En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Pole Expertise

Eolien flottant : une nouvelle filière française pour répondre aux enjeux énergétiques et climatiques

Pierre Parvex, Président de la Commission Offshore de France Energie Eolienne, revient sur les enjeux et perspectives de l'éolien flottant en France, suite à la publication de l'appel à projets fermes pilotes éoliennes flottantes par l'Ademe.

Avis d'expert  |  Energie  |    |  Actu-Environnement.com

L'Ademe a publié, le 5 août dernier, l'appel à projets (AAP) fermes pilotes éoliennes flottantes, annoncé par le Premier Ministre lors des Assises de l'économie de la mer, le 2 décembre 2014 à Nantes. M. Valls rappelait, à l'occasion de la conférence environnementale l'année dernière, qu'"on a beaucoup parlé ces derniers jours de la croissance verte, mais la croissance bleue est tout aussi prioritaire". La Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, publiée le 17 août au Journal Officiel, fixe des objectifs ambitieux en termes d'énergies renouvelables. Il est prévu 32 % d'énergies renouvelables dans la consommation finale d'énergie et 40 % d'énergies renouvelables dans le mix électrique à horizon 2030, le développement de l'éolien en mer en France s'inscrit dans cette logique.

La France a d'ores et déjà attribué 6 parcs commerciaux d'éoliennes en mer avec des technologies de fondation posée (parmi lesquelles les fondations gravitaires, monopieux ou jacket), pour une puissance avoisinant 3 GW, soit la moitié de l'objectif d'énergies marines renouvelables qu'elle s'est fixée pour 2020. L'appel à projets de l'Ademe concerne des fermes pilotes pré-commerciales, soit des projets beaucoup plus modestes en termes de taille et de puissance (entre 3 et 6 éoliennes pour une puissance unitaire minimale de 5 MW — sauf si une turbine de puissance unitaire moindre apportait la preuve de sa pertinence pour de futurs projets commerciaux -) et dont les principaux objectifs sont de tester les technologies qui auront été choisies dans le cadre des projets lauréats et de s'assurer de la viabilité économique de ces turbines flottantes.

L'intérêt des éoliennes flottantes

Au 30 juin 2015, on compte 3.072 éoliennes en mer connectées aux réseaux électriques en Europe, pour une puissance cumulée de 10.393,6 MW, ces turbines reposent sur des fondations dites « posées ». Le premier avantage est qu'une fondation flottante permet de s'affranchir de contraintes bathymétriques (profondeur des fonds marins) pouvant poser problème dans certaines zones. Les fondations posées peuvent être installées jusqu'à environ 40 mètres de profondeur, ce qui ne permettrait pas, par exemple, d'exploiter certaines zones en Méditerranée, là où la ressource en vent est l'une des meilleures de France (notamment dans le Golfe du Lion, en face de la région Languedoc-Roussillon). Par ailleurs, les éoliennes flottantes pourraient également être, dans le cas français, installées à une distance plus importante des côtes, ce qui participe aussi à une meilleure acceptabilité et intégration dans l'écosystème maritime, les conflits d'usage étant moindres dès lors que l'on s'éloigne des zones côtières proches où la coordination avec d'autres activités est essentielle (activités de pêche, radars civils et militaires, zones de Défense, activités touristiques etc.). Autre avantage de cette technologie, elle présente un impact moindre sur l'environnement, dans la mesure où les fondations sont flottantes, reliées aux fonds marins par le biais de lignes d'ancrages. La technologie des fondations flottantes s'inscrit dans cette volonté de développer des solutions innovantes pour contribuer à la transition vers des systèmes de production d'électricité vers l'exploitation d'énergies renouvelables et propres. Le potentiel de l'éolien flottant est conséquent, son exploitation participe directement à la lutte contre le changement climatique, il est important de le rappeler à quelques mois de la Cop21 (conférence des parties pour le changement climatique) qui se réunira à Paris en décembre prochain.

La France parmi les pionnières au monde

L'éolien flottant pourra, une fois validée l'étape Recherche & Développement et viabilité économique de la technologie, ambitionner de se développer par le biais de fermes commerciales, comme c'est le cas pour l'éolien posé jusqu'à présent. L'objectif à 2030 pour la France proposé par la profession est de 3 GW en Méditerranée et 3 GW sur les façades maritimes occidentales de la métropole. Sans préjuger de la réussite des projets pilotes d'éoliennes flottantes, il est important de se projeter dans un futur proche car la compétition n'est pas que française, elle est aussi européenne et même mondiale. Si l'on veut pouvoir se positionner sur des marchés à l'export, il faut que la France poursuive son accompagnement de la filière. Cela se traduit, entre autres, par une visibilité dans le calendrier industriel et un soutien des acteurs français à l'export. La loi pour la Transition Energétique prévoit de s'appuyer sur la Programmation Pluriannuelle de l'Energie (PPE) pour fixer des objectifs pour chaque énergie, celle-ci (en cours d'élaboration pour 2016-2018 et 2019-2023) doit impérativement comprendre des volumes ambitieux pour l'éolien en mer posé d'une part et pour l'éolien flottant d'autre part. Il serait difficile de faire autrement alors le Japon, le Portugal, l'Ecosse et d'autres pays souhaitent se positionner en leaders sur l'éolien flottant et encouragent leurs entreprises dans cette voie. France Energie Eolienne estime que le développement de fermes commerciales d'éoliennes flottantes devra succéder rapidement aux fermes pilotes.

La position des acteurs de l'éolien sur cette technologie en France

La profession se réjouit de cet appel à projets qui s'inscrit dans le cadre du programme « Démonstrateurs pour la Transition écologique et énergétique » des Investissements d'Avenir. Il était très attendu depuis l'annonce du Premier Ministre. Nous avons la chance de compter plusieurs acteurs français qui comptent parmi les pionniers de l'éolien flottant au niveau mondial, une grande majorité d'entre eux est représentée au sein de la Commission Offshore de France Energie Eolienne, je pense notamment à Ideol, Principle Power, Nenuphar… ainsi que des développeurs et/ou exploitants comme EDPR, Engie, Eolfi, Quadran… Il est fort probable que ces acteurs répondront à l'appel à projets lancé par l'Etat.

L'importance des acteurs institutionnels

La préparation de cet appel à projets a démontré le soutien politique fort des régions françaises : la Bretagne, le Languedoc-Roussillon, la Provence-Alpes-Côte d'Azur, les Pays de la Loire ont exprimé leur soutien et ont affiché leurs ambitions pour le développement de cette filière en France. Nombre d'entreprises implantées sur leur territoire sont potentiellement concernées et même au-delà puisque ces projets requerront des compétences et composants innovants au-delà des régions concernées. En outre, il faut citer le rôle majeur des pôles et clusters tels que le Pôle Mer Méditerranée (PMM) et le Pôle Mer Bretagne mais également des laboratoires de recherche et universités. De même, les CCI et agences de développement économique sont des partenaires précieux. Rappelons que France Energie Eolienne est partenaire des 3èmes Rencontres scientifiques et technologiques de l'éolien offshore flottant, qui auront lieu les 10 et 11 mars 2016, à Marseille, à l'initiative du PMM et de la CCI Marseille-Provence. Cet événement rassemblera tous les acteurs actifs sur ce marché en France et ambitionne de devenir le rendez-vous européen de la filière, une occasion de se réunir avant la clôture de l'appel à projets, prévue le 4 avril 2016.

Avis d'expert proposé par Pierre Parvex, Président de la Commission Offshore de France Energie Eolienne

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager