En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Le chiffre du 20 Mars 2018
143millions
C'est le nombre de "migrants climatiques" qui pourraient être obligés de quitter leur pays, d'ici à 2050, selon un rapport de la Banque mondiale, du fait de la rareté de l'eau, de la chute du rendement des cultures, de l'augmentation du niveau de la mer et de la fréquence des tempêtes. Ce rapport se présente comme le premier du genre à se pencher sur les effets du changement climatique dans trois zones en développement : l'Afrique sub-saharienne, l'Asie du sud et l'Amérique latine. A noter que ces réfugiés climatiques s'ajouteraient aux migrants économiques, politiques, ou à ceux qui quittent leur pays pour une autre raison.

Newsletter

Recevez gratuitement nos Newsletters