujourd'hui au point mort, constitue donc la principale perspective de développement de ce mode de stockage en France, même si les perspectives ne sont pas élevées, les principaux sites étant déjà aménagés.

Néanmoins, les capacités en Europe restent importantes. Ainsi, plusieurs projets de grande taille sont envisagés, voire en construction. En Suisse, Axpo ajoute actuellement une Step à sa centrale de Linth-Limmern. Cette nouvelle installation, dont l'ouverture est annoncée pour 2016, doit ajouter 1.000 MW supplémentaires de capacité de pompage et turbinage à la centrale hydraulique existante, d'une capacité de 480 MW. De même, le consortium Nant de Drance, à la tête duquel se trouve Alpiq, construit actuellement une unité de 900 MW dans le canton du Valais.

Ecart de prix entre creux et pointes

La seconde difficulté concerne l'équation économique des Step. Compte tenu de leur puissance et de la quantité d'énergie stockée, elles concurrencent les moyens de production flexibles répondant à la demande de pointe. La construction de Step dépend donc des perspectives de rentabilité, en comparaison à l'investissement nécessaire à l'ajout de nouvelles capacités de production. Aujourd'hui, explique Réseau de transport d'électricité (RTE), le coût de construction d'une Step est compris entre 0,5 et 2 millions € par MW, selon l'ampleur des travaux.

Philippe Collet

© Tous droits réservés Actu-Environnement
Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur.

Retour au sommaire

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez à cet article ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Environnement et technique

Dossier Stockage d'électricité : un développement sous contraintes

Retrouvez le dossier "Stockage d'électricité : un développement sous contraintes"
à la une du n° 341
Acheter ce numéro S'abonner