En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Pole Expertise

La COP 21 imprimera trois millions de copies, est-ce bien responsable ?

Le centre de reprographie de la COP 21 devrait éditer près de trois millions de copies au cours de l'événement dont les différents traités. Cette réalité méconnue pose la question de l'impression responsable et du coût écologique d'une telle production de documents.

Avis d'expert  |  Biodiversité  |    |  Actu-Environnement.com

3 millions de copies, est-ce bien écologique ? A l'heure du tout numérique, n'aurait-il pas été judicieux de dématérialiser ces documents, pour un usage plus écologique et plus économe en énergie ? Justement non, car l'impression papier est bien (et de loin) le support de communication le plus écologique aujourd'hui à notre disposition, surtout lorsque sont sollicitées les technologies les plus responsables, comme celle de RISO, partenaire officiel de la COP21.

Selon une étude de l'ADEME, publiée en 2011, qui a calculé le cycle de vie d'un email, chaque échange de courrier électronique d'un poids moyen de 1 Mo produit environ l'équivalent de 20 gr de CO2. L'envoi de 30 000 mails contenant un rapport de 50 feuilles, équivalant aux 3 millions de copies qui seront imprimées au centre de reprographie de la COP21 émettrait au minimum 600 kg de CO2,soit 25 jours d'émissions moyennes d'un Français !

Quel coût écologique pour le papier ?

Ces 3 millions de copies seront donc bien imprimées, au centre de reprographie du sommet. Sur du matériel classique, la production de ces documents équivaudrait à 275 kg de CO2, déjà bien moins que l'échange dématérialisé de ce même volume de documents.

Cependant la COP21 se fait le lieu de l'exemplarité écologique. C'est pourquoi le centre de reprographie sera équipé d'un matériel d'impression hautement écologique, procédant à froid : zéro émission d'ozone, près de 80% d'économie d'énergie et une consommation quasi nulle en mode « économie d'énergie » (seulement 0,5 Wh). L'emploi de cette technologie d'avenir permettra ainsi d'abaisser à 45 kg de CO2 (au lieu de 275kg) la production des 3 millions de copies, notamment grâce à une grande vitesse d'impression qui réduit d'autant le temps d'utilisation de la machine.

Par ailleurs, les consommables de l'imprimante sont recyclables. Le réseau Conibi, dont RISO France est adhérent, permet un système gratuit de traitement des cartouches usagées. Ces consommables sont ensuite valorisés pour la production de matière et d'énergie.

Pour 3 millions de pages, combien d'arbres abattus ?

En Europe, plus de 90% du bois utilisé pour la production de papier provient de forêts gérées durablement. L'industrie papetière française utilise comme matière première soit du bois (40%) soit des papiers et cartons récupérés qui sont recyclés (60%).

Les forêts fournissent aux activités de production de pâte à papier une matière première naturelle et renouvelable. Ce bois provient essentiellement des coupes d'entretien pratiquées en forêt, ainsi que des chutes de l'activité de sciage, offrant ainsi une voie de valorisation aux sous-produits de la forêt.

Le papier est donc bien un élément essentiel de l'éco-conception de toute la filière bois et sa production participe au développement de la sylviculture française.

Le papier, recyclé et issu de forêt géré, est donc bien un outil écologique de communication. L'impression quant à elle sait désormais être propre, performante et respectueuse de l'environnement, comme le prouve les matériels choisis par la COP21.

L'impression de 3 millions de copies par la COP21 actant un engagement des états au moins aussi fort que celui des entreprises qui la soutiennent est donc bien un choix responsable !

Avis d'expert proposé par Fabrice Sposito, PDG de RISO France.

Réactions1 réaction à cet article

 

merci pour cet article. Mais autant qu'environnementaliste, le diagnostic reste bel et bien manquant. En effet on a parlé uniquement du bois écologique mais il n'y a pas de données concernant le processus de production à l'usine combien on utilise d'énergie et de métaux lourds qui sont rejetés dans la nature . Merci de compléter le coût environnemental total de la production de papier sinon nous avons tendance à penser que c'est un article au profit des usines de papeteries et de reprographie.

tinatina | 08 décembre 2015 à 05h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager