En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Le chiffre du 19 mai 2020
Le 20 mars
C’est le jour où la baisse des émissions de CO2 quotidienne a été la plus conséquente pendant le confinement en France. Elle a atteint -34 % ce jour-là et est restée à ce niveau jusqu’à fin avril, selon une étude de l’université d’East Anglia parue dans Nature Climate Change.
À l’échelle mondiale, les émissions quotidiennes ont diminué de 17 %, soit 17 millions de tonnes de CO2, pendant le pic du confinement (le 7 avril). Les émissions provenant des transports (terrestres) représentent près de la moitié (43 %) de cette baisse, tandis que la production d'électricité a représenté 19 %, l'industrie 25 % et l'aviation 10 %.
Les auteurs de l’étude ont développé une nouvelle méthode pour estimer l'évolution des émissions de CO2 pour chaque jour et chaque pays entre janvier et avril 2020 en fonction du niveau de confinement de la population.

Newsletter

Recevez gratuitement nos Newsletters