En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Le chiffre du 13 Juin 2012
15
milliards d'euros de dommages et intérêts
Selon le quotidien allemand  "Frankfurter Allgemeine Zeitung" (FAZ), les opérateurs de centrales nucléaires du pays EON et RWE réclameraient 15 milliards d'euros de dommages et intérêts au gouvernement allemand  qui a décidé en mai 2011 de fermer toutes ses centrales d'ici 2022, suite à Fukushima. A titre de dédommagement, EON, le numéro un allemand du secteur, demanderait "au moins 8 milliards d'euros", d'après le quotidien.
EON et le fournisseur d'énergie RWE ont déposé plainte contre le gouvernement. La cour constitutionnelle allemande de Karlsruhe (ouest), auprès de laquelle EON a déposé plainte, va remettre dans les prochains jours les griefs du groupe au gouvernement fédéral, à la chambre basse du Parlement fédéral (Bundestag) ainsi qu'à 63 autres institutions et organisations. RWE a également porté plainte devant cette cour constitutionnelle.
Le groupe suédois Vattenfall, le troisième producteur d'énergie nucléaire en Allemagne envisage aussi de porter plainte contre le pays devant un tribunal d'arbitrage de la Banque mondiale, et de se pourvoir devant la même cour allemande.

Newsletter

Recevez gratuitement nos Newsletters