En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Ils l’ont dit le 13 janvier 2011
Evidemment, ce n'est pas parce que je vais moins manger que quelqu'un du Sahel va mieux manger. Mais il est clair que si toute la planète mange comme on mange, et notamment autant de viande, la pression sur les ressources naturelles ne sera pas tenable
Sandrine Paillard - responsable de l'unité prospective de l'Inra
Le rapport Agrimonde, réalisé par l'Institut national de la recherche agronomique et le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement, a évalué qu'en moyenne, un individu dispose de 3.000 kilocalories par jour. Cependant, les inégalités sont flagrantes avec 4.000 calories dans les pays riches de l'OCDE, et jusqu'à 4.500 aux Etats Unis, contre seulement 2.300 en Afrique sub-saharienne. Le rapport conclut que pour nourrir neuf milliards d'individus en 2050 tout en préservant les ressources de la planète, les pays riches devront mettre beaucoup moins de viande dans l'assiette et en finir avec le gâchis.

Newsletter

Recevez gratuitement nos Newsletters